Pin It

Mon voyage au Gansu en Chine sur la Route de la soie (partie 2)

où partir en voyage Chine route de la soie

Retrouvez la seconde partie de l’itinéraire de mon voyage au Gansu en Chine sur la Route de la soie. Pour savoir que faire, voir et visiter.

Mon voyage sur la Route de la soie

Je vous présentais dans un précédent article la première partie de mon voyage sur la Route de la soie. Je vous conseille pertinemment de commencer par ce dernier afin de découvrir cette route mythique, les étapes qui ont précédées celles que je vous présenterai ultérieurement ainsi que quelques informations pratiques pour préparer au mieux ce voyage. Voici donc la suite de cet itinéraire dans la province du Gansu en Chine.

 

L’itinéraire de mon voyage au Gansu en Chine

Les distances sont considérables et la parcourir dans son entièreté aurait nécessité plusieurs mois. C’est la raison pour laquelle je me suis consacrée au premier tronçon de cette route, c’est-à-dire un voyage au Gansu, une province au Nord de la Chine. Lors du précédent article, j’avais terminé mon itinéraire à Wuwei qui était une étape importante sur la Route de la soie. J’ai ensuite rejoint le point le plus éloigné de ce voyage, Dunhuang, avant de revenir peu à peu vers Xi’an en faisant quelques arrêts. Voici donc la suite de cet itinéraire de mon voyage au Gansu, dans l’arrière-pays chinois, qui aura finalement duré 3 semaines et demi sur la trace des caravaniers de l’époque qui transportaient la soie et autres objets à travers l’Asie centrale et la Chine.

carte voyage route de la soie

Les points rouges représentent la seconde partie de l’itinéraire

chine expert localDe plus, si vous avez besoin d’aide pour la planification et la réalisation de votre voyage, mais que vous voulez un voyage personnalisé et authentique en Chine, prenez contact avec Emilie ou les autres experts locaux de Evaneos.

Faites une demande de devis gratuite, vous pourrez échanger directement avec eux en Chine!

 

5. Dunhuang: Au coeur du désert

Dunhuang était l’une des étapes importantes de notre voyage pour son importance sur l’ancienne Route de la soie. En venant de l’Est, elle était une oasis à l’entrée du désert. Un endroit pour s’approvisionner avant d’entamer la longue route au coeur de contrées hostiles ou un grand réconfort retrouvé après les avoir traversées.

Dunhuang est aujourd’hui un lieu touristique qui a gardé ce cachet de bout du monde. Cette petite ville au milieu de rien s’autosuffit pratiquement. Dans ses rues, on se croirait comme dans n’importe quelle ville chinoise, mais lorsqu’on franchit quelques kilomètres à l’extérieur, on constate rapidement sa position isolée. Comme il y a pas mal de trucs à faire à Dunhuang et autour de la ville, nous sommes demeurées 3 jours sur place pour profiter à fond de cette ambiance de bout du monde.

Les dunes chantantes de Mingsha Shan

Dunhuang m’attirait particulièrement pour la présence de dunes adossées à la ville. De magnifiques dunes facilement accessibles que l’on peut découvrir à dos de chameau. Cétait pour moi une première expérience et un premier contact avec cet animal.

Malgré le grand nombre de touristes chinois et la promenade à queue leu leu, cela demeure un moment assez fort quand on sait que des hommes se sont déplacés de la même manière pendant près de deux millénaires.

chameau dunhuang chine

En chameau dans les dunes de Dunhuang

En fin de journée, pieds nus dans le sable froid (pour éviter de mettre les gros pardessus orangés qu’ils louent sur place), nous avons fait l’ascension d’une dunes pour admirer le coucher de soleil et les nuances de couleurs qu’il produit dans le sable. Au creux des dunes, qui sont supposément chantantes comme son nom l’indique, on pouvait apercevoir le lac du croissant de lune et sa pagode. Une image plutôt poétique.

mingsha shan gansu

La lac du croissant de lune au coeur des dunes

Le géoparc de Yadang

Les trésors bouddhistes de Mogao Caves

Malgré le coût exorbitant pour y avoir accès, il était inacceptable de quitter Dunhuang sans avoir visité les grottes bouddhistes millénaires de Mogao inscrites sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco.

