Pin It

GUADALAJARA au Mexique : Notre Tequila Tour et visite de la ville

guadalajara au mexique

Vous prévoyez visiter Guadalajara au Mexique? Voici mon retour sur la visite de cette ville et d’un Tequila Tour dans la région, ainsi que mes conseils et informations pratiques pour planifier votre séjour.

Guadalajara au Mexique 

Plusieurs nous décrivaient la ville de Guadalajara au Mexique comme une ville super intéressante, culturellement riche et semblable à Mexico City, mais de taille plus modeste et plus sécuritaire. Comme notre séjour d’une semaine dans la grosse mégapole nous avait grandement plu, nous avons pris la route du Nord vers Guadalajara à partir de Morelia , et ce, malgré les coûts élevés de déplacement que ce détour vers le Nord occasionnait, car la suite du voyage devait nous amener vers le Sud du pays.

guadalajara au mexique ville historique

Comme nous logions chez une amie à 10 kilomètres du centre de la ville, nous avons été contraintes d’utiliser le système de transport public long et complexe de la ville et le service de taxi très onéreux, tout le contraire du système super rapide et efficace de Mexico city.

expert local MexiqueSi vous ne voulez pas tout organiser vous-même, mais que vous désirez un voyage personnalisé et authentique au Mexique, prenez contact avec Jean-Laurent, l’experte locale de TraceDirecte.

Faites une demande de devis gratuite, vous pourrez échanger directement avec elle via votre espace client et même l’appeler au Mexique avec un numéro gratuit !

Vous pouvez aussi comparer en faisant faire un devis gratuit avec un expert de chez Evaneos.

 N’oubliez-pas de partir assuré. J’ai un dossier complet sur les assurances voyage ici-même où j’y suggère de bonnes compagnies et où vous y trouverez même des rabais

 

Visite du centre historique de Guadalajara 

Notre découverte de Guadalajara au Mexique s’est plutôt résumée à une journée de visite du centre historique où nous avons parcouru ses nombreuses plazas et contemplé les principaux bâtiments. Ce sont les nombreuses plazas de Guadalajara qui nous ont fait apprécié son centre historique, car nous pouvions déambuler tranquillement en prenant nos photos sans se soucier des voitures.

ville guadalajara mexique

Nous avons donc pu admirer l’impressionnante Cathédrale avec ses pignons et sa coupole jaune, le somptueux Théâtre Degollado au fronton semblable à ceux des temples antiques, le Palacio de Gobierno dont la visite était malheureusement interdite lors de notre passage, l’écusson de la ville, ses nombreuses fontaines et ses oeuvres d’art que l’on retrouve partout dans les rues et sur les places publiques.

mexique visiter guadalajara

guadalajara mexique musee

centre historique guadalajara mexique

art guadalajara mexique

 

Le Museo Regional de Guadalajara

Parmi les différentes possibilités de visite, nous avons arrêté notre choix sur deux musées. Le premier étant un musée historique, le Museo Regional de Guadalajara qui était malheureusement en pleine rénovation lors notre passage, une information que nous avons apprise à nos dépends! Bien que le bâtiment était super beau et que les commentaires sur la qualité des expositions nous avaient convaincues d’y aller, plusieurs salles n’étaient pas accessibles et cela nous a fait perdre le fil conducteur de notre visite. Nous avons été tout de même impressionnées par l’énorme squelette d’un mammouth qui se dresse dans la première salle, pour lequel je n’ai pas de photos car il était interdit d’en prendre dans les salles d’exposition. Informez-vous si les travaux sont terminés avant de vous y rendre si vous ne voulez pas être déçus.

museo regional guadalajara

museo regional guadalajara mexique

 

L’Instituto de las Cabañas

Notre deuxième choix s’est arrêté sur la visite de l’Instituto de las Cabañas. Comme l’entrée au musée est gratuite le mardi, nous avons pu rentabiliser notre coût d’entrée dépensé inutilement au museo précédent! Cet ancien orphelinat est maintenant un lieu de la promotion de l’art qui accueille différentes expositions à chaque année. Le bâtiment est impressionnant et c’est un vrai labyrinthe de couloirs à l’intérieur.

musée guadalajara mexique

instituto de las cabanas Guadalajara

Lors de notre passage, nous avons eu la chance de découvrir les incroyables photos du Français Pierre Verger qui a parcouru le Mexique pendant quelques années pour assister aux différentes fêtes religieuses et festivals pour en capturer toute leur beauté et splendeur. Des images magnifiques de gens revêtus de costumes traditionnels, masques et accessoires, célébrant dans les rues des villes et villages à travers le pays. Une exposition qui nous a fait découvrir la richesse culturelle des différents groupes ethniques du pays.

exposition photo guadalajara mexique

La pièce magistrale de ce musée se trouve dans la chapelle principale : il s’agit des gigantesques fresques de José Clemente Orozco. Nous avons eu le cou tordu à admirer les voutes pendant plusieurs minutes. Ce n’est qu’à notre retour que notre amie mexicaine nous a dit que celle du centre présentait une illusion d’optique que nous n’avons malheureusement pas remarquée… peut-être faudra-t-il demander à un guide sur place pour qu’il vous la montre!

