Pin It

Comment trouver un vol et choisir le bon billet adapté à ses besoins

trouver un vol

Retrouvez ici mes astuces sur comment trouver un vol et choisir le bon billet d’avion qui répondra parfaitement à ses besoins.

Comment trouver un vol

Avant même de faire un choix sur le bon billet d’avion le plus adapté à ses besoins, il faut d’abord trouver les vols pour pouvoir ensuite les comparer. Pour ma part, j’utilise principalement internet pour sa facilité. Mais vous pourriez tout aussi bien passer par une agence de voyage.

Les deux étapes que je vous présenterai ici-bas peuvent être faites dans un ordre inversé. Vous pourriez très bien définir vos dates et votre destination avant de commencer la recherche ou bien vous servir des comparateurs pour les définir en fonction des prix comme je le fais bien souvent. J’ai d’ailleurs un article très complet de 16 astuces sur comment payer son billet d’avion moins cher et économiser que je vous recommande de lire si votre priorité est d’abord une question de prix. Cela pourra vous aider à choisir votre destination et vos dates si le prix demeure un élément important.

1. Choisir sa destination, son lieu de départ et les dates de son voyage

Tout d’abord, avant même de comparer les différents vols et choisir celui le plus adapté à ses  besoins, il faut choisir sa destination ainsi que ses dates de départ et de retour. Si vous n’avez pas encore fait le choix de votre destination ou si vous voulez simplement valider votre choix, je vous invite à aller consulter mon article très complet sur le blog voyage sur comment choisir sa destination en 10 étapes.

trouver billet d'avion

Au-dessus des Caraïbes

 

2. Utiliser des comparateurs de vol

Pour comparer les différentes possibilités de vol et également dénicher le meilleur prix possible, les comparateurs sont des incontournables dans votre processus de recherche. Il en existe plusieurs en ligne alors n’hésitez-pas à en essayer quelques-uns pour comparer et trouver celui avec lequel vous vous sentez le plus à l’aise et qui est le plus adapté à vos besoins.

Pour des vols à partir de Montréal, je regarde toujours avec Google Flight que je trouve très utile et simple d’utilisation.

 

Choisir le bon billet d’avion adapté à ses besoins

Une fois que vous avez inscrit les informations de votre lieu de départ et de destination ainsi que les dates de votre futur voyage dans un comparateur, plusieurs choix de billet d’avion s’offriront à vous. Voici donc quelques informations à tenir compte pour choisir celui le plus adapté à vos besoins. Il faudrait aussi que vous mettiez ces informations en ordre d’importance pour vous afin que vous puissiez faire le meilleur choix possible.

1. Le prix

Le prix est certainement un incitatif à choisir un billet plutôt qu’un autre. Cependant, cela ne doit pas être le seul critère de sélection. À moins que ce soit le seul qui vous intéresse pour une question de budget, mais je vous invite à regarder les autres points avant de faire votre choix définitif. Également, rendez-vous plus loin dans le processus de réservation, car le prix est parfois différent entre celui affiché sur le comparateur et celui du site de réservation.

 

2. Le temps pour se rendre à destination

Ceux ayant les prix les plus bas ont souvent un temps de trajet plus long. Il est pour moi impensable d’avoir un trajet de 23 heures pour me rendre en Amérique centrale par exemple. J’essaie toujours de trouver le compromis entre un temps de trajet raisonnable et le prix. Prenez le temps de comparer le temps de trajet total et choisissez en fonction de ce que vous êtes prêts à supporter. Cela varie bien évidemment d’un individu à un autre.

 

3. Le nombre de correspondances

Lorsque les prix sont très attractifs, il y a souvent plusieurs escales à faire avant d’arriver à destination. Si la destination est très loin ou difficilement desservie, c’est normal. Par contre, faire deux escales pour vous rendre au Costa Rica à partir de Montréal, ça commence à faire beaucoup. Ceci augmente considérablement le temps du trajet et le risque de faire perdre ses bagages en chemin. Cela m’est arrivé à quelques reprises dans les dernières années, donc je suis un peu plus froide à l’idée de faire autant d’escales inutilement.

