Pin It

San Gil, la destination des sports extrêmes en Colombie

rafting san gil

San Gil, une ville nichée dans un cadre verdoyant

Afin de délaisser un peu la froideur des hautes montagnes des derniers jours, nous avions décidé de s’arrêter quelques jours à San Gil, la mecque des sports extrêmes en Colombie. Cette destination me rappelle un peu Banos en Équateur où nous avons séjourné quelques jours l’an dernier.

Charlotte expert ColombieSi vous avez besoin d’aide pour la planification et la réalisation de votre voyage, mais que vous voulez un voyage personnalisé et authentique en Colombie, prenez contact avec Charlotte, l’experte locale de TraceDirecte.

Faites une demande de devis gratuite, vous pourrez échanger directement avec elle via votre espace client et même l’appeler en Colombie avec un numéro gratuit !

Ou encore, vous pouvez comparer avec un devis gratuit avec un expert de chez Evaneos.

 N’oubliez-pas de partir assuré. J’ai un dossier complet sur les assurances voyage ici-même où j’y suggère de bonnes compagnies et où vous y trouverez même des rabais

Situé à seulement 1100 mètres d’altitude, San Gil a un climat parfait. Il fait chaud le jour, un peu plus frais en soirée et il pleut seulement en fin de journée pour alimenter les rivières autour et donner cet éclat aussi verdoyant aux montagnes qui l’entourent.

La ville n’a rien d’exceptionnel en soi et elle n’a pas non plus le charme de plusieurs jolies villes coloniales du pays. Après avoir gambadé un peu dans ses rues, visité son église et sa place centrale et flâné au marché où d’énormes rapaces guettent le moment opportun pour voler un peu de nourriture aux vendeurs, le tour est rapidement fait.

marché san gil

Mais cela a peu d’importance, car on ne va pas à San Gil pour sa ville, mais bien pour les multiples possibilités d’activités de plein air à faire autour. Le cadre naturel dans lequel la ville est nichée est juste splendide. Des montagnes recouvertes d’une végétation luxuriante qui donnent l’impression que les arbres forment un tapis descendant en continue. De jolis arbres fleuris enjolivent encore plus certaines de ces montagnes et de grandes rivières et chutes ajoutent un brin de fraîcheur à ce décor.

cascadas juan curi

L’objectif premier de notre venue à San Gil était de pouvoir faire du rafting dans les eaux tumultueuses qu’offrent cette destination, mais aussi d’aller visiter la charmante ville de Barichara dont je vous parlerai dans un prochain billet. Comme les possibilités de rafting sont offertes pour tous les niveaux, c’était parfait pour nous, simples novices. L’an dernier à Banos, nous avions réservé une journée de rafting. Mais l’activité était tombée à l’eau, car la grippe m’avait cloué un lit. Cette année, je ne voulais pas passer mon tour.

Une journée en rafting pour un peu de sensations fortes

Bon je dis bien un peu de sensations fortes, car en fait nous avions pris seulement le petit tour sur des rapides de force 1 à 3. En sachant que l’échelle se rend à 5 pour les plus difficiles, le challenge était juste correct pour nous. Le tour se réserve à partir de plusieurs agences et hôtels dans la ville. Pour notre part, nous l’avons réservé directement de notre hôtel (voir au bas de l’article), car c’est le conjoint de la propriétaire qui tient la compagnie de sports extrêmes.

Un minubus est venu nous chercher vers 10 hrs le matin (parfait pour les lèves-tard) pour nous amener à 11 km de la ville où nous commencions la descente. C’est génial, car il y a peu de perte de temps en transport pour se rendre à destination, car c’est à proximité de la ville. Une fois les gilets de sauvetage rehaussés et les règles de fonctionnement de l’activité expliquées par notre guide, nous nous sommes aventurées sur la rivière pour 1hrs30 de descente. Le point d’arrivée était directement au centre nature à la sortie de la ville. Ce centre est un endroit sympa pour que les habitants puissent profiter de la rivière.

san gil rafting

À part quelques rapides qui nous ont brassé un peu et qui ont même fait rebondir un gars hors de l’embarcation, la descente est plutôt facile et agréable. Plusieurs sections sans remous permettent de profiter de la nature environnante et des bruits sauvages qui s’en dégagent. On peut aussi voir le travail des hommes avec leur chevaux qui viennent récupérer du sable sur les rives qui servira à leurs constructions.

C’est une activité courte et agréable qui n’engage pas trop de risques. Juste suffisamment pour s’amuser et vivre un peu d’adrénaline. Pour les plus expérimentés, il existe également un tour d’une journée avec des descentes de rapides classés 4 et 5. À vous de voir ce qui vous convient.

Comme il y avait un match de foot dans le parc pour la coupe du monde à 15 hrs, pour nous c’était évident qu’on ne voulait pas y passer la journée.