Ces grottes, situées dans un point stratégique de la Route de la soie, sont un trésor archéologique merveilleusement bien conservé au coeur du désert. Les conditions arides de cet environnement ont permis de préserver ces chefs-d’oeuvre de l’usure du temps.

route de la soie mogao

Des centaines de petites grottes creusées dans la montagne

492 cavités furent creusées à même la falaise. Richement décorées de statues et de peintures murales elles représentent 1000 ans d’art bouddhique et reflètent les légendes et le mode de vie de l’époque. Entre le 4e et le 14e siècle, des communautés monastiques, des marchands et des familles bourgeoises les ont creusées afin d’acquérir un protection de l’au-delà.

mogao gansu

Des échelles permettent de rejoindre les différentes grottes

Le bouddhisme est arrivé de l’Inde par la Route de la soie et ces grottes sont parmi les vestiges les plus importants de cette époque. Aujourd’hui, seulement quelques grottes sont accessibles au public et les visites s’y font en alternance. À tous les amateurs d’art bouddhique, les grottes de Mogao sont immanquablement un endroit à visiter dans sa vie.

voyage au gansu mogao

La grotte du bouddha géant à Mogao

 

6. Jiayuguan : Du monde connu aux terres des barbares

Dunhuang étant le point le plus éloigné de notre voyage au Gansu, nous avons donc fait quelques étapes sur notre trajet de retour, tel que Jiayuguan.
La ville n’est pas intéressante en soi. C’est une ville industrielle construite au coeur du désert avec ses grandes cheminées qui projettent leur fumée polluante dans l’atmosphère.
On y vient surtout ici pour rejoindre l’extrémité occidentale de la Grande muraille de Chine.

Le Fort de Jiayuguan

Nous avons d’abord visité le Fort de Jiayuguan qui était à la frontière entre le monde dit civilisé et les territoires des barbares.

Sous la dynastie Ming, des soldats et leur famille y vivaient, protégeant leur territoire des envahisseurs. Quiconque traversait la fameuse porte se retrouvait à la merci des brigands.
J’imagine que ces hommes qui la traversaient et qui étaient laissés à eux-mêmes dans les territoires hostiles et désolés du désert devaient avoir la peur au ventre.

jiayuguan voyage au gansu

Reconstitution des soldats en charge de surveiller le Fort

Le Fort est très bien conservé. On peut s’y balader et même traverser cette fameuse porte, en toute légèreté de nos jours heureusement. Avec les montagnes aux pics enneigés d’un côté et celles aux teintes sombres de l’autre, l’ensemble est plutôt joli.

fort jiayuguan gansu

Le Fort de Jiayuguan, la fin du monde civilisé

 

La fin de la Grande muraille de Chine

À Jiayuguan, on retrouve également la partie la plus occidentale de la Grande muraille de Chine. Cette portion de cette gigantesque œuvre architecturale est beaucoup moins impressionnante de part sa dimension que celle que l’on retrouve à l’Est du pays. De taille plus modeste et un peu maladroitement reconstruite, elle grimpe en pente raide à même les montagnes dénudées. Avec ses petites tours de guet, elle offre un ensemble visuel plutôt intéressant.

muraille de chine gansu

L’extrémité occidentale de la Grande muraille de Chine

Nous avons fait l’ascension assez physique jusqu’au sommet de la montagne où elle se termine brusquement. Nous y avons passé plusieurs minutes pour profiter de la vue sur les montagnes environnantes et les étendues désertiques de l’Ouest et du Nord qui contrastent grandement avec la ville de Jiayuguan et ses hautes cheminées industrielles.

gansu muraille de chine

À la fin de la Grande muraille de Chine

Sur une chaîne métallique pendent les cadenas que des couples installent pour sceller leur amour, à l’image du pont des Arts à Paris. Plutôt romantique dans un milieu aussi inhospitalier.

 

7. Zhangye : Le corridor du Hexi

Je voulais absolument faire un arrêt à Zhangye, une autre ville au coeur du désert qui s’est développée sur l’itinéraire de la Route de la soie en un lieu très stratégique dans l’étroite bande désertique du corridor du Hexi. Elle devait nous servir de base pour visiter le magnifique parc géologique de Danxia.

