Pin It

Plateau des bolovens au Laos à moto – Photo story 2

plateau des bolovens moto

Photo story 2 : À moto sur le plateau des Bolovens, quand la pluie s’en mêle

  Plateau des Bolovens, Sud du Laos

plateau des bolovens laos

Deux jours, c’est le temps que nous nous étions données pour parcourir à moto la boucle du plateau des Bolovens dans le Sud du Laos. Un semblant d’itinéraire imprimé sur une feuille de papier, deux motos à transmission manuelle louées, dont nous avons appris à conduire à cet instant même, et nous étions parties à la conquête de cet arrière-pays.

La première partie du parcours était simple et agréable. Une route asphaltée en très bon état nous permettait de parcourir plusieurs kilomètres en peu de temps. Avec les nombreuses haltes que nous faisions, les heures passaient. Nous devions arriver avant la nuit au village où il était possible de s’arrêter pour dormir.

Et puis soudain la route s’arrêta pour laisser place à un chemin de terre rouge qui s’enfonçait vers l’arrière-pays.

« Euh, mais qu’est-ce qu’on fait maintenant? C’est surement pas par là qu’on doit aller. »

On consulta de nouveau la carte, soudain dans le doute sur l’exactitude de notre trajet. Et pourtant, nous semblions être au bon endroit. Nul doute que nous devions continuer sur cette voie.

Des maisons sur pilotis sillonnaient la route, des sabaidiis s’échappaient de chaque foyer que nous croisions. La conduite était correcte, mais sur ce chemin de terre nous avancions à pas de tortue. Nous esquivions les trous et les traces profondes creusées par les multiples véhicules passés avant nous.

En peu de temps le ciel se couvrit et une fine pluie s’abattit sur nos têtes. Elles n’avaient rien de bien menaçantes ces petites gouttelettes, si ce n’était que du sol qui devint aussi glissant qu’une patinoire. Une couche compacte de boue s’accumula sur nos roues leurs faisant perdre tout adhésion avec la chaussée. Chaque pression appliquée sur la poignée à gaz nous faisait perdre le contrôle et nous propulsa directement au sol. Nous tentions d’avancer avec nos pieds pas à pas en maintenant du mieux que l’on pouvait notre équilibre.

Nous étions encore à plusieurs kilomètres du village où l’on pouvait s’arrêter pour la nuit et la noirceur était sur le point de tomber. Nos vêtements et notre peau étaient sales, le miroir de la moto de ma partenaire brisé.

C’était la catastrophe!

Malgré la crainte au ventre, nous prenions plaisir à vivre cette aventure en se demandant encore une fois qu’est-ce qu’on était venu faire dans un endroit pareil. La photo fut prise quelques minutes avant que cette petite promenade sur le plateau des Bolovens devienne tout une aventure, bien loin des sentiers battus.

Pour savoir que faire au Laos et visiter, j’ai écrit un article sur mes 10 incontournables, dont celui de faire le plateau des Bolovens à moto.

Plateau des bolovens au Laos à moto – Photo story 2
5 (100%) 1 vote
Opt In Image
Abonnez-vous à l'infolettre mensuelle
Pour ne rien manquer des actualités

À propos de l'auteur

Rachel DecouverteMonde

Bonjour,
Je suis Rachel, l'auteure de ce blog de voyage. Québécoise et passionnée de voyage et de découvertes, je parcours le monde depuis plusieurs années dès que l'occasion se présente. Alors suivez-moi, je vous prête mes yeux et ma plume pour découvrir les richesses de ce monde.
Pour en savoir plus : Qui suis-je?

2 commentaires

    • Ah oui, maintenant on peut en rire. Ben même sur le coup, on se disait que ca n’avait pas de sens ce qu’on faisait là. À chaque deux secondes, la moto tombait sur le sol. C’était super stressant. On voulait pas non plus devoir payer un prix de fou si on brisait la moto. Mais bon, à part le miroir, on s’en est quand même bien sortie. Mais j’ai appris une chose, une moto c’est pas fait pour rouler dans la boue, du moins pas ce genre du moto. J’pensais jamais que ca allait glisser à ce point. Faut tester pour apprendre parfois :)

Laissez un commentaire

CommentLuv badge