Pin It

Comment éviter les piqûres de moustiques et les insectes en voyage

piqûre moustique voyage

Dans le monde, certains insectes sont porteurs de maladies mortelles. Voici comment éviter les piqûres de moustiques ainsi que la présence d’insectes indésirables dans votre environnement afin que vos voyages ne deviennent pas un vrai calvaire.

Des insectes omniprésents

Ces lignes ont été pensées de façon excessive la nuit dernière. Pourquoi excessive alors que j’aurais dû bien dormir dans mon petit cabana mexicain en bord de mer à me laisser bercer par le son des vagues et du vent dans les palmiers?

cabana mexique

Parce qu’en bon québécois, j’étais carrément en train de me faire bouffer par des bestioles! Bzzzzzz bzzzzzzz bzzzzzzzz, clap, scratch, scratch, bzzzzz, bzzzzzz! Tabarnak, les criss de bébittes!!! J’pu capable!!!

C’est un peu à cela que mes deux dernières nuits ont ressemblé. Vous aurez compris, un petit paradis peut vite devenir un vrai calvaire lorsque les insectes se mettent de la partie.  En plus d’être dérangeants, ils peuvent être terriblement dangereux. Leurs piqûres peuvent transmettre des maladies mortelles ou très souffrantes telles que la dengue, l’encéphalite japonaise, la fièvre jaune, la malaria et j’en passe. Un beau portrait pour de si petites bestioles.

Ce n’est pas la première fois que mon manque de vigilance me fait vivre l’horreur en voyage.

Lors d’un voyage au Laos, aux 4000 îles plus précisément, j’ai fait l’erreur de laisser la lumière de la salle de bain allumée alors que la moustiquaire de la fenêtre était brisée. Dans un endroit aussi sauvage où les insectes sont maîtres, je peux vous assurer que les pires images d’une infestation d’insectes dans les films d’horreur étaient bien réelles.

moustiquescoquerelles

Quand au milieu de la nuit je me suis levée pour aller à la toilette, j’ai bien failli faire une crise de panique en voyant ce spectacle horrible digne d’Alfred Hitchcock. Des bestioles de toutes sortes, par milliers, qui grouillaient et parsemaient chaque centimètre de carrelage, de la baignoire, de la cuvette et des murs. Ça volait, ça rampait, ça se tortillait, certaines virées sur leur carapace, incapables de se relever sur leurs pattes.

Je vous jure que je n’avais jamais vu une chose aussi horrible et répugnante. Nous n’avons pas eu d’autres choix que de faire un génocide. Shame on me pour toutes ces vies perdues. Avec le pommeau de douche, nous avons aspergé les insectes pour les noyer. Après tout, ils avaient tout de même pris possession de notre salle de bain. Une fois ceux-ci ayant rendu leur dernier souffle et les milliers de corps gisant, nous avons pu retourner au lit. Non sans avoir des hallucinations toute la nuit et faire de sacrés cauchemars.

De plus, je dirais égalepiqûres insectes vietnamment que j’ai un sang qui leurs plaît. Je l’annonce en toute modestie! J’envisage de commencer à boire de l’alcool, car les gens avec qui je voyage et qui aiment bien lever du coude, n’ont jamais le problème d’avoir le corps couvert de boursouflures. Un sang souiller semble bien efficace. 🙂

Sérieusement, je ne sais pas pourquoi, mais les moustiques ne manquent aucune occasion de m’injecter leur dard dans toutes les parties qui peuvent être à découvert. Les pieds, les mains, les bras, les jambes, le nez, les fesses. Bon n’allez pas croire que je fais du nudisme là. Ils s’infiltrent très bien partout sans mon aide.

Comment éviter les piqûres de moustiques et la présence d’insectes

Je disais plus tôt que c’est en partie à cause de mon manque de vigilance que je me suis ramassée dans de pareilles situations. Bien qu’on ne puisse pas enrayer complètement la présence des insectes et moustiques, il est tout de même possible de faire certaines actions qui diminueront grandement les chances d’avoir de mauvaises surprises. Bref, pour qu’ils nous foutent la paix une fois pour toute!

