Découverte monde | Blog voyage autour du monde
Image default

Cocora et sa vallée : Infos et récit d’un trek à couper le souffle

Cocora et sa vallée en Colombie est l’un des plus beaux endroits que j’ai vu de ma vie. Voici les informations pratiques et le récit de mon trek dans ce lieu unique sur terre. 

La vallée de Cocora, l’image carte postale de la Colombie

La vallée de Cocora (Valle o bosques del Cocora) est d’une richesse naturelle assez exceptionnelle.

Avant mon voyage en Colombie, mes recherches sur le pays me présentaient constamment l’image d’une région d’un vert éclatant avec des arbres qui ne finissent plus de s’allonger vers le ciel. Je regardais ces images d’un air contemplatif et, au fil du temps, j’en étais venue à associer la Colombie à ces grands fouets qui ballaient le ciel, tout comme j’avais associé l’Équateur aux oiseaux à pattes bleues. Et quand j’en fais mon propre emblème d’un pays, il est clair que mon itinéraire m’y amènera. Il fallait que je vois Cocora de mes propres yeux pour affirmer si les images sont représentatives de la réalité.

moi à cocora

J’ai dû prendre un vol intérieur à partir de Carthagène pour me rendre dans la zona cafetera, car la distance était longue et le temps commençait à manquer. Mais j’y suis allée et je vous confirme que ce lieu est aussi magique en vrai, sinon plus, que sur les images.

Voici le récit d’un trek d’une journée dans la vallée de Cocora en Colombie qui m’a coupé le souffle complètement. Vous retrouverez les informations pratiques à la fin du récit.


Visiter la Colombie avec une agence : Si vous ne voulez pas tout organiser vous-même, mais que vous désirez un voyage personnalisé et authentique en Colombie, prenez contact avec l’équipe locale francophone d’experts de Colombie autrement. Vous pouvez faire une demande de devis gratuit pour votre voyage en Colombie et vous pourrez échanger directement avec eux.


N’oubliez-pas de partir assuré. J’ai un dossier complet sur les assurances voyage ici-même où j’y suggère de bonnes compagnies et où vous y trouverez même des rabais


 

Récit d’un trek dans la vallée de Cocora

Nous avions rejoint Salento, un petit village charmant situé dans le Sud de la zone du café. Le village est une base parfaite pour visiter la région cafetière et principalement la vallée de Cocora.

Par une magnifique matinée, nous avions rejoint la place centrale où des jeeps Willys colorés font la navette entre Salento et la vallée de Cocora. Ces véhicules typiques de la région transportent des locaux et des visiteurs qui veulent aller découvrir ou profiter de la beauté de ce lieu d’exception.

7:20, nous attendions le départ qui devrait se faire dans les prochaines minutes. Une fois la jeep remplie, nous partions enfin. Le vent dans les cheveux, nous étions assises à plusieurs dans la partie arrière du véhicule. Nous nous entassions sur les banquettes alors que d’autres se tenaient debout à l’extérieur sur le marchepied. Après avoir fait sa parade hebdomadaire dans les rues du village, il s’enfonça vers les montagnes.

cocora willys

willys vallée de cocorawillys cocora

Le décor était sublime et comme à beaucoup d’endroits en Colombie, on s’en mettait plein les yeux. La région du café offre des paysages montagneux d’un vert éclatant. Sur notre route, nous croisions des paysans avec leurs chevaux qui faisaient leur besogne du matin.

cocora cheval

La jeep Willys s’arrêta subitement et nous déposa en bord de route. Nous y étions. Une carte très simpliste sur un panneau était là pour indiquer aux randonneurs les différents parcours du parc. Faute d’avoir fait des recherches, je n’avais aucune idée du trajet à effectuer.

carte cocora
En rouge le chemin que nous avons accompli

La veille, à l’auberge, un couple de voyageurs nous avait mentionné qu’il était préférable de commencer la boucle en prenant la route qui continuait tout droit plutôt que le chemin qui s’enfonçait vers la droite. Le trek semblait moins difficile dans ce sens. Un peu confuses, nous nous sommes dirigées vers le petit chemin où le panneau indiquait la route. Ce fût au final, le sens contraire des recommandations.

Nous avions avec nous le strict minimum. Un peu d’eau, quelques noix, notre manteau en cas de pluie et le matériel pour prendre des photos et des vidéos. On pensait pouvoir s’arrêter pour manger à Acaime tout en contemplant les colibris. Nous n’avions pas non plus évalué la distance en kilomètres de la boucle qui doit faire autour de 16 km quand on se rend jusqu’à Acaime. Bref, un gros manque de préparation de notre part.