museo guadalajara mexico

 

Tequila Tour près de Guadalajara

Qui dit Mexique, dit tequila! L’État de Jalisco où se trouve la ville de Guadalajara est un grand producteur de tequila. La petite ville de Tequila d’où provient le nom de la boisson et d’autres petits villages près de Guadalajara ont plusieurs établissements qui permettent aux visiteurs de découvrir l’univers de fabrication de cette fierté nationale. Nous nous sommes donc arrêtées à Amatitán à une dizaine de kilomètres de Tequila, plus précisément à la Hacienda Herradura qui cultive la plante et fabrique la tequila depuis 1870.

hacienda tequila tour mexique

 

Tequila Tour à l’Hacienda Herradura 

Notre guide Vincente nous a offert une superbe visite de cette vieille hacienda où 1500 personnes travaillent aux différents processus de fabrication de leurs différentes tequilas. Comme nous étions en fin de journée, nous avons eu la chance d’être seules pour faire la visite et donc de pouvoir avancer à notre rythme.

Comparativement aux visites habituelles de ce type d’établissement, nous avons commencé la visite par la dégustation. Comme je ne bois pas d’alcool, mais que je voulais tout de même goûter, j’y ai trempé les lèvres, pendant que Virginie prenait plaisir à déguster les trois types de tequila qui sont définis selon le degré de maturation: la Plata (45 jours ), la Reposado (moyenne de 11 mois) et la Añejo (environ 2 ans). Nous avons appris à bien sentir cet alcool unique et à savourer ses différences. Ici, pas question de l’accompagner avec du citron et du sel comme on a l’habitude de faire. Contrairement à ce que l’on croit, la tequila se boit doucement. Il faut apprendre à bien sentir l’alcool avant de prendre de petite gorgée et laisser l’air entrer pour bien apprécier les arômes présents.

visite tequila tour mexique

Avant d’entrer dans le processus de fabrication, Vincente nous a expliqué l’histoire de la découverte de la tequila qui remonte avant la colonisation espagnole. Je ne sais pas si vous saviez que la tequila est fabriquée à partir d’une plante, l’agave bleue?

agave bleue tequila mexique

Selon la légende, une plante se trouvait sur la pente du volcan et suite à un orage, un éclair aurait touché un plant qui aurait cuit laissant échapper une odeur sucrée. Intrigués, les habitants auraient gouté à la plante pour finalement l’intégrer à leur alimentation pour donner un arôme sucré à leur nourriture. La première étape de la fabrication de la tequila, la fermentation, était réalisée de manière naturelle au soleil. Par contre, les levures présentes n’étaient pas éliminées et causaient des effets secondaires indésirables lorsqu’elle était consommée. Il a fallu attendre la conquête espagnole pour que l’étape de distillation soit ajoutée au processus afin d’obtenir la véritable tequila telle qu’on la connaît aujourd’hui.

Par la suite, nous avons passé par les différentes étapes de fabrication. À notre grand étonnement, ce ne sont pas les feuilles qui sont utilisées, mais le coeur, nommé piña (en effet, il ressemble à un ananas une fois coupée). Le jimador coupe les feuilles au champs et ramène les piñas pour le deuxième procédé, le chauffage. Malgré que la plupart des employés avaient déjà quitté le lieu de travail, nous avons pu voir un jimador à l’oeuvre qui nous a montré comment il sépare le coeur de la plante. Un coeur peut peser entre 5 et 80 kilos. Cela représente donc un travail très physique, surtout sous les chaudes chaleurs du Mexique.

tequila tour guadalajara

guadalajara tequila tour

Une autre surprise, nous avons goûté au coeur chauffé et cela ressemble beaucoup à notre sirop d’érable. En effet, il existe sur le marché des sirops d’agave, mais je n’avais jamais fait le rapprochement entre la tequila et ce sirop!

Nous poursuivons notre route jusqu’aux énormes réservoirs de fermentation ouverts afin de permettre une fermentation totalement naturelle! Une fois ce processus terminé, la distillation permet de produire tout d’abord l’ordinario, un mélange de trois alcools qui est distillé de nouveau pour seulement obtenir l’éthanol, qui sera reposé dans des barils en chêne blanc pour un temps déterminé selon sa catégorie.

distillation tequila tour mexique

Notre guide nous a également montré comment reconnaître une bonne tequila, c’est facile, il y a trois trucs à retenir si vous voulez épater vos amis lors d’une soirée:

1) Tout d’abord, agitez la bouteille et observez s’il n’y a pas présence de petites bulles qui se promènent. Moins il y en a, plus la tequila sera de bonne qualité.

2) Mettez ensuite de la tequila sur vos mains et assurez-vous que ce n’est pas visqueux. La texture d’une bonne tequila devrait être douce entre vos mains.