Le géoparc coloré de Danxia

La photo de rochers colorés, on l’a vu passer des centaines de fois sur facebook dans l’article sur les tops endroits à visiter sur la planète. Je savais que ce décor presque irréel était en Chine, mais je fus bien heureuse de constater que ma route le croiserait.

Après avoir pas mal galéré pour trouver une manière abordable pour s’y rendre, nous avions enfin rejoint le parc.

À l’image des autres parcs chinois, une route le traverse et une navette nous amenait d’un point d’intérêt à un autre. Bien que ce type de visite me laisse un peu sur ma faim, je dois admettre que les paysages étaient assez sensationnels.

danxia zhangye

Une route passe par le parc

Il y a dans ce parc une palette de couleurs incroyables. Orange, jaune, mauve, brun, rouge, vert… les rochers aux strates colorées ressemblent à un arc-en-ciel. Difficile de croire que ces couleurs sont naturelles plutôt que peintes par la main de l’homme. Lorsqu’il pleut (ce qui est plutôt rare), les couleurs deviendraient très vives.

voyage au gansu danxia

Danxia, quel beau parc coloré!

Les temples dans la falaise à Mati Si

Dans la même région que le parc de Danxia, un endroit assez particulier m’attirait beaucoup, Mati Si. On y retrouve des temples bouddhistes tibétains plutôt originaux. Ils ont été creusés à même le roc. Un labyrinthe d’escaliers nous amène d’une pièce à une autre. Des statues y sont installées et des gens viennent y déposer des offrandes. De petits lampions électriques éclairent les cavités rendant la visibilité possible lorsque la lumière du jour a du mal à pénétrer.

mati si temple

Plutôt original comme temple bouddhiste

Entre les cavités, les petites balustrades nous permettent d’admirer la beauté des paysages montagneux avec les pics enneigés qui nous rappellent que nous sommes bien adossées au haut plateau tibétain.
Un endroit qui vaut certainement un arrêt lors d’un passage sur la mythique Route de la soie.

mati si gansu

Mati Si, des temples creusés dans la montagne

Dafo temple

Nos dernières heures à Zhangye, nous les avons surtout passées à se balader dans la ville pour y découvrir le charme caché de ses temples. Nous avons eu un énorme coup de coeur pour le Dafo Temple. Découvrir un lieu de quiétude au coeur d’une ville me procure toujours un énorme sentiment de bien-être. Outre le bouddha géant que les gens s’empressent d’aller visiter, c’est surtout de l’arrière-cours, où l’on retrouve la petite scène où avaient lieu des spectacles, que je suis tombée amoureuse de par son ambiance et sa beauté. Je me suis sentie projeter dans le décor de la Chine d’autrefois. J’ai adoré!

zhangye dafo temple

Un peu de kung fu dans la cour arrière de Dafo temple

 

8. Xi’an : Retour au point de départ de la Route de la soie

La fin du voyage approchait, nous devions revenir graduellement vers Xi’an afin de prendre notre vol pour Hong Kong d’où nous allions quitter le territoire asiatique pour revenir à Montréal. Le lendemain, nous reprenions le train de nouveau pour revenir à Xi’an, le point de départ de ce voyage sur la Route de la soie, mais également notre point d’arrivée.

La grande pagode de l’oie sauvage

Comme nous avions visité un peu la ville au début du voyage, nous avons occupé notre dernière après-midi à la visite de la Grande pagode de l’oie sauvage, rejointe après une longue marche dans la ville sur plus de 10km. Elle est surtout célèbre pour abriter les sutras (livres) bouddhistes ramenés de l’Inde par un grand moine voyageur.

Les bâtiments autour de la Grande pagode sont beaux et dans un style plutôt moderne. Personnellement, je préfère les bâtiments d’un style plus ancien et d’où l’on ressent et aperçoit les traces d’une riche histoire.

pagode oie sauvage xi'an

La grande pagode de l’oie sauvage à Xi’an

 

9. Hong Kong : Frénésie urbaine

Au petit matin, nous rejoignions l’aéroport pour prendre un vol intérieur vers Hong Kong. Il était inconcevable de refaire 31 heures de train comme nous l’avions fait au départ. Nous aurons finalement passé seulement quelques heures à Hong Kong, une brève introduction, qui nous aura tout de même permis de constater l’énorme différence avec la culture chinoise. Les gens me semblaient plus occidentalisés, leurs manières très différentes. Une constatation qui nous a frappées alors que nous venions d’arriver à Hong Kong et que nous prenions place dans le métro-train qui nous amenait au centre-ville, dans le quartier de Kowloon.