Le début du trajet était sublime. On voyait déjà apparaître après quelques minutes les magnifiques palmiers de cire, les plus hauts qui existent. La plupart sont centenaires et peuvent atteindre facilement les 60 mètres.

La journée étant encore jeune, la luminosité nous a offert un super spectacle que nous avons bien sûr immortalisé.

cocora matin

Le chemin dans la vallée était bien balisé, mais la boue rendait la marche difficile. De chaque côté de nous, des vaches paissaient tranquillement dans les champs. Les seuls bruits étaient ceux du vent doux dans les cimes des arbres, le beuglement des vaches et le son de la succion de nos pas qui s’enfonçaient dans la boue et en ressortaient. J’y étais, ce magnifique paysage dont j’avais tant rêvé s’étalait devant moi.

vallée cocorapaysage cocora

trek vallée de cocora

Soudainement, le petit chemin de terre qui sillonnait à travers les champs entra dans une forêt. La sympathique randonnée laissa place à une ascension plus sportive dans la montagne au coeur d’une forêt très humide. La végétation changea radicalement. La forêt nous encerclait et nous prenait en otage. La boue se faisait de plus en plus présente, rendant l’ascension difficile. Nous tentions d’éviter de s’y enfoncer et nous nous agrippions à la végétation pour ne pas glisser. L’eau dévalait la montagne sous forme de jolies rivières et de chutes que l’on traversait par de petits ponts chambranlants.

cocora forêttrek valle cocora

Deux jeunes femmes, une Mexicaine et une Colombienne se sont jointes à nous. Tout comme nous, elles n’avaient pas prévu que ce trek serait si sportif, aussi long et qu’il n’aurait aucun point d’arrêt pour acheter de la nourriture. Elles nous ont choisi pour guides et elles sont finalement restées avec nous toute la journée. Elles étaient très sympathiques d’ailleurs.

rencontre cocora vallée
De belles rencontres qui se créent sur la route

Nous avons fait l’ascension jusqu’à Acaime. À notre grand désarroi, la vieille dame malcommode et son gentil mari n’avaient pas de nourriture à vendre. Ils n’offraient que des boissons gazeuses et du chocolat chaud avec fromage. Depuis ma mauvaise expérience gastrique en Équateur avec du fromage artisanal, j’ai préféré opter pour la boisson gazeuse et les quelques noix qu’ils nous restaient dans le fond de notre sac. L’ascension jusque là a tout de même valu le coup.

Des dizaines de colibris venaient se nourrir d’eau sucrée sur les mangeoires que le couple avaient installées. Ils virevoltaient autour de nous, certains ont même effleuré mes cheveux. Nous sommes demeurées là un bon moment à contempler ce spectacle. Jamais je n’avais vu autant de colibris de si près. Mais les prendre en photo relevait du défi.

colibri acaime cocora

acaime cocora colibricocora acaime

Nous sommes redescendus à la fourche pour prendre la route vers le sommet de la montagne (près de 3000m) pour rejoindre une finca (ferme). Les 800 mètres de distance en dénivellation positive furent assez éprouvants. La soif et la faim nous avaient un peu affaiblies. Mais ça valait la peine, car du haut de la montagne, la vue était superbe. Mais ce que j’ai préféré le plus était toutes ces fleurs colorées qu’il y avait autour de la finca. Le décor était tellement doux visuellement.

cocora finca montana

Nous avions atteint la partie la plus élevée du trek. Il ne restait qu’à redescendre de l’autre côté. Mais quel fut pas ma surprise de constater que cette descente nous présentait les plus beaux paysages de la vallée de Cocora.

vallée de cocora colombie

Une descente douce sur un large chemin nous a amené au coeur des palmiers de cire. Plus nous nous en approchions, plus j’en avais le souffle coupé. Une fois à leur pied, je me suis étendue sur ce vert pâturage pour laisser guider mon regard vers le ciel à regarder le ballet dansant des cimes de ces arbres si particuliers. Je n’avais jamais rien vu de tel.

cocora

Ces arbres ont déjà été sur le point de disparaître avant que le gouvernement les protège. La population s’en servait pour fabriquer des rameaux pour les fêtes religieuses. Aujourd’hui protégés, ces arbres sont une grande richesse naturelle de la Colombie.

