Pin It

Villa de Leyva et Barichara : les villages à ne pas manquer

barichara village

De magnifiques villages coloniaux dans les montagnes colombiennes

La Colombie contient 44 municipalités déclarées comme bien d’intérêt culturel. Il aurait été bien difficile de tous les visiter en une seule fois et de toute manière je préfère alterner le type de visites et d’expériences quand je suis en voyage. Cependant, lors de mon séjour, deux villages m’ont paru incontournables à visiter.

Je vous présente ici Villa de Leyva et Barichara, deux villages coloniaux situés dans les montagnes de la cordillère orientale de la Colombie sur la route entre Bogota et Santa Marta.

Charlotte expert ColombieSi vous avez besoin d’aide pour la planification et la réalisation de votre voyage, mais que vous voulez un voyage personnalisé et authentique en Colombie, prenez contact avec Charlotte, l’experte locale de TraceDirecte.

Faites une demande de devis gratuite, vous pourrez échanger directement avec elle via votre espace client et même l’appeler en Colombie avec un numéro gratuit !

Ou encore, vous pouvez comparer avec un devis gratuit avec un expert de chez Evaneos.

 

Villa de Leyva, lieu de villégiature des Colombiens

Villa de Leyva est située à moins de 4hrs au Nord de Bogota. Facilement accessible, elle est un lieu de villégiature pour les Colombiens durant le week-end. Le climat étant beaucoup plus doux qu’à Bogota, ce fut notre seconde étape après la trépidante capitale. (Vous pouvez aussi lire mon article sur mes suggestions pour visiter Bogota ou celui de mon arrivée à Bogota un peu troublante)

Comme nos dates coïncidaient avec le week-end, il fut assez fastidieux de se trouver un endroit où dormir adapté à notre petit budget quotidien. (Voir l’article sur Comment voyager souvent sans se ruiner) Les chambres dans ce petit village sont assez chères (surtout le week-end où elles affichent un prix rehaussé) et les quelques endroits plus économiques se réservent assez rapidement. Nous avons donc déniché une chambre à Sutamarchan à environ 30 minutes de là.

sutamarchan

Petit village de Sutamarchan après la pluie

Nous avons tout de même pris une journée pour aller gambader dans le petit village patrimonial de Villa de Leyva et découvrir ce lieu dont les Colombiens font tant l’éloge.

L’architecture du village est magnifique avec ses villas coloniales blanches, leurs fenêtres et portes en bois massif et leur toit en terra cota.

villa de leyva

Les rues pavées semblent la projeter des siècles en arrière lors de sa fondation en 1572 par les colons espagnols. La plaza centrale est la plus grande de la Colombie. L’image de celle-ci avec son église est celle la plus représentative du village et celle que l’on perçoit partout quand on l’évoque.

place centrale villa de leyva

Malgré qu’il y ait beaucoup de restaurants et d’échoppes à vocation touristique, le village a une vie locale très présente. À cheval entre le passé et la modernité, les habitants semblent fiers de leur village et de ses traditions culturelles et religieuses.

villa de leyva église

Nous étions présentes pour les festivités du 442e anniversaire depuis sa fondation. L’endroit grouillait de monde et l’ambiance festive très caractéristique aux Colombiens était au rendez-vous. Certaines rues étaient barrées et des groupes d’élèves des classes de musique de la région frappaient ou soufflaient dans de multiples instruments dont émanaient de grands classiques du pays. D’autres dansaient et paradaient au son de cette harmonie crée par ces centaines d’élèves. Nous ne pouvions nous empêcher de suivre cette parade qui semblaient nous souhaiter la bienvenue sur ses terres.

anniversaire villa de leyva

Le lieu de rassemblement était bien évidemment la place centrale qui accueille toutes les festivités du village.

plaza centrale villa de leyva

L’hymne national fut joué et une fois de plus nous avons pris conscience de la fierté de ce peuple envers sa nation. Chose que nous avons constaté également tout au long du mondial de football. (voir mon article sur la Coupe du monde en Colombie)

Des jeunes ont enchaîné des danses traditionnelles au pied de l’église devant l’agglutinement de touristes et de résidents venus festoyer cette année de plus qui s’ajoutait aux nombreuses années passées du village.

villa de leyva dansedanse traditionnelle villa de leyva

Nous avons quitté ce regroupement pour parcourir davantage les petites rues et ruelles  et pour ressentir l’énergie du lieu.

