Pin It

Parc de la Jacques-Cartier: Mes suggestions d’incontournables à faire

kayak parc national jacques-cartier

Pour les amateurs de plein air et de grands espaces, je vous amène aujourd’hui découvrir un de mes coups de coeur au Québec, le parc de la Jacques-Cartier. Des paysages époustouflants et des possibilités d’activités pour satisfaire l’aventurier en vous.

Le parc national de la Jacques-Cartier, un parc du réseau Sépaq

Le Québec est un vaste territoire sauvage idéal pour les activités de plein air. Parmi les multiples territoires de villégiature, on retrouve les parcs publics de la Société des établissements de plein air du Québec (Sépaq) dont l’objectif est de préserver et rendre accessibles ces espaces naturels.

J’aime beaucoup ces endroits qui sont très bien aménagés, tout en demeurant sauvages, et où il est possible de passer plusieurs jours sans jamais s’ennuyer. Pour prendre ses vacances ou pour une simple escapade de quelques jours, ces parcs sont des endroits de prédilection pour profiter de la nature et respirer l’air pur qu’elle nous procure.

Le parc de la Jacques-Cartier est un des 24 parcs nationaux du Québec. Situé dans le massif des Laurentides, à l’Ouest de la ville de Québec, cette vallée glaciaire de 550 m de profondeur, creusée dans un plateau rocheux, est l’une des plus belles de la province.  Je vous donne ici mes incontournables à faire si vous prévoyez des vacances dans ce magnifique parc nature.

parc de la jacques-cartier

Une vallée glaciaire encaissée dans un plateau rocheux

Faire du camping au parc de la Jacques-Cartier

Camper sur place est la meilleure manière de s’imprégner de l’ambiance du parc. Plusieurs possibilités d’hébergement sont possibles, mais personnellement je préfère encore la bonne vieille tente. Le couvert forestier autour des emplacements est suffisamment dense pour avoir de l’intimité.

camping parc de la jacques-cartier

Mon seul bémol est la manière dont l’espace feu est aménagé. Une structure métallique surélevée permet seulement de faire un petit feu. Je préfère les emplacements traditionnels au sol qui font beaucoup plus naturels.

camping parc national de la-jacques-cartier

Prévoyez un bon sac de couchage, car les nuits sont fraîches dans la vallée. Si vous avez la chance, optez pour un emplacement près de la rivière. C’est super agréable d’entendre le mouvement de l’eau qui coule sur les rocheux. Ne vous surprenez pas si des bestioles viennent fouiner autour de votre tente à la nuit tombée. J’en ai même laissé échapper un petit cri.

Pour plus d’informations sur le camping au Québec, je vous suggère un article que j’ai écrit sur le sujet.

Le prix d’un emplacement en tente est entre 29$-35,75$/nuit. Ceci n’inclut pas l’entrée au parc.

Descendre la rivière Jacques-Cartier en kayak

Descendre la rivière en kayak. C’est la raison pour laquelle j’avais décidé d’aller visiter ce parc. La rivière Jacques-Cartier a l’avantage d’avoir des segments en eaux calmes et d’autres en eaux vives. C’est donc une rivière école parfaite pour les gens qui débutent dans cette discipline.

Autre que le kayak, il est également possible de descendre la rivière, ou en partie, sur une chambre à air, en canot, en rabaska, etc. Pour ma part, j’ai testé le parcours de la Jetée au Pont Banc sur un kayak individuel « sit-on-top ». Ce type d’embarcation permet d’en sortir facilement.

Ce parcours de 11 km est celui que je vous conseille si vous êtes débutants et que vous avez tout de même une bonne forme physique. Ce tronçon se fait en environ 3 heures et il offre un point de vue magnifique de la vallée encavée entre les montagnes autour. Mais son intérêt réside aussi dans les rapides que l’on doit traverser sur certains segments. Un peu d’adrénaline pour pimenter la journée. Pour ceux qui ne sont pas à l’aise, il est aussi possible de faire du portage sur ces sections plus difficiles en empruntant un petit sentier aménagé le long du cours d’eau.

kayak parc jacques-cartier

Pour se rendre en amont de la rivière et revenir au centre de location, une navette est mise à disposition des kayakistes. Petit conseil, ne tardez pas trop lors de la descente, car si vous loupez la navette il sera bien difficile de revenir au centre. J’ai dû pagayer sans arrêt sur les derniers kilomètres, car j’avais mis trop de temps pour contempler les paysages dans les premiers kilomètres.

Le prix de location d’un kayak simple est de 30,75$ pour 4 heures + 6$ pour la veste de flottaison.

Le prix de la navette pour cette section du parcours: 16,25$ par kayak (il faut réserver sa place au centre de location)

Faire de la randonnée pour avoir une vue sur la vallée

Descendre la rivière permet d’avoir une vue d’en bas de la vallée, mais monter une montagne permet d’avoir une nouvelle perspective sur l’environnement qui nous entoure. Le parc compte une centaine de kilomètres de sentiers pédestres.