Nous avons dormi dans une chambre minuscule dans laquelle nous nous sentions confinées. Jamais je n’avais vu une chambre aussi petite. Pourtant, elle nous a coûté plus cher que toutes les précédentes dans ce voyage. Dans cette ville, tout semblait rouler à 100 miles à l’heure. J’ai trouvé cela plutôt intense. On voyait des gens, des lumières et des panneaux partout. Cela contrastait avec les étendues désertiques que nous venions de quitter sur la Route de la soie. Il faudra que je me donne une seconde chance pour découvrir cette mégalopole lors d’un prochain voyage dans cette région du monde.

hong kong kowloon

La frénésie des rues de Hong Kong

Je regardais les photos d’Alex vizeo sur sa page facebook la semaine dernière. Il s’est rendu à Macao, la région administrative spéciale chinoise voisine de Hong Kong. Avec son influence portugaise, elle semble également être très charmante. Elle est également devenue la Las Vegas asiatique, une terre de vices avec l’apparition de nombreux casinos. Un endroit que je ne connaissais pas, mais qui vaut sûrement aussi le détour si vous êtes dans le coin. Voici une petite infographie sur quelques trucs à voir à Macao créée par ce site. La voici:

quoi faire macao

Infographie présentée par Ladbrokes

C’était la fin de ce merveilleux voyage au Gansu en Chine sur la Route de la soie. Cela pourra peut-être vous inspirer dans la planification de votre futur voyage dans cette région et vous permettra de savoir que faire, voir et visiter au Gansu. J’espère vous avoir donné envie de découvrir cette merveilleuse région du monde et les richesses qu’elle recèle. Vous connaissiez cet endroit, ou peut-être prévoyez vous y rendre?

 

Mon voyage au Gansu en Chine sur la Route de la soie (partie 2)
4 (80%) 2 votes
Opt In Image
Abonnez-vous à l'infolettre mensuelle
Pour ne rien manquer des actualités

À propos de l'auteur

Rachel DecouverteMonde

Bonjour,
Je suis Rachel, l'auteure de ce blog de voyage. Québécoise et passionnée de voyage et de découvertes, je parcours le monde depuis plusieurs années dès que l'occasion se présente. Alors suivez-moi, je vous prête mes yeux et ma plume pour découvrir les richesses de ce monde.
Pour en savoir plus : Qui suis-je?

6 commentaires

  • Je rêve de parcourir la Route de la Soie ! L’autre jour je rêvais justement de ce voyage en regardant le film Dragon Blade. Les paysages sont d’une beauté exceptionnelle.
    Ton article ne fait qu’accentuer mon envie d’y aller. Je suppose qu’en mode backpacker c’est moins évident et qu’il faut passer par une agence ?
    Bises
    Clo
    Clo ( Evasions Gourmandes) Articles récents…Ecosse: Itinéraire de 4 jours de road-trip dans les HighlandsMy Profile

    • Allo Clo,
      J’ai écouté le film récemment aussi.. le simple fait de voir le mot route de la soie a suffit à piquer ma curiosité. En vrai, c’est encore plus beau que ca :)
      Moi je l’ai fait en mode backpacker. La première fois que je suis allée en Chine, j’ai trouvé cela quand même complexe y voyager les premiers jours, mais on se développe des trucs assez rapidement et finalement on s’habitue. Donc je te dirais que tu peux le faire par toi-même. Si tu es le moindrement débrouillarde, tu y arriveras j’en suis certaine :)

  • Un coté de la Chine que l’on rencontre moins que l’Est du pays sur les blogs de voyage. Super intéressant et tes photos donnent vraiment envie. J’avais découvert le lac du croissant de lune sur le blog de OneChaï, et je le trouve toujours aussi sublime à travers tes photos.
    Cédric Articles récents…Kampot et Kep en deux rouesMy Profile

    • Il faudra y aller alors 😉 J’espère que moi et Laurent de One chaï on vous aura donné l’envie d’aller visiter cette région chinoise. Entk je vous le conseille vraiment :)

Laissez un commentaire

CommentLuv badge