Au coeur des montagnes, le village a un air de station de montagne. Gambader dans ses rues et visiter les musées et les maisons ancestrales (que je n’ai pas fait) est l’activité principale de l’endroit. Participer à la vie locale en assistant à une cérémonie religieuse ou en buvant un chocolat chaud accompagné de fromage fait partie des traditions (ce que je n’ai pas fait non plus, le mix ne me plaisant guère).

villa de leyva rues

Le mauvais temps des premiers jours de notre voyage nous a rattrapé, alors nous avons dû reprendre la route pour Sutamarchan, petite bourgade charmante, loin des parcours touristiques et reconnue pour la fabrication de la saucisse longaniza que l’on mange en Parrilla. Nous avions planifié d’aller visiter à vélo le site El Fossil (fossiles de dinosaures) et les monolithes de l’Infiernito sur la route vers Santa Sofia, mais nous avons dû abandonner l’idée.

Cela nous a permis d’assister à la fête des pères dans le parc de Sutamarchan. Peu importe l’événement, le parc central des villes et villages latins est toujours le lieu de rassemblement des gens pour discuter, festoyer et passer le temps. Ce que nous avons fait à plusieurs reprises au cours de ce voyage.

  Infos pratiques

Comment se rendre: Prendre un bus directement de Bogota jusqu’à Villa de Leyva (4hrs) ou un des multiples bus vers Tunja (3hrs) qui partent du terminal principal. De Tunja, plusieurs minibus partent vers Villa de Leyva (45 min) ou Sutamarchan (1hr).

Si vous dormez à Sutamarchan et que vous désirez vous rendre à Villa de Leyva, vous devez prendre un minubus vers Tunja et demander au chauffeur d’arrêter à la fourche pour Villa de Leyva. De là, des taxis ou un minibus font la navette entre les deux. Pour revenir à Sutamarchan, dirigez vous à la station de Villa de Leyva et prenez le bus de Raquira. Demandez au chauffeur de vous laisser sur la route à Sutamarchan.

Hébergement: Le site www.villadeleyva.net est une mine d’informations sur le village, mais il permet surtout de voir les différentes possibilités d’hébergement. J’ai dormi à l’hostal Daniel à Sutamarchan qui était très très propre et à un prix très correct. Mais il n’y avait ni eau chaude, ni Wi Fi.

Villa planimetria

Barichara, paisible village au coeur des montagnes

Visiter le village de Barichara est une excursion simple d’une journée à faire à partir de San Gil. (Vous pouvez aussi lire mon article sur San Gil, la mecque des sports extrêmes)

Un peu plus récente que Villa de Leyva, Barichara est un charmant village au coeur des montagnes et le plus beau que j’ai vu en Colombie. Je comprends très bien pourquoi plusieurs téléséries colombiennes sont tournées ici.

barichara

Les rues en grosses pierres et la vieille église au sommet de la montée lui donne un charme sans précédent.

église barichara

rue de barichara

Ici les couleurs de Noël sont représentées avec les maisons peintes en blanches, les toits et les briques orangés et les fenêtres et portes aux couleurs vertes foncées.

barichara colombia

Le rythme dynamique de Villa de Leyva laisse plutôt place à Barichara à un calme assez particulier. On dirait que la vie roule au ralenti dans ce village historique.

barichara colonial

Peu de gens s’y promènent et le son semble absorbé par la vallée en contrebas. Seul un peu d’activité a lieu sur la plaza centrale face à l’église principale où quelques hommes et femmes discutent dans le parc devant la fontaine.