Un des plus populaires est le sentier des Loups qui offre le plus beau panorama sur la vallée. Ce sentier est par contre assez difficile avec ses 11 km de randonnée et ses 447 mètres de dénivelé. Par manque de temps, j’ai choisi de faire celui de l’Éperon (5,4 km sur 250 mètres de dénivelé) qui offre tout de même un super visuel plongeant sur la vallée et la rivière à l’Épaule. Une belle alternative au sentier des Loups.

sentier éperon parc jacques-cartier

Vue sur la rivière à l’Épaule

Admirer la faune et la flore

Se promener dans l’énorme parc de la Jacques-Cartier (670km2), c’est profiter de la richesse de ses paysages façonnés lors de l’ère glaciaire, mais c’est aussi côtoyer une faune et une flore très riches et diversifiées. Lors de vos randonnées, vous pourrez constater que la végétation change au gré de la montée. Vous passerez d’une forêt de feuillus à une forêt mixte pour atteindre la forêt boréale (avec des conifères) sur le sommet du plateau.

flore parc national de la jacques-cartier

Une flore très diversifiée

Vous pourrez croiser également la faune sauvage qui y vit tel que le loup, le castor et l’orignal dont il est coutume de croiser au petit matin s’abreuvant dans la rivière. J’ai moi-même eu la chance d’en admirer un alors que j’étais sur la route pour rejoindre mon point de départ en kayak.

Le parc offre différentes activités découvertes organisées pour ceux qui veulent en apprendre davantage.

Informations pratiques

Vous pouvez retrouver tous les détails pour planifier votre séjour sur le site Sépaq du Parc national de la Jacques-Cartier.

Droits d’entrée au parc: 7,50$/jour et par adulte

Comment s’y rendre: À 30 minutes seulement de la ville de Québec. De là, prendre l’autoroute 73 N qui deviendra la 175 N. L’entrée du parc (secteur de la vallée) se trouve à la sortie 182, Chemin du Parc national.

Période: Bien que le parc soit ouvert à l’année, la plupart des activités et les emplacements de camping sont disponibles à compter de la mi mai à la mi octobre.

Opt In Image
Abonnez-vous à l'infolettre mensuelle
Pour ne rien manquer des actualités

À propos de l'auteur

Rachel DecouverteMonde

Bonjour,
Je suis Rachel, l'auteure de ce blog de voyage. Québécoise et passionnée de voyage et de découvertes, je parcours le monde depuis plusieurs années dès que l'occasion se présente. Alors suivez-moi, je vous prête mes yeux et ma plume pour découvrir les richesses de ce monde.
Pour en savoir plus : Qui suis-je?

6 commentaires

  • Oui, C’est un des beaux sites accessibles au Québec et j’avoue que je m’y rends parfois seulement pour voir si la vallée est toujours là.
    J’ai descendu cette rivière des dizaines de fois en canot et elle demeure ma préférée. Cette année, avec toute la neige qui reste à fondre dans le Parc des Laurentides, le canot ne sera pas praticable avant juin et l’eau sera peut-être encore haute.
    Ciao !

    • hehe vous avez peur qu’elle disparaisse? :) Ahh oui il y a encore de la neige! Moi l’eau était très basse au contraire quand je suis allée et dans les rapides c’était à la limite dangereux tellement l’eau était peu profonde et les roches à découvert. Mais j’ai vraiment adoré l’expérience. J’ai jamais essayé en canot, faudrait bien que je le teste une prochaine fois. Mais je préfère le kayak au canot par contre. J’ai plus de facilité à orienter mon embarcation.

  • Moi qui ne suis habituellement pas aventurière, les photos et l’article me donnent envie de me mettre au kayak ! Le prix du camping est assez élevé je trouve mais bon j’aimerais quand même tenter l’expérience 😉 Et puis, les droits d’entrées à la journée sont corrects donc ça compense !
    Clélia Articles récents…Circuit à Madagascar : mes incontournablesMy Profile

    • Il y a différents trajets avec des distances différentes. Si tu ne te sens pas à l’aise, tu peux prendre un trajet plus court :) Tu vas voir c’est vraiment génial. Le site est magnifique, alors oui c’est pas donné pour le camping, mais ca vaut grandement le cout :)

  • Salut,

    Super intéressant comme article !! J’ai juste une petite question : peut on visiter ce parc sans voiture ? Nous souhaiterions passer deux jours dans le parc avec une journée de rando à pied et une journée à faire du canoe et dormir en camping ? Est-ce possible de trouver un camping qui se situe à proximité de ses deux types d’activités ?
    MERCI

    • Bonjour Cécile,
      Hummm bonne question. Je sais que si vous voulez faire du kayak ou canot, il y a une navette dans le parc pour vous y amener. Pour la rando à partir du camping, je ne saurais dire. Mais vous pouvez aussi demander à des gens dans le parc de vous y déposer. L’entraide se fait bien dans ce genre de truc habituellement. Nous on avait choisi le camping des Alluvions je crois. C’est là qu’on peut louer les kayakk et prendre la navette. Donc c’est bien placé :)

Laissez un commentaire

CommentLuv badge