Voici quelques astuces permettant d’éviter le plus possible leurs piqûres, mais également leur présence sur vous ou dans votre environnement.

Comment éviter les piqûres des moustiques?

 Portez des vêtements longs et de couleurs claires lorsque le soleil se couche.

 Appliquez un répulsif antimoustique sur votre peau en tout temps.

 Dans des endroits où il y a beaucoup de moustiques ou d’insectes, ou qu’ils ont la possibilité d’entrer dans votre chambre, par exemple dans une cabana, assurez-vous d’avoir un filet moustiquaire au-dessus de votre lit. Vérifiez à ce qu’il ne soit pas troué et qu’il soit encore efficace. Insérez bien toutes ses parties sous votre matelas pour éviter toute zone d’entrée possible.

comment éviter les piqûres de moustiquescomment éviter moustiques

 Ne portez jamais de produits ou lotions parfumés sur votre corps ou vos cheveux. Préférez un savon sans odeur.

Comment éviter que les insectes s’introduisent dans votre environnement?

 Ne laissez jamais de la nourriture dans votre chambre, encore moins si elle est sucrée. Les insectes y sont attirés, vous aurez facilement une colonie de fourmis qui marchera en file indienne sur vos murs et planchers.

 Ne laissez jamais une lumière allumée la nuit dans votre chambre s’il y a un accès avec l’extérieur. À moins que votre chambre soit bien hermétique. Les insectes sont attirés par la lumière.

 Assurez-vous que les moustiquaires aux fenêtres  ne soient pas trouées.

Malgré toutes ces précautions, il se peut fort bien que vous ayez tout de même quelques piqûres sur votre corps et quelques indésirables dans votre chambre. Une coquerelle ou deux c’est tout à fait naturel 🙂 Surtout si vous choisissez un type d’hébergement pas cher. Mais vous éviterez au moins le pire des scénarios.

coquerelle thaïlande

Vous pouvez aussi retrouvez plusieurs autres conseils aux voyageurs en parcourant le blog.

 N’oubliez-pas de partir assuré. J’ai un dossier complet sur les assurances voyage ici-même où j’y suggère de bonnes compagnies et où vous y trouverez même des rabais

Comment éviter les piqûres de moustiques et les insectes en voyage
Comment avez-vous aimé cet article? 🙂
Opt In Image
Abonnez-vous à l'infolettre mensuelle
Pour ne rien manquer des actualités

À propos de l'auteur

Rachel DecouverteMonde

Bonjour,
Je suis Rachel, l'auteure de ce blog de voyage. Québécoise et passionnée de voyage et de découvertes, je parcours le monde depuis plusieurs années dès que l'occasion se présente. Alors suivez-moi, je vous prête mes yeux et ma plume pour découvrir les richesses de ce monde.
Pour en savoir plus : Qui suis-je?

20 commentaires

  • Ha, les moustiques et les nuits blanches à cacher sa tête sous l’oreiller ou à traquer le « Bzzzz » ! Je connais aussi ! 😉

    C’est parfois quasiment inévitable même si, tu as raison, de bonnes attitudes permettent de limiter le risque. Je me suis beaucoup intéressé à la question suite à un séjour dans la jungle entre autre, et à la base je ne voulais rédiger qu’un article; j’en ai finalement écris 3 :
    -le 1er sur les moustiques en général et les personnes plus à risques (parce que, effectivement, nous ne sommes pas tous égaux face à ces bestioles !) ;
    – le second sur « comment prévenir les piqûres », car : mieux vaut prévenir que guérir ;
    – & le 3ème sur comment se soigner une fois que le mal est fait, car : mieux vaut guérir que souffrir ! (j’explique entre autres pourquoi il ne faut ABSOLUMENT PAS se gratter ! … même si c’est très tentant 😉

    Le premierde ces billets est pour moi le plus humoristique des 3, et un des articles qui a le plus de succès sur le blog : http://www.unsacsurledos.com/attention-moustiques-1ere-partie/
    Curieuse d’avoir l’avis d’une autre blogueuse qui s’est penché sur la question 😉

    Et le conseil « ne pas laisser de nourriture » semble basique et évident … mais une négligence est vite arrivée : aux Galapagos, si nous laissions ne fut-ce qu’une miette sur la table, c’était toute une colonie de fourmis (coriace) qui nous envahissait ! Rapides, ces petites bêtes !

