Pin It

Comment voyager souvent sans se ruiner? Un objectif à votre portée

comment voyager

Comment voyager souvent sans avoir un gros compte en banque? Dans cet article, j’y amène mes techniques qui me permettent de partir régulièrement depuis déjà quelques années. Embarquement immédiat, ou presque!

**Si vous voulez voyager plus longtemps et que vous voulez connaître de multiples possibilités pour gagner de l’argent en voyage, je vous suggère le ebook d’un collègue (en spécial à 9 euros à l’achat lors de la première visite sur le site).

Partir souvent, oui c’est possible

comment voyager partir souventLes voyages ne sont pas à portée de tous j’en conviens. Certaines personnes doivent vivre avec des contraintes de temps, de santé, de famille, d’argent, etc. Heureusement, je n’ai pas ces contraintes et j’ai la chance de partir régulièrement. Depuis les 7 dernières années, je suis partie 11 fois pour découvrir au total une vingtaine de pays. Cela sans compter mes voyages et mes escapades à travers le Québec, l’Ontario et le Nord-Est des États-Unis en voiture. La durée de mes voyages a varié énormément passant de plusieurs mois pour certains, à une simple semaine pour d’autres. Vous pouvez d’ailleurs retrouver la liste complète de ceux-ci, qui seront au fil du temps relatés sur ce blog, dans l’onglet ma carte du monde.

Mes multiples départs créent souvent une interrogation, voir un malaise chez ma famille et les gens que je côtoie. Ils ne comprennent pas comment je fais pour partir aussi souvent et ils ont l’impression que j’y mets tout mon argent. Certaines personnes ont même déjà  pensé que j’étais dans l’illicite pour réussir à me payer tous ces départs.  Je dois dire qu’à l’époque j’étais étudiante et cela ne m’empêchait aucunement de prévoir des voyages dès que l’occasion se présentait.

D’abord je veux vous dire qu’il n’y a pas de recette miracle. Cela passe en premier lieu par le bien vouloir. Se fixer un objectif et mettre les choses en place pour l’atteindre. En ce qui me concerne, ce n’est pas bien difficile. J’ai la passion du voyage qui brûle en moi ce qui rend les quelques concessions au quotidien beaucoup moins pénibles. Au-delà de la bonne volonté, il y a tout de même quelques petits trucs et astuces qui permettent de partir régulièrement, et ce, sans se ruiner et sans compromettre le budget alloué au bien-être quotidien et aux investissements monétaires.

Comment voyager souvent sans se ruiner?

Voici en quelques points les techniques me permettant de partir souvent, et ce, sans me ruiner. Ces conseils s’appliquent davantage à des voyages ponctuels de courte ou de moyenne durée.  La liste n’étant pas exhaustive, ne vous gênez pas pour ajouter les vôtres dans la section commentaires à la suite de l’article. Amandine et François du blog Un sac sur le dos nous donnent aussi leurs astuces pour voyager plus avec moins dans cet article.

 N’oubliez-pas de partir assuré. J’ai un dossier complet sur les assurances voyage ici-même où j’y suggère de bonnes compagnies et où vous y trouverez même des rabais

1. Ramasser ses sous

 Mettre 30$ par semaine dans une enveloppe comment voyager économie

Le système d’enveloppe est très encourageant, car on y voit concrètement les sous augmenter au fil des semaines. Selon ma propre capacité, j’y glisse 30$ par semaine comme montant alloué aux voyages. Ceci me permet de couvrir entièrement ou en partie le prix de mes billets d’avion. Avec cette technique, je pars habituellement 2 fois par année.

 Dépenser une fois sur place l’équivalent des dépenses hebdomadaires que l’on a dans notre pays d’origine

Mon budget alloué à mes dépenses quotidiennes en voyage représente toujours grosso modo celui que j’ai au Québec, excluant bien sûr les dépenses qui demeurent malgré le départ comme le loyer. Si le voyage coïncide avec vos vacances du travail et que vos paies sont les mêmes, cela n’aura donc aucune influence sur votre budget régulier.

Voici un exemple:  Je calcule avant mon départ le montant que je dépense ici au Québec et que je n’aurai pas à dépenser une fois sur place, tel que l’épicerie, l’essence, l’autobus, les dépenses hebdomadaires que je m’octroie habituellement et le 30$ par semaine de mon enveloppe voyage. Dans mon cas, cela représente entre 200 et 250$ par semaine qui devient mon budget à respecter en pays étranger.

