Pin It

Visiter MORELIA au Mexique et le Sanctuaire de papillons monarques

sanctuaire papillons monarques

Découvrez la ville de Morelia au Mexique et l’impressionnant Sanctuaire de papillons monarques de Michoacán (Santuario de la Mariposa monarca). 

Visiter la ville de Morelia au Mexique

Après avoir quitté la charmante ville de Guanajuato, nous nous sommes dirigées vers une autre ville plus près de Mexico city, Morelia. Une amie venait d’y aménager pour y faire son doctorat, alors cela justifiait grandement un arrêt dans cette ville. De plus, nous voulions absolument voir le Sanctuaire de papillons monarques où des millions de papillons de cette espèce migrent chaque année. Morelia est l’un des points de départ intéressants pour partir à sa découverte ainsi que les petits villages autour comme Pátzcuaro et Janitzio. C’est donc après quelques heures de transport dans un total confort, les autobus du centre du Mexique sont clairement parmi les meilleurs que j’ai utilisés, que nous sommes arrivées à Morelia.

route vers morelia mexique

expert local MexiqueSi vous ne voulez pas tout organiser vous-même, mais que vous désirez un voyage personnalisé et authentique au Mexique, prenez contact avec Jean-Laurent, l’experte locale de TraceDirecte.

Faites une demande de devis gratuite, vous pourrez échanger directement avec elle via votre espace client et même l’appeler au Mexique avec un numéro gratuit !

Vous pouvez aussi comparer en faisant faire un devis gratuit avec un expert de chez Evaneos.

Quel ne fut pas notre plaisir de découvrir que notre chambre à l’hostel était directement sur la terrasse. En plus d’offrir un cadre parfait pour travailler, nous avons pu admirer Morelia avant de se lancer à sa découverte.

La première journée fut donc consacrée à la découverte de la ville. De notre terrasse, la veille, nous avions eu un aperçu des tours (66,8 mètres de haut) de la cathédrale. Nous étions donc curieuses de la voir de plus près! La cathédrale de Morelia fut construite sur 84 ans et possède le deuxième plus gros orgue du pays. Bien que nous n’ayons pas pu y assister, il y a un spectacle lumineux chaque samedi soir à 20h45. À noter si vous y êtes pendant le week-end.

parc morelia Mexique

Morelia est une ville très différente de celles que nous avons pu visiter précédemment. Puebla, Guanajuato et San Miguel de Allende étaient tous très colorées. À Morelia, on retrouve plutôt des bâtiments en grosses pierres rosées qui proviennent de la région.

Morelia Mexique

Tout comme les autres villes, on y retrouve de beaux parcs, d’impressionnantes églises et un grand nombre de restaurants. Mais l’ambiance est vraiment différente.

ville de Morelia

cathédrale morelia

Alors que nous cherchions la bibliothèque publique afin que je puisse travailler un peu, nous sommes entrées à l’Universidad Michoacana de San Nicolas de Hidalgo où il y avait de jolies fresques représentant des scènes du paysage et de l’économie de la région. Alors que nous repartions, un homme nous a interceptées et nous a dit d’entrer dans une salle afin de voir quelque chose de plutôt insolite, le cœur de Melchor Ocampo, ancien gouverneur de l’État. Parmi plusieurs objets lui ayant appartenu, on trouve son cœur, non pas au sens littéraire, mais au sens propre! Je ne suis pas encore certaine de l’intérêt à exposer cela ainsi, mais bon, le monsieur avait l’air bien fier de nous le montrer!