 

4. L’heure du départ et de l’arrivée

Selon la distance entre votre lieu d’habitation et l’aéroport, l’heure de départ peut avoir une incidence. Quand le vol est très tôt et que vous habitez loin de l’aéroport, vous devrez peut-être louer une chambre d’hôtel. Vous pourriez peut-être envisager un vol qui décolle plus tard en journée et ainsi sauver sur les frais de l’hébergement. Si vous devez prendre le transport en commun pour vous y rendre, assurez-vous que les transports ont débuté pour que vous puissiez arriver dans les temps requis avant le départ de votre vol.

vol de nuit

Une arrivée à destination en soirée

De même pour l’heure d’arrivée. Je choisis souvent mon billet d’avion en fonction de l’heure que j’arrive à destination. Je préfère, si possible, ne pas arriver trop tard en soirée pour pouvoir aller manger et m’acheter le nécessaire avant la fermeture des magasins. Vous serez peut-être moins dépendants des taxis aussi pendant le jour en pouvant utiliser les transports en commun. De plus, s’il y a beaucoup d’heures de décalage horaire, peut-être est-il mieux d’arriver en fin de journée que tôt le matin pour que vous puissiez vous reposer en arrivant et vous mettre plus rapidement à l’heure locale.

trouver un vol critères

Informations des différents vols sur Google Flight

5. La durée de chacun des vols

Naturellement, nous voulons arriver le plus rapidement possible à destination. Cependant, je peux vous assurer qu’un vol de 15 heures sans escale c’est très long et douloureux pour le corps. Si vous avez tendance à faire de l’enflure des membres inférieurs à cause de l’immobilité et de la pression atmosphérique en avion, mieux vaut privilégier un vol plus court avec escale. Cela permet de se dégourdir les jambes et de changer un peu d’air.

aéroport bangkok

Surtout quand on se rend en Asie, les escales sont importantes

 

6. La durée des correspondances

La durée des correspondances est également un facteur très important à tenir compte. Vérifier le temps d’attente entre les deux vols est important pour plusieurs raisons. Si la durée est très courte (parfois moins de 1 heure), cela devient un risque à prendre. Si le premier vol a du retard, vous avez des chances de louper le second. Personnellement, je me sens plus à l’aise s’il y a deux heures entre les vols. Cela m’évite de courir, surtout si je dois changer de terminal.

escale

Entre deux vols à Houston.Il y a aussi des avantages à louper son vol

Si vous devez faire un transfert d’aéroport, il faut prévoir un bon 3-4 heures. À l’opposé, si l’escale est très longue, elle oblige même parfois à devoir rester à l’aéroport toute la nuit, cela vous forcera à patienter sur place. Chacun a une limite personnelle qu’il se doit de respecter.

longue escale

Parfois les escales peuvent être très longues

 

7. Le modèle de l’avion

Dans les comparateurs, le modèle de l’avion est souvent inscrit. N’hésitez pas à les rechercher sur internet pour voir la répartition de leurs sièges. Entre gros Boeing ou petits avions, deux sièges de large plutôt que trois, on a parfois des préférences. À vous de choisir selon vos préférences et les possibilités proposées.

compagnie aérienne

Les petits avions m’inquiètent toujours un peu

 

8. La fiabilité de la compagnie aérienne

Il faut se le dire, toutes les compagnies aériennes ne s’équivalent pas. Je vous joins à la fin de l’article la très belle infographie crée par Easyvols, un comparateur de vols qui permet de comparer et trouver les bons prix du moment, du top 10 des meilleures compagnies aériennes mondiales de l’année. Il est important de bien choisir sa compagnie aérienne, car certaines ont acquis une bonne réputation alors que d’autres sont sur la liste noire. Prenez le temps d’aller voir le classement des compagnies disponibles, sans devenir non plus paranoïaque.