Nous sommes ensuite redescendues par la route pour rejoindre notre point de départ où des Willys attendent les randonneurs pour les ramener à Salento. Nous étions complètement exténuées, affamées, mais heureuses d’avoir foulé la terre de ces images de cartes postales que j’avais tant contemplées avant d’y venir. Décidément, la vallée de Cocora est l’un des endroits que je conseille à tous de visiter lors d’un voyage en Colombie. Elle laisse un souvenir impérissable.


Informations pratiques pour visiter la vallée de Cocora


Les jeeps Willys partent du parc central de Salento à 6:30, 7:30 et 9:30. Mieux vaut partir tôt pour profiter de la journée sans se presser.


Prix: 5000 pesos par personne pour un trajet d’environ 20-30 minutes.


Pour le retour, les jeeps Willys attendent d’être complet (environ 8 personnes). Si vous ne voulez pas attendre, vous pouvez toujours payer la course complète. (environ 30 000 pesos)


J’avais lu qu’il y avait un droit à s’acquitter pour entrer dans le parc, mais je n’ai vu aucun endroit où l’on devait payer une fois sur place.


Le droit d’entrée pour le parc nature d’Acaime est de 5000 pesos par personne et comprend une boisson.


En se rendant jusqu’à Acaime, le trek a une distance d’environ 16 km. Il faut donc être en forme pour l’effectuer.


Il est possible de ne pas faire la boucle et de voir les plus beaux paysages du parc. Plutôt que de prendre le petit chemin sur la droite où il y a le panneau des indications, continuez plutôt sur la grande route devant vous. À moins de 10 minutes, vous verrez sur votre droite un chemin. En fait, c’est la fin de la boucle quand on l’effectue normalement. Orientez vous par là. Les plus beaux paysages de la vallée se trouve dans les 4 km qui suivent ce point de sortie.


Prévoyez de la nourriture et de l’eau. Quelques restaurants sont présents sur la route à la sortie de la boucle, mais le mieux est de prendre avec soi un lunch que vous pourrez manger pendant le trek en contemplant les beaux paysages.


Prévoyez de bonnes chaussures, car le chemin de terre est souvent boueux.


Il ne me reste qu’à vous souhaiter une belle découverte de la vallée de Cocora. 🙂 Vous connaissiez déjà cet endroit?

Une petite note ça fait toujours plaisir 🙂
4.8/5 ( 5 votes)

Autres articles palpitants

23 commentaires

shirel 25 novembre 2016 at 22 h 00 min

merci pour tes infos, je pars à l’improviste en colombie sans routard, ça m’est bien utile 🙂 si tu as des conseils sur les autres choses à visiter sur la vallée du café, je suis preneuse 🙂

Répondre
Marie Bambelle 3 juillet 2016 at 11 h 10 min

Je prépare mon tour du monde et les nombreux articles qui paraissent en ce moment sur la Colonbie me donnent super envie d’y aller! Et tes photos… Juste à coupe les souffle! Merci de nous emmener avec toi!

Répondre
Franck 23 juin 2016 at 13 h 21 min

Je reviens tout juste des Andes, c’est dommage que j’ai raté ça! D’ailleurs, vu que tu voyages beaucoup, je connais un site très pratique : ça s’appelle Cursus, et c’est de loin le meilleur pour les baroudeurs de notre espèce! Si tu veux jeter un oeil, voilà le lien : http://clementvion.fr/cursus/

Répondre
Samuel 2 décembre 2015 at 10 h 58 min

Ça fait toujours plaisir de voir des articles sur la Colombie, mon pays de coeur, et en particulier sur le Quindio. Pour info, si les Palmiers de cire étaient ton « emblème » personnel de la Colombie, sâche qu’ils sont de manière officielle, avec le café, l’emblème de la Colombie. 😉 Pour ma part je me suis aventuré un peu plus loin puisque j’ai fait un trek de 4 jours jusqu’au volcan Tolima en partant de la vallée del Cocora qui reste pour moi un de mes plus grands souvenirs, je relate tout ça sur mon blog si tu as l’occasion, va-y jeter un oeil, ça te rappellera de bons souvenirs ! 🙂

Répondre
Rachel DecouverteMonde 30 décembre 2015 at 1 h 16 min

Bonjour Samuel,
Je vais aller voir ton blog avec plaisir. Ahh le trek de 4 jours, ca devait être malade. J’avais vu cet itinéraire jusqu’au volcan sur la carte. Un jour peut-être y retournerais-je. Il y a tant de place que j’aimerais visité dans ce pays.