Quelques pas plus loin, se trouve la magnifique Biblioteca pública de la Universidad de Michoacan fondée en 1930 qui abrite une importante collection de vieux libres et de jolies fresques. Comme l’accès est libre, l’internet plutôt fiable et l’ambiance pour travailler très reposante, je m’y suis posée pendant quelques heures pour travailler. C’est clairement le genre d’endroit patrimonial qui me fait tripper à chaque fois.

bibliothèque morelia

Nous avions prévu d’aller visiter le museo regional de Michoacano, mais comme il était fermé pour réparation, nous avons opté pour une visite éclair du Palacio Clavijero qui accueille différentes expositions d’art en cours d’année. L’entrée y est gratuite et on peut se promener à travers les différentes salles pour y voir les différentes expositions, quelques-unes plus intéressantes que les autres.

musée Morelia

morelia mexique musée

Même si nous y avons passé quelques jours, nous avons malheureusement très peu exploré Morelia. Comme nous avions clairement besoin d’un peu de grand air et de nature, nous avons plutôt opté pour des excursions en dehors de la ville. C’est donc suite aux conseils de la dame de notre hostel que nous avons planifié une journée de visite du village de Pátzcuaro et de l’île de Janitzio tout près.

 

Pátzcuaro et l’île de Janitzio

Situé à environ une heure de Morelia, Pátzcuaro est un village indigène parmi les plus anciens du pays. Avec ses rues pavées, ses habitations blanches et rouges et ses toits en terre cuite, il a un charme incontestable. 

patzcuaro mexique

ville patzcuaro

Reconnu comme un centre important de l’artisanat, c’est donc obligatoirement que nous nous sommes orientées vers le marché d’artisanat de la Casa de Once Patios. Situé dans un bâtiment fort joli, c’est en se déplaçant d’un espace à un autre que l’on découvre les produits d’artisanat local d’une excellente qualité. On a même pu assister au travail d’un monsieur qui s’affairait sur son métier à tisser. C’est en savourant une glace que nous avons poursuivi notre chemin vers le lac.

artisanat patzcuaro

parc patzcuaro

Le lac de Pátzcuaro est célèbre dans tout le pays pour ses rituels pratiqués lors du Dia de Muertos. Bien que nous étions hors saison pour vivre cette expérience fort probablement intense, nous voulions tout de même rejoindre la célèbre île de Janitzio qui est accessible à 20 minutes de bateau.

bateau lac patzcuaro

La petite virée en bateau nous a fait un bien fou. Se retrouver enfin un peu en nature et voguer sur l’eau a été mon moment de la journée. L’île de Janitzio, lorsqu’on la regarde au loin, est assez originale. Elle est petite et pourtant. Elle semble complètement chargée, comme s’il ne restait plus aucun espace de libre. Chacun de ses centimètres est occupé par des bâtiments qui grimpent sur la colline. Au sommet, une gigantesque statue qui s’élève vers le ciel, le bras tiré vers le haut.

île de janitzio mexique

Cette île est habitée par des indigènes aux coutumes ancestrales très présentes. L’activité principale  semble être l’artisanat que l’on retrouve partout sur le chemin qui mène au sommet dominé par l’énorme statue du héros indépendantiste José María Morelos y Pavon haute de 40 mètres.

population île Janitzio

île janitzio morelia mexique

Pour y avoir accès, il faut payer un droit d’entrée de 10 pesos qui donne également accès à l’intérieur de la statue. Une belle montée sur des marches en colimaçon qui mènent à un point de vue superbe sur le lac. De plus, tous les murs à l’intérieur sont peints et relatent la vie du héros. Une fois en haut, il faut faire vite, car nous avons droit à quelques minutes seulement dans le minuscule espace pour admirer le panorama. 

vue sommet île de janitzio

Le soleil allait bientôt se coucher et la fraîcheur du soir commençait à s’installer. Nous avons donc pris le chemin du retour vers Morelia afin de planifier notre journée du lendemain au Sanctuaire des papillons monarques.

balade île de janitzio

 

Santuario de la Mariposa monarca

Bien qu’il existe des tours organisés à partir de Morelia vers le Sanctuaire de papillons monarques, les coût de ces derniers sont au-dessus de notre budget. Nous avons plutôt envisagé la location d’une voiture afin de pouvoir s’y rendre par nos propres moyens. À notre hostel, nous avons rencontré Israël, un Mexicain, et Ying, un Britannique d’origine chinoise, qui ont embarqué volontiers dans notre aventure de se rendre au sanctuaire de papillons monarques!