 

9. Le confort et les services inclus

Dans le comparateur de Google Flight, il est possible de connaître l’espace pour les jambes entre les sièges. Si vous êtes une grande personne, cela peut faire une énorme différence dans votre confort durant le vol. Il y a aussi des icônes pour connaître l’accès ou non au Wifi, à une prise électrique et à un écran. Sur un long vol, l’écran et la prise pour recharger vos appareils électroniques sont certainement un plus à avoir. N’hésitez pas à sélectionner les vols et vous rendre plus loin dans le processus de réservation. Vous pourrez savoir si les repas (et le nombre) sont compris ou non. Certaines compagnies ont fait des coupures sur le nombre de repas offert. Recevoir deux repas sur un vol de 15 heures, c’est très peu à mon sens.

trouver billet avion critères

Informations lorsqu’on sélectionne un vol sur Google Flight

10. La possibilité d’accumuler des points

Lorsque vous réservez avec certaines compagnies aériennes, il est possible de cumuler des points en Airmiles par exemple. Si vous êtes adeptes des cartes à points, cela peut être intéressant de choisir une compagnie qui vous le permet.

 

11. Les frais de bagages

Certaines compagnies n’incluent pas dans leur coût un bagage en soute. Allez voir directement sur le site des compagnies aériennes pour voir si ces frais sont inclus ou non. Cela évite de mauvaises surprises et vous permet de choisir le vol avec le prix annoncé en toute connaissance de cause.

 

12. Le bon siège

Durant votre processus de réservation, ou parfois une fois celui-ci complété, on vous demandera de choisir vos sièges. Si vous avez le choix, il faut choisir en fonction de ce qui est le plus important pour soi.

choisir son siège vol

Il faut être sympathique parfois et céder son siège à côté du hublot

À l’arrière: Si c’est une question de sécurité, sachez que les chances de survie en cas d’accident d’avion sont plus grandes pour les passagers à l’arrière. Par contre, à l’arrière, vous serez parmi les derniers à débarquer et vous aurez la file de gens qui attendent pour les toilettes en plus de sentir les odeurs de ces dernières et les effluves des repas. En haut de l’aile, vous aurez peut-être une mauvaise vue sur les paysages et près des réacteurs, il y a évidemment plus de bruit.

paysage avion

Ahh les paysages vus de l’avion. Magnifique!

À l’avant: En avant, vous sentirez moins les turbulences. La vue est parfaite et vous serez parmi les premiers à sortir de l’avion à l’atterrissage.

Personnellement, je fais toujours le choix de mon siège au 2/3 de l’avion, un peu derrière les ailes. Si vous parlez bien anglais et que vous êtes plutôt en confiance en cas de pépin, vous pouvez aussi choisir le siège où il y a la sortie de secours. Il y a plus d’espace pour les jambes.

Hublot ou allée: Cela dépend aussi de vos goûts. Je préfère le hublot, car sinon je me sens un peu étourdie si je n’ai pas de contact avec l’extérieur et je trouve cela plus facile pour m’accoter pour dormir. Cependant, je dois toujours déranger mes voisins pour aller aux toilettes et parfois je me retiens pendant des heures pour éviter de les réveiller. Sur le bord de l’allée, c’est plus facile de se lever pour aller se dégourdir les jambes et aller aux toilettes. Mais vous serez certainement dérangés plus souvent par vos voisins.

choisir son siège avion

Modèle avion Air transat

 

Le bon vol et le bon billet d’avion : Une question de priorités et de besoins

Il arrive parfois de trouver un vol qui a le prix le plus bas et qui a tous les critères qui nous conviennent. Plus souvent qu’autrement, nous devons faire des compromis et choisir celui qui nous correspond le mieux en fonction de l’importance qu’on accorde à chacun des critères. Comme je voyage à petit budget, j’essaie toujours de trouver un vol bon marché et dont je sais que je pourrai tolérer les petits désagréments. Mon dernier vol au Nicaragua, j’ai dû attendre 7 heures à l’aéroport d’Atlanta au retour. Mais je sais que mon seuil de tolérance est plus élevé que certains. À vous de voir quel(s) compromis vous êtes prêts à faire et combien vous êtes prêts à investir pour vos billets d’avion. Choisissez ceux qui vous correspondent le plus et qui répondent le plus à vos besoins. Il n’y aura pas de mauvaises surprises et vous partirez en toute connaissance de cause. Il ne me reste plus qu’à vous souhaiter un bon vol et un bon voyage!

