Pin It

Se prendre pour Indiana Jones en découvrant les ruines isolées de Calakmul

calakmul unesco

Je vous amène aujourd’hui au fond de la jungle mexicaine conquérir les merveilleuses ­ »Cités d’Or », ruines mayas isolées de Calakmul. Un paradis pour les archéologues.

Les ruines de Calakmul, en dehors du classique circuit des tours opérateurs

Croire que les ruines mayas du Yucatan se limitent à l’impressionnante  Chichen Itza et la magique Tulum est bien loin de la  réalité. Et heureusement, car ces sites, bien que magnifiques et intéressants, n’ont rien de l’image que l’on se fait des merveilleuses Cités d’or qui ont marqué notre enfance. Parfaitement aménagés, ces endroits fourmillent de touristes. C’est la raison pour laquelle qu’en janvier dernier, lors de mon road trip au Yucatan, j’ai préféré me rendre vers des sites hors circuit des tours organisés des hôtels tout inclus qui parsèment toute la Riviera et Costa Maya.

expert local MexiqueSi vous ne voulez pas tout organiser vous-même, mais que vous désirez un voyage personnalisé et authentique au Mexique, prenez contact avec Jean-Laurent, l’experte locale de TraceDirecte.

Faites une demande de devis gratuite, vous pourrez échanger directement avec elle via votre espace client et même l’appeler au Mexique avec un numéro gratuit !

Vous pouvez aussi comparer en faisant faire un devis gratuit avec un expert de chez Evaneos.

 N’oubliez-pas de partir assuré. J’ai un dossier complet sur les assurances voyage ici-même où j’y suggère de bonnes compagnies et où vous y trouverez même des rabais

Au fil de mes recherches sur des blogs voyage et forums, deux principaux points d’intérêt ont piqué ma curiosité. La Ruta Puuc près de la ville de Mérida et les multiples vestiges de la réserve de biosphère de Calakmul, dans la province du Campeche près de la frontière guatémaltèque. C’était décidé, je partirais sur les traces de ces cités perdues au fin fond de la jungle. Celle que je vous ferai découvrir aujourd’hui est la cité de Calakmul, un immense complexe inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco dans l’État de Campeche, au sud de la péninsule du Yucatan.

ruines mayas calakmul

Visiter Calakmul, une expérience unique

Suivez-moi sur les traces de ces vestiges millénaires pour une journée de pures découvertes.

Une route sauvage

calakmul campecheAprès avoir préparé son sac de jour, car aucune commodité ne se retrouve sur le site, il est temps de partir à la découverte de ces fameuses ruines. Un chemin difficile à une voie s’enfonce profondément dans la jungle se rapprochant de plus en plus de la frontière du Guatemala. Il faudra près de 1hr30 pour rejoindre le site. Cette route est presque vierge de présence humaine et les animaux sauvages l’ont bien compris. Nombreuses sont les fois où des bêtes sauvages ont traversé la route. Difficile de nommer ces animaux en question qui passent au pas de course et qui sont très différents de ceux que je connais. Mais parmi eux il y a plusieurs familles de sangliers ainsi que quelque chose qui ressemble étrangement à un cerf. Ces cochons sauvages sont réputés pour leur agressivité, alors mieux vaut demeurer dans la voiture.

Calakmul, une énorme cité récemment découverte

Calakmul est un site important dans les profondeurs de la forêt tropicale des Tierras Bajas. Pendant près de douze siècles, cette capitale maya a joué un rôle majeur de cette région du monde. On dit qu’elle était à l’époque la principale rivale à Tikal, cette énorme cité maya du nord du Guatemala. Elle aurait connue son apogée lors de la période classique entre 542 et 695 de notre ère avant que le centre du pouvoir se déplace graduellement vers le nord de la péninsule avant d’être complètement abandonnée au 16e siècle.

Le site s’étendait sur environ 100km2 et avait une population d’environ 50 000 personnes. L’authenticité du site est très élevé. Il aurait été découvert en 1931, mais les premières interventions ont débutées récemment en 1993. Seulement quelques bâtiments ont subi jusqu’à maintenant une intervention humaine, mais il comporterait en tout près de 6750 structures.

calakmul

Au fond de la jungle, se sentir comme Indiana Jones

Le site est très peu aménagé, un modeste bâtiment à l’entrée et un panneau d’indication et vous voilà au coeur de cette énorme cité. Les bâtiments mis à jour aujourd’hui et accessibles par un petit chemin de forêt se divisent en trois grands complexes. Il est facile de se perdre entre ces ruines, car le site est très vaste. Plusieurs panneaux indicatifs vous mettront en garde contre les animaux sauvages, principalement les énormes félins qui pourraient croiser votre route. Rien pour nous rassurer. On se sent vraiment vulnérable à marcher seul dans cette forêt où la présence humaine est très faible. Durant notre visite, nous avons croisé tout au plus 15 personnes à différents moments. C’était la première fois que je vivais cette intimité avec des vestiges du passé. Il est de plus en plus difficile de nos jours d’avoir ce privilège.

Les ruines n’ont presque pas été touchées, encore dans un état quasi naturel. Des arbres poussent sur les parois des pyramides. Grimper sur celles-ci vous offrira une vue panoramique sur la jungle sauvage qui vous entoure à des kilomètres à la ronde. Nulle présence humaine dans ce décor sauvage. Même si la nourriture sur le site est interdite, prendre un petit goûter au sommet de ces structures est un moment fort agréable. Prenez soin de tout ramener vos déchets.

pyramides calakmul

La pyramide principale est imposante. De sa base, il est impossible de la voir en entier. Il faut grimper les autres pyramides pour pouvoir l’admirer. Rejoindre son sommet est un défi sportif. C’est à ce moment que l’on réalise l’immensité de la construction sur laquelle on dépose nos pieds. Les Cités d’Or retrouvent leur sens dans notre imaginaire. Et en quelques minutes, on ne peut se sentir autrement que dans la peau d’Indiana Jones qui découvrirait pour la première fois de tels trésors perdus. Un rêve d’enfant qui se réalise à coup sûr.

ruines calakmul

Retrouvez la suite de cet article qui vous donnera quelques informations pratiques pour visiter Calakmul.

Se prendre pour Indiana Jones en découvrant les ruines isolées de Calakmul
5 (100%) 2 votes
Opt In Image
Abonnez-vous à l'infolettre mensuelle
Pour ne rien manquer des actualités

À propos de l'auteur

Rachel DecouverteMonde

Bonjour,
Je suis Rachel, l'auteure de ce blog de voyage. Québécoise et passionnée de voyage et de découvertes, je parcours le monde depuis plusieurs années dès que l'occasion se présente. Alors suivez-moi, je vous prête mes yeux et ma plume pour découvrir les richesses de ce monde.
Pour en savoir plus : Qui suis-je?

14 commentaires

Laissez un commentaire

CommentLuv badge