Répondre
Flo 31 mars 2015 at 3 h 50 min

Merci pour cet article, j’étais justement à la recherche de ce type d’informations en vue d’un voyage en Amérique du Sud !

Répondre
Rachel DecouverteMonde 6 avril 2015 at 14 h 13 min

Ca fait plaisir Flo. Tu pars plusieurs mois en Amérique du Sud? C’est un bon choix de mettre la Colombie sur ton itinéraire 🙂

Répondre
Anne 3 février 2015 at 12 h 53 min

Je me suis laissée emporter par votre récit très bien écrit de cette magnifique balade ! Nous partons en Colombie avec notre fille de 14 ans du 21 juin au 15 juillet prochain et je commence à organiser notre séjour. Vos récits me sont bien précieux même si nous allons rejoindre des amis colombiens à Barranquilla, ils ne connaissent peut-être pas tout ! Que pensez-vous de la période pour visiter ? Notre ami nous a aussi parlé de Caño Cristales dans les llnos (sublime). Vous connaissez ?
Je suis déjà allée dans la Sierra Nevada del Cocuy, à Cucuta, Bucaramanga, Popayan et Cali, mais que nous conseillez vous en 3 semaines ? Merci d’avance. Je pense que vos conseils seront extrêmement précieux. A bientôt !

Répondre
Rachel DecouverteMonde 11 mars 2015 at 21 h 12 min

Bonsoir Anne,
Je suis bien contente que mon article vous ait plus et qu’il vous aide à préparer votre voyage. Êtes-vous aller voir celui sur mon itinéraire en Colombie? Visiter la Colombie: Mon itinéraire et incontournables
Je ne connais malheureusement pas les endroits que vous nommez. Le pays est tellement grand. Mais si vous avez la chance d’aller dans la vallée du café c’est génial. Guatape et le rocher del Penol, j’ai adoré aussi. JE connais une fille qui est dans la région de Minca près de Santa Marta et ca semble vraiment bien aussi.
Je vous souhaite un excellent voyage dans ce merveilleux pays 🙂

Répondre
Ameyal 24 janvier 2015 at 6 h 07 min

Salut 🙂 j’aimerais parler avec toi de ton voyage en colombie si tu veux bien 🙂 attend ta réponse :p

Répondre
Rachel DecouverteMonde 1 février 2015 at 23 h 07 min

Bien sûr 🙂 tu voulais me poser des questions en particulier? Tu as vu, j’ai aussi une page facebook Découverte Monde si tu veux discuter davantage. Au plaisir Ameyal 🙂

Répondre
Grégory 12 décembre 2014 at 18 h 57 min

Je suis justement en Colombie. Après avoir découvert le secteur de Jardin au sud de Medellin, puis la région de l’Amazonie, je pars demain faire le trek de la ciudad perdida près de Santa Marta. C’est un trek de 5 jours. Le pays est assez fascinant 🙂

Répondre
Rachel DecouverteMonde 13 décembre 2014 at 12 h 57 min

Le secteur de Jardin… mais qu’est-ce que c’est Grégory? Je n’ai jamais entendu parler de ça.
ohh super profite bien de ce trek, à ce qu’il parait c’est vraiment bien. Le genre d’endroit tellement creux au profond de la jungle que tu as l’impression d’être le premier à fouler son sol 🙂 C’est un peu comme cela que j’imagine la ciudad perdida.

Répondre
Soso 12 décembre 2014 at 10 h 56 min

Je lis ton récit, et je me rends compte de OH COMBIEN JE REGRETTE de ne pas m’être arrêtée en Colombie lors de mon long long long séjour en Amérique Latine! Je vais décidément l’ajouter à ma « to travel » liste. Bonne continuation!