 Diminuer le coût des sorties par semaine

On aime tous se gâter au quotidien et c’est très sain de le faire également. Il ne faut pas se priver complètement pour voyager, sinon les mois peuvent devenir très longs. Mais diminuer le nombre de sorties est possible. Prioriser des restaurants bons et abordables aux restaurants chics. Aller au cinéma la journée où le coût d’entrée est réduit. Proriser le camping plutôt que les gros hôtels ou les auberges lors d’une sortie à l’extérieur.

Bref vous voyez le genre. Pour vous cela pourrait représenter aller prendre un verre de moins par semaine ou cuisiner davantage à la maison. Ces quelques dollars économisés peuvent faire une grande différence après quelques mois.

 Demander de l’argent ou du matériel de voyage à Noël et à son anniversaire

J’ai pris l’habitude de demander de l’argent ou des certificats cadeaux dans des magasins de plein air à mon anniversaire et à Noël. Ceci me permet d’acheter le matériel dont j’ai besoin en vue de mes départs.

 Garder son retour d’impôts sa TPS et son crédit de solidarité

Applicable pour ceux qui reçoivent un retour d’argent lors des déclarations de revenus annuelles. Lorsque j’étais étudiante, c’est grâce à mon retour d’impôts que je pouvais me permettre de m’envoler régulièrement. Pour les québécois qui reçoivent également la TPS et le crédit de solidarité et qui peuvent se permettre de le garder en entier ou en partie, c’est un montant qui peut vite devenir intéressant.

2. Les destinations  

 Choisir des destinations bon marchédestinations moins chères

Le choix de la destination et le moment du départ sont des facteurs importants. (Voir mon article complet sur Comment choisir sa destination)Ils peuvent faire une énorme différence dans la possibilité que vous aurez de partir ou non. Mon budget actuel me permet de partir vers des destinations dont le coût de la vie est bon marché. Ces endroits dont il est possible de se débrouiller avec un petit budget sont principalement en Asie, en Amérique du Sud et Centrale et en Europe de l’Est. Votre budget quotidien dans le pays définira également le temps que vous pourrez y passer. Plus le coût est moindre, plus vous pourrez y voyager longtemps. Si votre temps de vacances vous le permet bien sûr.

 Être flexible et ouvert pour les destinations et les dates

Avoir une destination et une date précise vous laissant peu de latitude peut jouer énormément sur votre budget. Je vous suggère d’utiliser le site Google flights avec l’option de la carte pour trouver une destination qui coïncide avec votre budget et vos intérêts. Selon votre flexibilité, il est possible d’y faire de belles découvertes.

 Voyager hors saison

Pour chaque destination, il y a toujours des saisons plus creusent où le prix des billets d’avion et de l’hébergement chutent. Regardez sur des forums, des blogs ou des guides de voyage pour connaître ces moments de moindre influence. Vous bénéficierez des tarifs hors saison et vous aurez la possibilité de négocier davantage le prix de votre hébergement. De surcroît, vous éviterez la horde de touristes qui est parfois étouffante selon les destinations.

3. L’avion  

Voir mon article complet sur la manière de trouver un billet d’avion moins cher. Mais voici tout de même un petit aperçu de comment vous pourriez sauver plusieurs dizaines, voir centaines de dollars sur vos prochains achats.

 Partir en milieu de semainecomment voyager avion

Les billets pour des départs le mardi ou le mercredi sont souvent moins chers que ceux qui partent le week-end.

 Prendre plusieurs escales

Si vous n’êtes pas pressés et que les escales ne vous font pas peur, un vol avec escale(s) coûte souvent moins cher. De plus, il permet de se dégourdir les jambes lors de longs vols.

 Magasiner les billets, être à l’affût des offres

Vous pouvez vous inscrire aux infolettres des compagnies aériennes pour avoir accès à leurs promotions. Mais prenez le temps d’aller voir régulièrement les sites de compagnies aériennes, ceux des comparateurs de vols tels que Skyscanner. Les prix varient considérablement d’une journée à l’autre. Pour ma part, j’aime bien utiliser également Google flights pour avoir une vue d’ensemble.

 Partir d’un aéroport plus loin

Lorsque vous faites vos recherches, regardez également les départs à partir de plus petits aéroports à l’extérieur de votre ville. En Europe, la plupart des compagnies Low Cost tels que RyanAir partent de plus petits aéroports souvent plus éloignés. Si vous êtes de la région de Montréal, tout comme moi, envisagez la possibilité d’un départ à partir de Plattsburgh ou de Burlington aux États-Unis. Non loin de Montréal, ils permettent parfois de dénicher de sacrés aubaines.