    En tout cas, j’ai bien aimé ton article, et je comprends maintenant certaines personnes qui me disaient ne pas vouloir cliquer pour lire mon article à cause de la photo de moustique que les dégouttait … certaines de tes photos donnent envie de « scroller » très vite ! 😉
    Mais bon, ça fait partie des « petites galères » de voyage !
    Amandine@Unsacsurledos Articles récents…Les 5 leçons que j’ai tirées de mon premier voyageMy Profile

    • Merci pour les infos sur tes articles Amandine 🙂 tu as fait une réelle recherche sur le sujet et c’est super intéressant. Moi qui croyais que l’alcool pouvait les faire fuir, au contraire finalement. Mais je ne comprends toujours pas pourquoi ils s’attaquent encore à moi. Je ne suis pas quelqu’un qui a chaud de nature, je ne transpire pas et j’ai un sang A+ alors je dois avoir un sacré bon sang.

      Tu as bien raison, certains conseils comme la nourriture ont l’air de conseil très basique, mais une fois sur place ca arrive régulièrement que ces regles de base on les négligent ou les oubli tout simplement. Toujours bon de se les remémorer 🙂 Mais je continue à croire que la lumière les attirent loll. Et désolé pour les photos horribles, ca va peut-être faire penser encore plus aux gens de pratiquer les règles de base 🙂

  • Ahhh les moustiques en voyage ! Si je n’étais pas un tantinet écolo, je prônerai bien leur extermination pure et simple…
    Pour ce qui est des répulsifs, j’ai eu beau chercher des alternatives moins agressives pour l’environnement et la peau, rien à faire, ça reste le plus efficace après les vétements longs et la moustiquaire.
    On entend parler de temps à autre de remède miracle pendant nos voyages, mais sans succès sur nous jusque maintenant. Peut être qu’on devrait se mettre à picoler aussi, on a pas essayé ça 😉
    Petite précision concernant les répulsifs, tous ne sont pas efficaces, il y a certaines molécules et certaines concentrations à respecter en zone tropicale, une petite recherche internet permet de facilement trouver ça !
    Sébastien Articles récents…Bienvenue chez les chachapoyasMy Profile

    • Bonjour Sébastien 🙂
      Merci pour ton commentaire super pertinent. Comme je ne m’y connais pas beaucoup en répulsif… et faut croire que le mien n’est pas terrible, aurais-tu des suggestions de bons produits avec les bonnes molécules à utiliser pour qu’il soit efficace et le moins pire possible pour notre peau?

  • Ha ! Ha ! Ton article est rigolo, même si je sympathise avec toi. J’ai aussi eu quelques démêlés avec des bestioles en voyage. Entre autres, dans une cabane semblable à la tienne en Asie, j’avais laissé moi aussi la lumière de la salle de bain allumée. Chose à ne pas faire comme tu le dis si bien, car non seulement les insectes peuvent entrer par une moustiquaire brisée, mais ils entrent également par le renvoi de la douche (bien souvent un simple trou dans le plancher). Moi aussi j’ai dû faire un génocide à grands coups de balai ! Et une autre fois, j’avais laissé de la bouffe dans mon cabanon. Mais cette fois-ci, ce n’était pas des insectes mais plutôt un gros rongeur qui m’a donné la frousse de ma vie lorsque j’ai ouvert la porte à mon retour…
    Mario Articles récents…8 destinations gourmandesMy Profile