Répondre
Rachel DecouverteMonde 13 décembre 2014 at 12 h 55 min

Est-ce que c’était par crainte avec toutes les informations négatives qui circulent à son sujet que tu n’étais pas allée ou simplement par manque d’intérêt ou d’informations? Mais bon, maintenant que tu sais à quel point c’est magnifique, c’est clair que la prochaine fois il ne faut pas le louper 🙂

Répondre
Marco 9 décembre 2014 at 16 h 23 min

Salut Rachel 🙂
Je lis ton article depuis l’aéroport de Bogota!
Comme tu le sais nous sommes aussi allée à la vallée de Cocora.
Nous aussi on a commencer par le chemin de droite puis la monter jusqu’au sommet. Et après on est descendus tranquillement.
Nous on s attendait à une petite balade tranquille pas à un trek.
Mais bon on prend tjs de l eau avec nous au cas ou et quelque biscuit ou du pain.
Risa a bien tenu le coup alors qu’elle déteste les trek 😉
Nous ne sommes pas allé jusqu’à Acaime on avait eu de très mauvais éco. Très peux d oiseau enfermée sous des plastiques et chère. Du coup a l intersection des panneaux on est allé en direction du sommet.
En haut on a pu voir des colibris gratuitement et en liberté, tu as dû sûrement les voir aussi.
On a pris un chocolat et du fromage dans la maison qui est au sommet pour nous récompenser de nos efforts 🙂
Le trajet de Salento à Cocora nous a couté 3400 pesos pour l’aller et la même chose au retour (prix officiel). Toi c était 5000 que l allez ?
Sinon pour en revenir au plus important les paysages sont vraiment étonnant. Ça fait bizarre de voir des palmiers en pleine montagne!!!
Pour nous aussi le trajet était remplie de boue d ailleurs on a loué des bottes parce-que sinon en chaussures c était pas possible. Par contre marché autant en bottes c est pas terrible.

Trek très sympa a faire absolument si on passe par Salento

Répondre
Rachel DecouverteMonde 9 décembre 2014 at 17 h 26 min

Bonjour Marco 🙂
Oui j’ai vu que vous y étiez finalement allés heureusement. Je commençais à craindre pour vous avec le mauvais temps qui s’abattait sur vos têtes. En fait là où on voit les colibris et où on peut boire le chocolat chaud avec le fromage, c’est dans la réserve d’Acaime. À moins qu’on ne parle pas du même endroit. On devait monter dans la montagne et ensuite redescendre pour prendre la fourche pour reprendre la finca. C’était donc un grand détour, mais pour les colibris ca valait la peine 🙂

C’est fou comment on ne sait pas dans quoi on s’embarque quand on va là hehe. On avait croisé aussi un couple de blogueurs voyage sur place et comme nous ils ne savaient pas que ca allait être aussi physique. On est loin de l’agréable petite balade hehe. Au moins tant mieux si Risa a tenu le coup.. en même temps.. on a pas ben ben le choix une fois le trek commencé hehe.

Hum pour le prix des willys ca se peut que ce soit 3400 pesos. à moins que vu que c’était le week-end c’était peut-être plus cher. En fait je ne me souviens plus très bien. Mais merci de spécifier que c’était 3400 pesos. Je vais faire les changements.
Ahh marcher avec des bottes de pluie.. ca devait aller tellement mal. On est loin du confort d’une bonne paire de chaussure de rando.

J’ai bien hâte de voir ton récit sur le blog 🙂

Merci d’avoir pris le temps de commenter.

Répondre
Jennifer 9 décembre 2014 at 12 h 58 min

Sérieux, la Colombie me ronge. Trop hâte d’y mettre les pieds pis tes articles m’aident pas à me calmer les nerfs 😉 Sublime panorama même si j’suis pas vraiment une trekkeuse! 😉

Répondre
Rachel DecouverteMonde 10 décembre 2014 at 20 h 05 min

Ahh mais là.. pour voir ce sublime panorama tu vas devoir chausser tes baskets Jen 😉

Répondre
Normand 9 décembre 2014 at 11 h 42 min

Il me reste tant à voir en Colombie. Je n’ai vue qu’une infime partie de ce magnifique pays. J’y retournerai certainement dans les prochaines années. Merci de partager tes superbes photos de ce petit coin du pays.

Répondre
Rachel DecouverteMonde 10 décembre 2014 at 20 h 06 min

Ca fait plaisir Normand 🙂 J’en ai vu qu’une infime partie également. 1 mois c’est si vite passé dans un aussi grand pays. J’y retournerai aussi c’est certain 🙂

Répondre
LadyMilonguera 8 décembre 2014 at 8 h 37 min

Effectivement, tes photos témoignent parfaitement de la beauté de cet endroit…

Répondre
Rachel DecouverteMonde 13 décembre 2014 at 13 h 06 min

Et en vrai, c’est encore mieux que sur les photos. Si je me mets finalement un jour à la vidéo…lorsque j’aurai un peu de temps, je pourrai vous montrer encore plus clairement ce que ca l’a l’air.

Répondre

Laisser un commentaire