 N’oubliez-pas de partir assuré. J’ai un dossier complet sur les assurances voyage ici-même où j’y suggère de bonnes compagnies et où vous y trouverez même des rabais

Et voici l’infographie que je vous parlais précédemment.

infographie top compagnies aériennes

Top 10 des compagnies aériennes -Infographie présenté par easyvols

Comment trouver un vol et choisir le bon billet adapté à ses besoins
5 (100%) 1 vote
Opt In Image
Abonnez-vous à l'infolettre mensuelle
Pour ne rien manquer des actualités

À propos de l'auteur

Rachel DecouverteMonde

Bonjour,
Je suis Rachel, l'auteure de ce blog de voyage. Québécoise et passionnée de voyage et de découvertes, je parcours le monde depuis plusieurs années dès que l'occasion se présente. Alors suivez-moi, je vous prête mes yeux et ma plume pour découvrir les richesses de ce monde.
Pour en savoir plus : Qui suis-je?

10 commentaires

    • Oh oui tout à fait Catherine… moi je le dis toujours, c’est à chacun de trouver son propre compromis entre tout cela et respecter nos propres limites. Cela peut faire une grande différence sur notre expérience de voyage par la suite.

  • Bonjour Rachel,

    Réserver ses billets d’avion c’est souvent un casse-tête pour moi car je regarde en plusieurs fois, sur plusieurs jours, mon navigateur ressemblent à un tableau de bord de tour de contrôle eheh. Mais c’est excitant quand on le fait, car on sait qu’on va partir, et encore mieux une fois que c’est réservé^^: un soulagement, une chose de faite.

    L’an dernier, j’ai tenté une escale à Dubaï de7h…c’était la première fois que je m’arretais aussi longtemps, ça ne m’a pas trop dérangé l’heure d’arrivée sauf que je n’ai vraiment pas aimé l’aeroport..trop climatisé, de quoi être malade…et j’ai été malade !
    Rattana Articles récents…Réponses sur l’utilité d’une assurance voyageMy Profile

    • Allo Rattana,
      Oui moi aussi je regarde sur plusieurs jours et parfois pendant plusieurs mois avant de booker. Mais parfois c’est plutôt des supers deals qui font que j’achète sur le coup.. ca c’est stressant hehe et ca laisse place à la surprise 🙂

      Ah ouais, 7 hrs dans un endroit glacé c’est pas génial! J’ignore pourquoi ils mettent toujours la clim à fond dans les aéroports. C’est tellement désagréable. Je traîne toujours un bon gilet et une petite couverture d’avion justement pour palier à cela. À amener avec toi la prochaine fois 🙂

  • Salut rachel!je suis tombee sur ton site car je vais faire un voyage de 7 mois en amerique du sud et pensais creer un site egalement. J adore le tien et la facon dont tu le tients et je voulais savoir si tu as fait une formation particuliere pour ca et avec quelle compagnie tu l’as créė! Voila merci bcp!!!
    bisous

  • Voyager… le nouveau idéal collectif, le rêve qui anime désormais les mieux nantis comme les moins. Pourtant innaccessible pour le plus commun de mortels il y a quelques décennies à peine, le voyage est maintenant l’aspiration, le but ultime, indispensable à l’accomplissement personnel. Pour s’évader ou être dépaysé, le voyage nous sert trop souvent de prétexte et surtout, on ne rate jamais une occasion d’exhiber à son entourage ses «conquêtes géographiques»! Que ce soit pour des vacances ou pour se péter les bretelles, voyager est une catastrophe d’un point de vue écologique. N’oublions surtout pas que voyager n’est rien de plus qu’un luxe, l’apogée de la surconsommation; un véritable besoin qu’on s’est inventé. Pourtant, vous vous accordez ce luxe, ce droit acquis, sans prendre en compte l’impact de vos caprices.