 Cumuler des points ou des bonis dollars

Abonnez-vous à des cartes de crédit ou de fidélité qui peuvent vous donner des points ou des bonis dollars qui serviront à  payer vos billets d’avion ou d’avoir un remboursement sur l’achat de vos vols. J’utilise la carte de crédit Visa Desjardins Or Modulo qui me permet de cumuler des bonis dollars sur chacun de mes achats. De la sorte, tous les 6 mois j’ai entre 100 et 150$ que j’utilise pour mes vols.

4. Au quotidien  

 Voyager par soi-même

Si vous avez le courage de partir en autonomie complète, je vous conseille fortement ce type d’expérience. Je voyage toujours de la sorte et ne pas faire affaire avec un groupe organisé ou une agence me permet de sauver énormément de sous.  C’est de cette façon que mon mince budget de dépenses hebdomadaires de 200-250$ durant le voyage me permet de voyager aussi souvent.

 Ne pas réserver à l’avance

Dans plusieurs situations, ne pas réserver son hébergement d’avance permet de faire plusieurs économies (à part peut-être la première nuit de votre arrivée). Voyez une fois sur place. De cette manière vous bénéficierez des tarifs réels, vous pourrez les négocier davantage et vous pourrez même trouver des endroits tout à fait charmants et abordables qui n’étaient pas inscrits sur aucun site web ou guide de voyage.

Pour les excursions, le conseil demeure le même. Idéalement allez visiter les endroits par vous-même si cela est possible ou prenez un tour avec une agence locale. En plus d’avoir accès à  des tarifs plus intéressants, vous pourrez également les comparer entre eux et négocier un montant de groupe en vous joignant à d’autres voyageurs.

 Prendre des transports locaux, utiliser le covoiturage, faire du pouce

Bon faire du pouce ce n’est pas pour tout le monde, j’en conviens. Le covoiturage et l’utilisation des transports locaux le sont davantage. Joignez-vous à d’autres voyageurs pour la location d’une voiture, pour le partage des coûts du taxi, etc. Au Québec, les déplacements en bus coûtent cher. Privilégiez des compagnies telles qu’Allo Stop afin de trouver un conducteur pour vous rendre à certains endroits et ainsi partager les coûts reliés au carburant. Dans la plupart des pays, les transports locaux (bus, trains, bateaux, etc.) sont de bonnes manières abordables de faire de longues distances et d’entrer en contact avec les populations locales.

 Se nourrir dans les restaurants et marchés locaux et goûter à la nourriture de rue

nourriture de rueÉvitez le plus possible les restaurants pour touristes. En plus de coûter beaucoup plus cher, ils sont souvent moins bons et très peu authentiques. Privilégiez les restaurants locaux, les marchés et les échoppes de nourritures de rue. Lorsque vous arrivez dans un endroit, demandez à la population locale les meilleurs endroits pour se délecter en ville, ou regardez tout simplement les restaurants qui ont une grande affluence de locaux. C’est le meilleur indicateur de qualité. La nourriture de rue demeure par contre la plus abordable. Pour quelques centimes de dollars, vous aurez bien souvent un repas complet.

 Dormir dans des hébergements pour petits budgets

Privilégiez le type d’hébergement pour petits budgets. J’ai d’ailleurs un article complet à ce sujet.

Si tout va bien, avec ces petites astuces vous serez quasiment prêts à partir. Il est presque l’heure de faire votre valise 🙂

En complément, si vous avez besoin de conseils pour votre liste de voyage, choses à faire avant de partir, allez voir mon article.

Et celui-ci pour la préparation de votre sac à dos et savoir quoi apporter en voyage.

Vous pouvez aussi retrouvez plusieurs autres conseils aux voyageurs en parcourant le blog.

Comment voyager souvent sans se ruiner? Un objectif à votre portée
4.5 (90%) 2 votes
Opt In Image
Abonnez-vous à l'infolettre mensuelle
Pour ne rien manquer des actualités

À propos de l'auteur

Rachel DecouverteMonde

Bonjour,
Je suis Rachel, l'auteure de ce blog de voyage. Québécoise et passionnée de voyage et de découvertes, je parcours le monde depuis plusieurs années dès que l'occasion se présente. Alors suivez-moi, je vous prête mes yeux et ma plume pour découvrir les richesses de ce monde.
Pour en savoir plus : Qui suis-je?