Le charme du village opère encore plus lors de la montée vers la petite église au sommet. En grosses pierres orangées, elle semble tenir là depuis des siècles répandant sa protection sur toutes les demeures.

barichara iglesiabarichara église

De là haut, la vue du village et ses toits est hallucinante.

moi barichara

Pour un autre point de vue, le petit secret est de passer derrière la petite église et de suivre le mini sentier de quelques mètres. Entre différentes sculptures de pierre, vous arriverez sur un panorama de la vallée en contrebas avec les montagnes derrière. L’air frais rempli les poumons et nous rappelle que nous devons continuer à respirer malgré notre souffle coupé face à ce beau paysage.

mirador barichara

Pour les plus sportifs, il existe un sentier historique d’environ 9km qui descend dans la vallée et qui va de Barichara à Guane. Nous avons marché seulement un peu sur ce sentier, car il se faisait déjà un peu tard. Des chèvres nous accompagnaient le long de la route…ou plutôt nous accompagnions des chèvres sur le sentier, car cet endroit semble plutôt être le leur.

camino guanechemin guane

Infos pratiques

Comment se rendre: Prendre un minibus à partir du terminal de bus locaux à côté du pont (Calle 15 & Carrera 10) de San Gil. Le trajet prend environ 45 minutes.

Hébergement: Dormir à Barichara coûte cher. Mieux vaut dormir à San Gil où il existe plusieurs hostels et hôtels pour tous les budgets. Je vous conseille de lire mon article sur San Gil pour un bon plan hébergement.

Barichara planimetria

 

Comment avez-vous aimé cet article? 🙂
Opt In Image
Abonnez-vous à l'infolettre mensuelle
Pour ne rien manquer des actualités

À propos de l'auteur

Rachel DecouverteMonde

Bonjour,
Je suis Rachel, l'auteure de ce blog de voyage. Québécoise et passionnée de voyage et de découvertes, je parcours le monde depuis plusieurs années dès que l'occasion se présente. Alors suivez-moi, je vous prête mes yeux et ma plume pour découvrir les richesses de ce monde.
Pour en savoir plus : Qui suis-je?

6 commentaires

    • ils sont vraiment différents sur bien des niveaux… pour la beauté j’y ai préféré Barichara. Mais pour l’ambiance qui y règne c’est clair que Villa de Leyva est plus vivante. Pour quelqu’un qui va en Colombie je ne saurais lui conseiller ou un l’autre.. je dirais les deux 🙂

    • Bonsoir Mathieu,

      Merci pour le commentaire concernant mes photos 🙂 Pour répondre à ta question je dirais que ça l’est. Je veux dire sécuritaire. Dans les grandes villes il faut être prudents tout de même. Mais les règles de base pour la sécurité sont les mêmes peu importe où tu voyages. Moi je rentre pas trop tard à ma chambre et je ne me met pas dans des situations particulière et sincèrement ca va. À part un peu à Bogota, mais sinon je n’ai ressenti aucun danger dans ce pays. Les gens sont vraiment gentils et ils feront tout leur possible pour t’aider si tu as besoin d’informations. Évite tout de même d’aller seul dans la jungle. Mais si tu vas dans des endroits où il y a des touristes, il n’y aura aucun problème. On m’a dit que maintenant c’était plus de la petite délinquance comme partout en Amérique du sud d’ailleurs. Il faut faire gaffe au vol, mais sinon il n’y a pas à craindre 🙂 Je te conseille vraiment d’y aller. La plupart des voyageurs qui y passent tombent tous amoureux de ce pays. Alors n’hésites pas à y aller à ton tour. Tu ne seras pas déçu 🙂

Laissez un commentaire

CommentLuv badge