papillon monarque mexique

On avait omis un petit détail…ce lendemain était un dimanche. Jour du seigneur, le dimanche est propablement la pire journée pour louer une voiture à Morelia. Toutes les entreprises de location dans le centre de la ville sont fermées, à l’exception de celles à l’aéroport. Situées à l’extérieur de la ville, il nous aura fallu prendre deux autobus pour éviter le coût exorbitant du taxi. Simplement pour s’y rendre et la louer, ce fut toute une aventure! On a même dû chercher un commis pendant une bonne heure, car supposément ils étaient tous partis manger. Deux heures après avoir quitté notre hostel, nous avions enfin une voiture, toute petite et sans force pour monter les pentes, mais bon, elle allait tenir le coup pour une journée!

Au Mexique, les autoroutes sont payantes et parfois très chères; en plus du prix de l’essence qui vient de subir une forte augmentation. C’est le genre de détails que nous n’avions pas penser en optant pour la location de la voiture. Comme nous étions quatre pour se partager les frais, ce fut finalement une bonne affaire. Mais à deux, je me demande si cela aurait valu la peine. Pour le retour, nous avons tout fait pour éviter les péages. Ceci nous a amené au coeur des montagnes sur des routes en serpentin. C’est clairement un peu plus long, mais les paysages nous font vite oublier ces quelques kilomètres supplémentaires.

en route vers sanctuaire papillons

Il existe différents sites pour visiter le sanctuaire. Pour sa facilité à l’atteindre, nous avons opté pour le plus populaire, el Rosario. Je fus un peu surprise quand même d’y voir autant de monde. Je m’attendais à me retrouver dans un parc protégé au coeur de la nature sauvage. Finalement, c’est plus ou moins cela! Il y avait vraiment beaucoup de monde ainsi que plusieurs petits restaurants et vendeurs de souvenirs. Nous étions avant la haute saison et ça bougeait énormément… peut-être irions-nous à un autre site la prochaine fois pour comparer! Cependant, dans les livres et sur Internet, il est dit que la quantité de papillons diffère d’un site à l’autre et d’une année à l’autre, il est donc difficile de faire un choix éclairé.

Après une trentaine de minutes de marche en ascension (ne vous inquiétez pas jeunes et moins jeunes parcourent ce sentier), nous avons enfin atteint l’aire d’hibernation des papillons monarques. Sur le panneau des règlements, il est écrit qu’on ne peut rester que 18 minutes dans cette zone, mais nous y sommes facilement restées 45, et ce fut le cas pour la plupart des gens autour de nous.

Il était environ trois heures et le temps était chaud; les papillons volaient tous autour de nous offrant un spectacle magique. Quelques-uns se sont posés sur mes amis et il y en même un qui s’est installé confortablement sur mon pantalon! En un éclair, ce lot de personnes autour de nous ne nous dérangeait même plus. La tête levée vers le ciel, nous étions en extase devant ce spectacle.

sanctuaire papillon monarque

Il y en avait des milliers, des millions même. J’avais du mal à distinguer les branches de certains arbres, tellement il y avait des attroupements de papillons, accrochés les uns aux autres, telles des grappes.

sanctuario mariposa monarca

J’avais déjà eu la chance de voir un spectacle naturel aussi spectaculaire avec des chauve-souris à Calakmul au Mexique. Tout comme cette précédente fois, j’étais encore abasourdie par la beauté de la nature et de la chance que j’ai de pouvoir voir un truc pareil.