    • ahahah on a tous des histoires de ce genre à ce que je vois 🙂 Tu aurais pu écrire un article très semblable au mien avec tes expériences. Le rongeur… j’avais oublié celui-là aussi. À vang vieng il y en a un qui fouillait dans mes sacs durant la nuit, j’ai eu assez peur. Je ne saurai jamais vraiment c’était quoi, mais il s’est amusé avec mes choses une bonne partie de la nuit! Ahh ces sales bestioles! 🙂 On va finir par apprendre avec le temps à suivre les règles de base 🙂

  • Cet article est très marrant. Moi c’est au Bénin, en Afrique de l’Ouest que j’ai eu affaire aux moustiques. Je ne sais pas si tous les moustiques du monde sont comme ça, mais ceux du Bénin particulièrement sont coriaces! de vrais attaquants qui ne reculent devant rien. et ce qui m’étonne c’est comment ils arrivent à se faufiler même quand on met un pantalon! de vrais guerriers furtifs en plus!
    Alima@Ave S Articles récents…Voyage aux USA, pas cher?My Profile

    • hehe j’imagine qu’il y a des endroits pires que d’autres…pour le Bénin, maintenant je sais que je devrai me munir d’une armure 🙂

    • Ahhh mais c’est pas un bon truc ca Christophe. Se servir de quelqu’un comme ca… pauvre elle 😉 C’est clair, c’est terrible les entendre bourdonner dans nos oreilles. On a beau les chasser, mais ils reviennent toujours. Ils prennent un vilain plaisir je crois.

  • Bonjour Rachel,
    pour ma part je suis presentement en Inde ( Pune ) et pour moi les bestioles ca va pour le moment cependant ce matin je viens de voir ma premiere coquerelle ouf c’est gros ca !!! est-ce que ca pique ??? est-ce que tu peux attraper une maladie avec ca ???
    je pensais que c’etait juste a la tele qu’on pouvais voir ces choses aussi grosse !!!

    • Bonjour Lucien,

      Concernant ta question les coquerelles, ou blattes, ne sont pas une espèce qui piquent. à moins qu’il y ait des sortes très différentes. Leur plus grands risques est qu’elles contaminent la nourriture ou elles se promènent. Elles sont un agent de propagation de virus, bactéries, champignons. Mais directement comme ca je ne crois pas. Assures-toi juste de bien fermer ta nourriture. Et non ce n’est pas juste à la TV et en voyage ces grosses bêtes sont omniprésentes 🙂 Tu t’habitueras aux insectes et lézards hehe

    • Oh oui, tu as bien raison de l’ajouter. J’ai vécu aussi cette expérience désagréable des puces de sable. Je n’aurais jamais pensé que cela aurait pu être possible et que ca existait. Merci de l’ajouter 🙂 Ah oui le vinaigre, je ne connaissais pas cette solution. C’est noté pour la prochaine fois 🙂

  • Bonjour,

    Ce qu’il faut redouter le plus lorsqu’on voyage dans les tropiques, c’est les piqûres des moustiques et des punaises de lit. Dans certains pays, au-delà des petites rougeurs, les moustiques peuvent transmettre le paludisme. Il ne faut donc pas hésiter à employer les grandes méthodes comme les insecticides moins polluants. Il est mieux de se protéger dans un moustiquaire. Je partage avec vous ces articles pour se débarrasser des moustiques : http://www.bestioles.info/moustique/
    Bestioles Articles récents…Infographie : 4 étapes SIMPLES pour éliminer les puces de votre animal (et de la maison !)My Profile

  • Ce qu’il faut redouter le plus lorsqu’on voyage dans les tropiques, c’est les piqûres des moustiques et des punaises de lit. Dans certains pays, au-delà des petites rougeurs, les moustiques peuvent transmettre le paludisme. Il ne faut donc pas hésiter à employer les grandes méthodes comme les insecticides moins polluants. Il est mieux de se protéger dans un moustiquaire.
    Bestioles Articles récents…Infographie : 4 étapes SIMPLES pour éliminer les puces de votre animal (et de la maison !)My Profile

Laissez un commentaire

CommentLuv badge