Pin It

Faire une retraite de méditation bouddhiste tibétaine au Québec

bouddhisme tibétain

Vivez ici l’expérience d’une retraite de méditation bouddhiste tibétaine, ici-même au Québec, bien loin des monastères des hauts plateaux tibétains.

Un besoin d’exotisme et de spiritualité

bouddhaEn février 2008, je mettais pour la première fois les pieds dans un temple bouddhiste en Thaïlande. Un magnifique bouddha doré m’accueillit avec son charmant sourire et ses longues oreilles pendantes. Il ne m’a fallut que de quelques secondes pour que je tombe complètement sous le charme de ce personnage androgyne aux courbes féminines et au regard bienveillant. Entrer dans un temple bouddhiste m’apporte toujours un certain bien-être. Peut-être est-ce dû à une certaine nostalgie de mes voyages en Asie, mon continent coup de coeur, ou bien tout simplement suis-je charmée et envoûtée par l’énergie et la beauté des lieux.

Lors de mon voyage en Chine l’an dernier, un des endroits que je tenais le plus à visiter était la région tibétaine. Non pas à l’intérieur de la zone autonome du Tibet, car il est plus difficile et fastidieux de s’y rendre, mais bien à la limite même de cette zone où des tibétains vivent tranquillement au milieu des montagnes. Je suis allée dans les montagnes du Yunnan, plus précisément à Shangri-La, la fameuse ville devenue célèbre grâce au livre et au film Horizons perdus. J’ai pu y rencontrer ce peuple mythique, manger du yak, tourner des moulins à prières, voir virevolter au vent des drapeaux à prières multicolores et visiter une version semblable du fameux palais de Potala au Tibet, le monastère de Songzanlin. Bref, tout pour satisfaire mon coeur de voyageuse.

shangri-lashangri-la chine

monastère bouddhiste

Probablement un peu pour toutes ces raisons que le bouddhisme et ce qui l’entoure me fascine complètement. Je ne vous cacherai pas que sans adhérer réellement à cette philosophie, j’ai tout de même garni mon décor chez moi de quelques bouddhas. En plus d’être esthétiques, ils inspirent le calme. Rien de mieux dans une société nord-américaine qui roule à 100 miles à l’heure. Ce n’est donc pas par pur hasard que j’ai abouti la semaine semaine dans une retraite de méditation bouddhiste.

Avec les vacances de Noël qui se pointaient,  je me suis dite: « Pourquoi pas, je reviendrai au travail plus zen que jamais ». Un besoin d’exotisme certes, mais aussi de ralentir la cadence, de prendre un moment loin de l’agitation de la ville pour me ressourcer et pour tenter d’acquérir les techniques nécessaires à une bonne pratique de la méditation quotidienne pour tous les bienfaits que ça peut amener.

C’était décidé, du 3 au 5 janvier, pour bien débuter l’année, je mettrais le cap sur Leclerville tout près de la ville de Québec pour participer à une retraite de méditation sur le Calme mental.

Une retraite de méditation bouddhiste tibétaine. Ça consiste en quoi?

Pour être honnête, je ne savais pas trop à quoi m’attendre. Je me suis inscrite avec une amie sans trop savoir dans quoi nous nous embarquions. Nous nous sommes simplement ouvertes à cette nouvelle expérience spirituelle. Le centre de retraite est une ancienne petite résidence pour personnes âgées. Nous étions bien loin de l’architecture d’un temple traditionnel bouddhiste. Mais à notre grande satisfaction, un lama (moine) tibétain était présent à notre arrivée. Un vrai de vrai, qui vient du Tibet. L’intérieur de la maison était aussi décoré d’objets tibétains et coloré dans la plus pure tradition.

centre méditation bouddhistesalle méditation bouddhiste

bouddhisme tibétain

Croyant que nous serions qu’avec des personnes d’un certain âge, pour ne pas dire vieilles, nous avons été surprises de constater que 80% de notre groupe de 10 était composé de gens de plus ou moins notre âge.  Dès notre arrivée, une fois la répartition des chambres effectuée, nous avons pu prendre connaissance du planning du week-end. Voici un peu comment se déroulaient nos journées axées sur la méditation pour atteindre le calme mental.