Informations pratiques sur Morelia et le Sanctuaire de papillons monarques

Se rendre à Morelia: Nous avons rejoint Morelia à partir de Guanajuato avec la compagnie Primera Plus. Il y a deux départs par jour. Le coût est de 27o pesos au prix régulier. Cela vous prendra entre trois et quatre heures pour rejoindre Morelia. Si vous partez de Mexico city (terminal del Norte), il y a plusieurs départs par jour et le coût est de 455 pesos pour quatre heures de transport. Voir les horaires ici.

Sanctuaire de papillons monarques: Le coût d’entrée à El Rosario est de 50 pesos. Il est écrit que c’est obligatoire d’avoir un guide et qu’il faut être accompagné. En fait, les guides sont tout au long de la randonnée pour répondre aux questions des visiteurs. Il n’est donc pas nécessaire de payer pour les services d’un guide privé. La randonnée prend environ (45-60 minutes aller-retour) sur un sentier très bien aménagé.

Comment se rendre: Vous pouvez soit prendre un tour dans les agences de Morelia au coût de 650 pesos ou y aller par vos propres moyens en louant une voiture. Le sanctuaire est loin. Cela vous prendra environ 2h30 pour l’atteindre à l’aller seulement. J’ai utilisé l’application Mapsme pour m’orienter. Je vous conseille de faire de même si vous n’avez pas de GPS.

Location de voiture: Dans le centre de Morelia, il y a deux compagnies qui se partagent le marché, Budget et Sixt. Vérifiez bien les heures d’ouverture. Pour un modèle de base incluant les assurances, la location nous a coûté 500 pesos pour la journée. Même si nous avions les assurances sur notre carte de crédit, leur assurance est obligatoire et incluse dans leur prix.

Hébergement: Lors de notre séjour dans la ville de Morelia, nous avons dormi à l’hostal San Fransiskuni (que vous pouvez réserver ici sur Booking ou ici sur Agoda). Nous avons été chaleureusement accueillies à notre arrivée par la dame chargée de l’établissement. Nous avions réservé une chambre avec salle de bain commune, mais elle nous en a finalement offerte une avec notre propre salle de bain. En plus de sa position très centrale, nous avons adoré la vue de la terrasse (notre chambre y était)! Nous avions accès à la cuisine et le matin un petit déjeuner léger était servi avec café et thé.

terrasse Hostal San Fransiskuni moreliahébergement San Fransiskuni

san fransiskuni morelia

Si vous voulez regarder pour un autre type d’hébergement, voici le lien booking pour la ville de Morelia et celui d’Agoda.  En réservant avec ces liens de ces sites de réservation que j’utilise toujours en voyage, cela ne vous coûtera pas plus cher et me permettra de toucher une petite commission 🙂

Si vous séjournez à cet hôtel (ou pas!), il ne faut surtout pas manquer la savoureuse Taqueria Las Brazas, située à côté et qui est toujours bondée! Savourez un tacos al pastor (prenez-en plusieurs, ils sont tous petits) et faites attention à la guacamole, elle pique beaucoup! La gringa, pastor avec fromage dans un tortilla à la farine, est excellente! Et les prix sont plus que dérisoires! Une bonne adresse pour tester la cuisine typiquement mexicaine.

taqueria las brasas morelia

Vous connaissez d’autres endroits sympas à découvrir dans la ville de Morelia ou lors d’une escapade à partir de là? N’hésitez-pas à partager vos bons plans et belles découvertes en commentaires.

Visiter MORELIA au Mexique et le Sanctuaire de papillons monarques
5 (100%) 5 votes
Opt In Image
Abonnez-vous à l'infolettre mensuelle
Pour ne rien manquer des actualités

À propos de l'auteur

Rachel DecouverteMonde

Bonjour,
Je suis Rachel, l'auteure de ce blog de voyage. Québécoise et passionnée de voyage et de découvertes, je parcours le monde depuis plusieurs années dès que l'occasion se présente. Alors suivez-moi, je vous prête mes yeux et ma plume pour découvrir les richesses de ce monde.
Pour en savoir plus : Qui suis-je?

Laissez un commentaire

CommentLuv badge