Infos pratiques

Prix: Le tour, avec tout l’équipement inclut, revient à 30 000 COP (environ 17$) par personne. Avec le temps du transport, c’est un tour qui dure environ 2hrs30.

Quoi amener: Prévoyez des vêtements légers qui sèchent assez rapidement et une paire de chaussures pour l’eau. Sinon, vous pouvez aussi rester pieds nus et remettre vos chaussures au chauffeur de bus qui les amènera au centre nature.

Souvenirs photos: Un photographe sur place vous proposera de prendre des photos. Pour 40 photos de l’activité cela revient à 30 000 COP. Cependant, vous pouvez partager avec les autres passagers du bateau pour 20 000 COP. Vous aurez donc les photos de vous et celles du groupe.

Les magnifiques cascades de Juan Curi pour un peu de rafraîchissement

Comme je disais précédemment, en journée il fait chaud à San Gil. À environ 45 minutes de bus de la ville, il est possible de profiter pendant quelques heures d’une magnifique cascade de 180 mètres. Je dois admettre que l’endroit est magnifique.

san gil cascadas

De l’entrée, une randonnée de 20 minutes en montée est nécessaire pour rejoindre la chute que l’on voit au loin descendre la montagne. Avec la chaleur, la montée peut être un peu épuisante, mais elle est grandement récompensée une fois arrivé à destination. Il y a de belles vues sur les montagnes environnantes et on y croise plusieurs animaux qui appartiennent au parc tels que des oies, des dindes, un lama, des chevaux et des paons. La beauté des cascades en arrivant sur place vaut vraiment le déplacement. Elles tombent de la montagne en deux grandes sections. La plus longue permet aussi de faire des descentes en rappel. Mais rester au bas à les contempler et s’y baigner est déjà bien agréable.

cascadas san gilsan gil rappel

Infos pratiques

Pour se rendre: Rejoindre le petit terminus des bus locaux à côté du marché et du petit pont et prendre le bus direction Charala. Demandez au chauffeur de vous laisser à l’entrée du parc Las Cascadas. La distance en km est courte, mais la route est défoncée donc cela prend un bon 45 minutes pour s’y rendre. Pour revenir, postez-vous simplement sur le côté de la route pour prendre le minubus qui revient à San Gil.

Prix d’entrée: 7000 COP (4$) par personne.

Quoi amener: Amenez surtout votre appareil photo, votre maillot de bain et votre serviette si vous voulez vous baigner. Pour la nourriture, c’est à votre discrétion, mais il y a un restaurant sur place si vous désirez manger.

San Gil regorge d’activités à faire. Je n’ai eu le temps que pour celles-ci, mais vous pouvez aussi faire de la spéléologie, du kayak, du rappel, du parapente ou du téléphérique dans le Canyon de Chicamocha, visiter le parc de nature sauvage El Gallineral et bien plus. Plusieurs petites villes charmantes comme Barichara se trouve tout près. C’est donc une bonne base pour plier bagage pendant quelques jours, voir quelques semaines si le temps vous le permet.

barichara colombie

Petite ville coloniale de Barichara

Infos pratiques San Gil

Localisation:  San Gil est situé à environ 6 heures au Nord de Bogota sur la route vers Bucaramanga et Santa Marta.

Hébergement:

hôtel agua luna san gilJ’ai dormi dans le super hôtel Agua Luna le temps de mon séjour. La bâtisse coloniale située à côté du parc central est dans un parfait état de conservation et très bien entretenue. Les chambres sont spartiates et magnifiquement décorées. L’eau est très chaude en plus et il y a une connexion internet sur place. Il n’y a pas de cuisine pour se faire à manger, mais il y a amplement de restaurants autour et le marché est juste en face pour des repas typiques à petits prix. Du café est, par contre, toujours mis à disposition des résidents.

agua luna san gilagualuna san gil

Une chambre privée avec salle de bain revient à 60 000 COP (34$) et un lit en dortoir revient à 25 000COP (14$). Le prix vaut amplement la qualité de l’établissement. Je le recommande à coup sûr.

 

San Gil, la destination des sports extrêmes en Colombie
4 (80%) 1 vote
Opt In Image
Abonnez-vous à l'infolettre mensuelle
Pour ne rien manquer des actualités

À propos de l'auteur

Rachel DecouverteMonde

Bonjour,
Je suis Rachel, l'auteure de ce blog de voyage. Québécoise et passionnée de voyage et de découvertes, je parcours le monde depuis plusieurs années dès que l'occasion se présente. Alors suivez-moi, je vous prête mes yeux et ma plume pour découvrir les richesses de ce monde.
Pour en savoir plus : Qui suis-je?

Laissez un commentaire

CommentLuv badge