    N’avez-vous jamais réalisé qu’un vol allez-retour Montréal-Paris émet 3 tonnes de C02 par siège, soit ce qu’émettent 4 voitures qui sur une période d’un an! Si vous vous ne sentez pas quelque peu coupable, cela prouve seulement à quel point vous nier toute responsabilité de votre part. En cette ère où l’environnement est un sujet excessivement alarmant, peut-être vous direz-vous: «oui, mais au moins je fais ma part, je fais du recyclage!». Sachez qu’un tel voyage annule 50 000 fois vos efforts de recyclage! Cela dit, mon message vous passe probablement 10 pieds par-dessus la tête. Pour vous, il est probablement inconcevable de vous «priver» de voyager, vous ne vous résoudrez pas à mettre de côté ce luxe qui vous est si cher, bien entendu. «L’avion partira quand même!», me direz-vous. «Au contraire.» vous répondrai-je. Si chaque voyageur fait un effort et se dit «Peut-être n’est-il pas nécessaire de faire 4 destinations par année, je commencerai d’abord par visiter mon propre pays!», laissez-moi vous dire que l’avion, il ne partira pas vide! On parle ici d’un effort collectif, et ça commence par vous. Le tourisme n’est pas viable d’un point de vue environnemental, c’est une source de pollution qui n’a tout simplement pas lieu d’être et qui est facile à éliminer.

    Si vous n’avez toujours pas réussi à mettre votre nombril de côté quelques instants, sortez du déni! Vous faites parti de l’élite mondiale qui consomme et pollue pour 60 individus. N’allez pas croire que ce sont les populations des pays en voie d’émergence, des gens qui vivent bien en bas du seuil de pauvreté, qui sont responsables de l’état de l’environnement. Oui oui, c’est bien nous, les occidentaux, qui le sacageons.

    Il n’est pas question ici de privation, couper dans le voyagement est la prochaine action de masse qu’il faudra envisager. C’est la meilleure action en vue de réduire vos émissions de gaz à effet de serres. Il se peut très bien que l’environnement ne soit pas l’une de vos préoccupations, mais voyez un peu plus loin que le bout de votre nez. Avec l’avènement du réchauffement climatique, la désertification et la stérilisation des sols sont causes de famines de plus en plus dévastatrices. Ne pouvant plus se nourrir, les populations migrent, des mouvemements de masse s’enclenchent. Des réfugiés climatiques, et par millions! Cette catastrophe écologique se transformera rapidement en catastrophe humaine, en véritable génocide. Tôt ou tard, le fruit de l’activité humaine nous frappera de plein fouet.

    Cela dit, si vous aimez réellement voyager, et pour les bonnes raison, peut-être choisirez-vous d’acccomplir votre passion par train, par bateau ou par d’autre moyens moins polluants. De plus, il vous suffirait de choisir une destination qui vous tiens à coeur et d’y aller suffisamment longtemps pour vraiment l’apprécier et ainsi retrouver la véritable signification de l’évasion. Décrochez et vivez à fond pendant le temps que ça prendra, voyager n’est pas une course à qui aura le temps d’en voir le plus…

    • Vous avez raison Maude, je ne le nies pas! J’essais justement de maximiser mes déplacements. Parti depuis le 2 janvier, j’ai pris un seul vol entre Nouvelle-Orleans et Mexico pour éviter le problème de la frontière. Depuis des mois je prends le transport collectif. Je crois que sans être parfait, un peut tous faire un petit effort pour diminuer notre impact sans tomber non plus dans l’extrême.

  • Choisir la bonne plateforme pour acheter un billet d’avion est un vrai casse-tête selon ma meilleure amie. Je dois absolument l’inviter à visiter ton blog pour découvrir ces astuces. A+

    • Merci c’est gentil 🙂 c’est surtout beaucoup de temps je dirais. Des heures à fouiner sur le net et faire plein de tests d’heure, de date, de destination, de plateforme. Mais en étant constant, on déniche parfois de belles pépites 🙂

Laissez un commentaire

CommentLuv badge