17 commentaires

    • Merci Rachel pour cet article très intéressant 🙂

      Moi aussi j’ai une astuce pour voyager plus souvent et beaucoup moins cher, c’est un nouveau club de voyage qui offre jusqu’à 80% de réduction. Au delà de voyager, il y a même la possibilité de gagner de l’argent avec cette activité. Voilà le lien du site pour plus d’info : http://www.easytravelnow.net

      Bien à toi, Elise

  • Bravo Rachel! Tu as ecrit des choses bien belles et utiles, merci bcp! Il faut que tu visites le Vietnam, et si tu veux je peux te donner pleins de bon conseils pour voyager dans ce beau pays, par ceque j’habite le Vietnam, hihi!

    • Bonjour Quang,

      Merci pour le beau commentaire. Si je peux aider à rendre le voyage plus accessible aux gens et leur donner le goût de voyager alors j’ai atteint l’objectif de mon blog.

      Pour le Vietnam, c’est déjà fait 🙂 J’ai visité le pays en 2008 lors d’un séjour de 4 mois en Asie du sud-est. Magnifique pays d’ailleurs. Tu es de quelle région au fait?

    • Merci Joana pour ce commentaire très positif. Nos idées vont dans le même sens 🙂 Il est tellement difficile de faire comprendre à notre entourage que voyager nécessite pas d’avoir le compte en banque plein au As. Et que ce ne sont pas non plus des folies de dépenses excessives. Pour la plupart des gens ils pensent qu’on ne peut rien bâtir si on voyage. À une époque c’était vrai dans mon cas, mais maintenant je réussis très bien à avoir ma propriété, un travail et de voyager régulièrement. Il suffit de garder un standard de dépenses faibles lorsqu’on voyage( de toute manière je trouve que l’expérience est plus enrichissante) et de se donner les moyens pour économiser, tout en ne sacrifiant pas tout le reste pour autant. Un petit équilibre que j’ai réussi à atteindre en vieillissant. Même si parfois je lâcherais encore tout pour partir sur les routes 🙂

  • Ton article est une mine de bonnes astuces pour voyager à petit budget.
    Le coup de l’enveloppe, je retiens! Pour le reste, j’applique beaucoup certains de tes conseils et moins d’autres. Par exemple : je réserve toujours mon pied à terre, trop peur de me retrouver sans rien…
    Comme toi, je voyage souvent pour ne pas dire presqu’exclusivement par moi-même avec mon compagnon. En plus de payer moins, on est plus libre de faire ce qu’on veut au moment où on le veut.
    Valérie@EnvieVoyages Articles récents…La grotte du Diable de CrupetMy Profile

    • pour l’enveloppe Valérie je te dis ca marche franchement bien. Tu vois les économies augmenter aussi et c’est encourageant 🙂 Je réserve également toujours ma première nuit et parfois d’autres lorsque je suis en route si je ne veux pas me casser la tête en arrivant sur place. Hosteworld et hostelbooker sont les outils que j’utilise le plus. Sinon une fois sur place je peux négocier et voir si la chambre me plait.. alors souvent ca l’a des avantages d’attendre d’être rendu sur place avant de réserver. Ou sinon vaut mieux réserver une seule nuit et voir une fois sur place pour un meilleur tarif ou pour trouver un autre endroit bien et moins cher.

      Pour l’autonomie tu as parfaitement raison. J’aurais bien du mal à me passer maintenant de cette liberté de choix et d’action. Quand on est capable et qu’on ose le faire, ya pas meilleur manière de voyager selon moi.

  • Il y a un ratio qui est primordial en voyage : temps/argent. Soit en gagne en temps et on paie, soit on économise et on « perd » du temps. Par exemple, le taxi c’est plus cher mais plus rapide, le bus c’est moins cher mais plus long. En gardant ce ratio en tête, on peut faire pas mal d’économies. C’est aussi le gros avantage du voyage au long cours. On a plus de flexibilités au niveau de temps !
    Cindy Articles récents…10 choses que vous ne saviez pas sur les requinsMy Profile

    • Tout à fait! C’est un excellent point Cindy. C’est certain que quand tu pars une petite semaine, tu n’as pas le temps de perdre 2 jours dans les transports pour te rendre à un endroit en bus. Donc du coup, on prend des alternatives plus rapides qui coutent effectivement plus cher. Au Mexique, j’avais que 10 jours et je voulais voir plein de trucs très loin. Je me suis louée une voiture. Il y a des coûts supplémentaires mais parfois ca vaut la peine. Comme tu dis, il faut toujours garder ce ratio en tête et faire ce qui est le plus avantageux au final.

    • Merci Kevin et bienvenue sur le blog 🙂 hehe oui l’enveloppe est un bon truc. Je trouve cela encourageant de voir les sous s’accumuler et ça permet de partir régulièrement. Je l’utilise depuis plusieurs années et ca fonctionne plutôt bien 🙂

Laissez un commentaire

CommentLuv badge