3) Sentez vos mains et humez les arômes qui en ressortent. Une odeur d’éthanol se dégagera d’une tequila de mauvaise qualité alors qu’une bonne aura des arômes plus agréables.

La visite fut super intéressante, mais ma partie préférée fut la visite de l’Hacienda originale, construite en 1870 et utilisée jusqu’en 1963. Cette visite est vraiment intéressante et permet de voir la méthode originale de fabrication. Par exemple, une énorme roche volcanique, nommée Tezontle, était utilisée pour broyer les coeurs des plantes. Malheureusement, toute photos sont interdites, mais vous pouvez visiter leur site internet pour découvrir la beauté de cet endroit.  Comme j’aime tout ce qui est historique et patrimonial, pour moi cette Hacienda a ce petit plus qui m’a beaucoup plu.

Informations pratiques pour visiter Guadalajara et la Tequila Tour

Se rendre à Guadalajara: Nous avons pris un autobus Primera Plus au terminal d’autobus de Morelia. Le trajet prend environ 3h30 et coûte 418Mx . Mais si vous êtes à Mexico City, vous devez vous rendre au Terminal Norte et il vous faudra 6h30 pour rejoindre Guadalajara au coût de 755Mx. Une fois à destination, la gare d’autobus est à quelques kilomètres du centre de la ville. Un petit comptoir dans la gare permet de prendre un billet pour un taxi selon la zone où vous allez dans la ville. Les prix sont relativement élevés. Si vous arrivez de jour, il y a surement des possibilités de se rendre dans le centre avec un autobus public, mais j’ignore comment.

Se déplacer dans Guadalajara: Le système de bus urbain est un peu complexe, mais plutôt économique. Plusieurs bus desservent la ville, mais leur itinéraire ne semble pas toujours suivre une logique et nous avons attendu entre 10 et 45 minutes dans tous les cas. Pour prévoir vos déplacements, vous pouvez aller sur le site de Rutas Guadalajara. Nos trajets dans la ville nous coûtaient 7Mx.

Se rendre à l’Hacienda Herradura: Pour rejoindre les villages producteurs de tequila, nous avons rejoint le terminal vieja et avons pris un billet pour Amatitán. Cela nous a pris environ 1h30 et nous aura coûté 150Mx par personne. L’Hacendia Herradura sera affiché sur le côté droit de la route au début d’un petit chemin qui y mène en quelques minutes.

Coût pour la Tequila Tour: Le prix d’entrée pour le tour de 1h45-2h (anglais et espagnol) à l’Hacienda Herradura est quand même élevé : 230Mx, incluant une dégustation de trois types de tequila. Malgré ce coût, nous avons grandement apprécié notre visite.

Coût des deux musées visités à Guadalajara: L’entrée du Museo Regional de Guadalajara est de 55Mx et celui de l’Instituto de las Cabañas est de 70Mx par personne. Si vous voulez prendre des photos, un montant supplémentaire de 30Mx vous sera demandé. Si vous y êtes le mardi, l’entrée de ce second musée est gratuit.

Hébergement: Nous étions hébergées chez une amie habitant à 10 km du centre, mais je vous conseille de louer une chambre bien située dans le centre afin d’éviter de vous perdre dans les transports! Je n’ai donc pas d’auberge ou d’hôtel spécifique à vous suggérer, mais si vous voulez regarder pour un hébergement, voici le lien booking pour la ville de Guadalajara et celui d’Agoda. En réservant avec ces liens de ces sites de réservation que j’utilise toujours en voyage, cela ne vous coûtera pas plus cher et me permettra de toucher une petite commission 🙂

Honnêtement, à part le Tequila Tour que nous avons trouvé très intéressant, nous n’avons pas trop aimé notre passage à Guadalajara. Le centre de la ville est joli et il y a surement plusieurs choses à faire quand on s’y pose quelques jours. Peut-être que si nous avions été plus près des sites d’intérêt et que le transport n’aurait pas été un problème à chaque jour nous aurions une impression différente de cette ville. Nous n’étions pas très objectives non plus, car nous commencions à en avoir un peu marre des villes et on ressentait un besoin de se poser davantage en nature pendant que nous y étions. Donc, si vous avez vécu une expérience autre et que vous avez des suggestions de choses à faire, voir et visiter dans la ville de Guadalajara au Mexique, ou aux alentours, je vous invite à les partager avec les lecteurs en commentaires. Merci et bon voyage à tous!

GUADALAJARA au Mexique : Notre Tequila Tour et visite de la ville
5 (100%) 6 votes
Opt In Image
Abonnez-vous à l'infolettre mensuelle
Pour ne rien manquer des actualités

À propos de l'auteur

Rachel DecouverteMonde

Bonjour,
Je suis Rachel, l'auteure de ce blog de voyage. Québécoise et passionnée de voyage et de découvertes, je parcours le monde depuis plusieurs années dès que l'occasion se présente. Alors suivez-moi, je vous prête mes yeux et ma plume pour découvrir les richesses de ce monde.
Pour en savoir plus : Qui suis-je?

Laissez un commentaire

CommentLuv badge