Horaire typique d’une journée

7:00 -Levée

7:30 – Première séance d’enseignement sur le calme mental avec 2 méditations calme mental

9:00 – Petit déjeuner

10:30 – Deuxième séance (enseignement et méditation)

12:00 – Repas

14:30 – Troisième séance

17:00 – Quatrième séance

18:00 – Repas

20:00 – Discussions

La formule était la même pour le dimanche, à la seule différence que nous avions seulement 3 séances.  Nous avons assisté à 7 séances, de 1hr30 chacune,  axées sur l’enseignement des techniques de la méditation. Nous avons appris celles de la respiration et de la visualisation. On nous a également enseigné les différentes perturbations qui peuvent empêcher notre esprit d’être heureux, et nous par le fait même. Celles qui créent nos émotions négatives et qui sont causées par nos perceptions faussées de la réalité. Je peux vous dire que l’émotion négative que j’aurai probablement le plus de difficulté à perdre est le désir attachement. À commencer par celui que j’ai envers les voyages. Je ne suis pas certaine de vouloir le perdre celui-là par contre. Je peux vous assurer que j’ai beaucoup de travail à faire avant d’atteindre ce fameux calme mental. Mais j’y travaille!

centre paramita méditation bouddhistegroupe méditation bouddhiste

Entre ces séances nous étions libres de discuter, de se promener, de lire, de faire nos tâches. Et oui, une retraite ce n’est pas des vacances. On doit à tour de rôle faire la vaisselle, nettoyer notre chambre, les salles de bain, passer l’aspirateur.

N’allez pas croire que tout ça est facile hen! Passer autant de temps assis par terre sur un petit coussin, à tenter de focuser mon esprit sur un objet mental, m’a complètement vidé. Moi qui croyais ressortir de là reposée. Pour ceux qui croient encore que la méditation consiste à faire le vide, je peux vous assurer que l’esprit est bien loin d’être au repos. C’est vraiment difficile réussir à discipliner un esprit, jamais je n’aurais cru!

enseignement méditationmala tibétain

Mais c’est une expérience super intéressante et enrichissante à tenter. Que vous adhériez, ou non, à la philosophie bouddhiste qui y est associée, vous allez apprendre énormément. Bon, je n’ai peut-être pas atteint le calme mental, mais j’ai les techniques qu’il faut pour, un jour peut-être, réussir. Il va falloir que je m’y mette par contre. La première étape sera de me faire un petit coin méditation chez moi avec des objets inspirants.  Ahhhh…. un peu d’exotisme asiatique dans ma maison :)

Voici quelques infos si vous aimeriez, vous aussi, tenter l’expérience d’une retraite de méditation bouddhiste près de chez vous.

Infos pratiques

Où: Centre Paramita (Québec)

Centre Bodhicitta (Montréal)

Coût: 180$ pour une retraite de 2 jours sur le Calme mental

Quand: Horaire variable, voir les activités des centres

logo Annuaire Booster Blog

Opt In Image
Abonnez-vous à l'infolettre mensuelle
Pour ne rien manquer des actualités

À propos de l'auteur

Rachel DecouverteMonde

Bonjour,
Je suis Rachel, l'auteure de ce blog de voyage. Québécoise et passionnée de voyage et de découvertes, je parcours le monde depuis plusieurs années dès que l'occasion se présente. Alors suivez-moi, je vous prête mes yeux et ma plume pour découvrir les richesses de ce monde.
Pour en savoir plus : Qui suis-je?

11 commentaires

  • J’y avais songé plus d’une fois en Inde, mais je n’ai jamais franchi le pas. Pendant quelques semaines, je faisais un peu de méditation le matin en me levant et effectivement, essayer de ne penser à rien, bah c’est un sacré challenge. Un ami avait fait un stage de 5 jours en France, j’ai oublié où, mais là en plus, il ne devait pas du tout parler durant les 5 jours, dure dure ! En tout cas, tu recommandes fortement. Et au niveau de la durée du stage, tu as trouvé ça suffisant ou bien tu aurais été prête à prolonger ?
    Par contre, pour Shangri-La, la ville qui porte ce nom en Chine n’est pas devenue célèbre suite au livre de James Hilton. Cette ville a changé de nom pour attirer les touristes et profiter de ce nom mythique. Tout porte à croire que la Shangri-La décrite par Hilton dans les Horizons Perdus correspond en fait à la vallée de Hunza au nord Pakistan, car Hilton y a séjourné avant d’écrire son livre.
    Laurent Articles récents…Samarcande, cachez cette ville que je ne saurais voirMy Profile

    • C’est ça le pire Laurent, c’est qu’en méditation tu ne fais pas que penser à rien, tu dois te concentrer sur un objet dans ta tête. Le plus dur c’est justement de ne rien penser à d’autre qu’à ça. Mais il y a des méditations analytiques aussi. Ca c’est autre chose, car ton esprit et non t on cerveau, doit réfléchir sur un point. Par exemple la mort, la colère, la compassion. Mais sans l’intellectualiser. Bref c’est un peu complexe pour moi tout ca.

      5 jours sans parler.. j’en aurais été incapable. Même mon seul week-end, qui était suffisamment long pour une initiation à mon avis, une chance qu’on pouvait parler, car j’aurais trouver le temps franchement très long. On est pas habitué à ce silence et ce retour vers l’intérieur.

      Pour Shangri-La tu as bien raison, c’est elle qui a adapté son nom. Mais je croyais qu’ils pensaient vraiment que c’était là l’endroit, le pourquoi il avait nommé cette ville ainsi. Et bien, si c’est au Pakistan, je devrai aller voir cette fameuse vallée qui doit être magnifique. Il y a des tibétains qui y vivent également?

    • Il n’y a pas de Tibétains à Hunza, que des ismaéliens. Il y a eu une culture bouddhiste, mais il y a fort longtemps. Après rien n’est sûr, Hilton n’a jamais dit où était pour lui cette Shangri-La je crois. C’est une supposition liée au fait qu’il y ait séjourné peu de temps avant d’écrire le livre. Et ça reste une inspiration lointaine puisque la vallée de Hunza est aujourd’hui tout de même assez éloignée culturellement.
      Malheureusement, la situation actuelle au Pakistan fait qu’il n’est plus très réaliste de visiter cette région.

  • Ha moi qui pensé que l’on revenait reposé d’une retraite de méditation en fait pas du tout. Ca a l’air assez dur. Par contre j’avais entendu que l’on pouvait manger qu’une fois par jour, le matin. Heureusement ils vous ont bien nourrie 3 fois par jour. Parce que se concentrer l’estomac vide…
    Ca a l’air sympa, mais perso je ne me vois pas le faire, mais peut être qu’un jour je changerai d’avis.
    Marco Articles récents…Les Cenotes de CuzamaMy Profile

    • Tu as raisons, il y a des retraites que tu manges qu’une seule fois par jour et d’autres que tu jeûnes même. À Montréal ils offrent ce type d’expérience en lien avec différents événement. Comme celle du jeûne c’est pour l’illumination de bouddha. Je serais pas très enjouée à l’idée d’aller faire ce type de retraite. Au moins, nous nous étions bien nourris :)

  • oui c’est intéressant mais le bouddhiste et le yoga sont venu à la mode internationalement et c’est dommage c’est le genre de domaine qui une fois commercialisé a grande échelle perd tout son sens. J’encourage les gens a prendre des option plus simple comme celle de mon ami phra julien un moine canadie dans le nord de la Thailande qui offre des session libre d’introduction et de vie monatisque… on peut en savoir plus en consultant cet article http://www.getlostinasia.com/7364/retraite-boudhiste-un-moine-blanc-farang-francophone-en-thailande/
    bobby Articles récents…Immigrant lao francophone en affaire à Vientiane Laos podcast 14My Profile

    • Tu as bien raison sur ce point Bobby..c’est devenu un vrai bussiness. Le concept plus axé sur le partage et la vraie expérience qu’offre ton ami est certes intéressant mais plus difficile d’accès. J’avais fait la retraite dans l’objectif d’apprendre les rudiments pour méditer sur le calme mental. Le prix était pas si mal tout de même car il y avait tous les repas et les deux nuits d’hébergement et plus de l’enseignement. Donc c’est une alternative tout de même intéressante pour apprendre à méditer. Mais vouloir découvrir la vie monastique et tout c’est clair que ce que tu proposes est vraiment plus que génial.. à condition d’être en Thailande par contre :) Merci pour l’info.

  • Je trouve votre expérience unique et puis c’est excellent de vouloir vivre de nouvelles aventures. Je ne pratique pour l’instant que la méditation zen, mais grâce à votre article, je me sens un peu tenter par cette même expérience.

    • Bonsoir Julie,

      Oui tout a fait. C’est toujours agréable d’expérimenter de nouvelles choses. Pour ma part, je ne connaissais absolument rien à la méditation et mon objectif était justement d’apprendre des techniques. Tu auras donc une bonne longueur d’avance avant ton expérience de la méditation zen. Mais c’est intéressant aussi de découvrir une culture et une philosophie à travers cela. C’est un peu un voyage aussi à travers cette retraite. Je te conseille de l’essayer si tu aimes déjà l’approche de la méditation et que tu es intéressée par la culture bouddhiste tibétaine.

Laissez un commentaire

CommentLuv badge