Pin It

Les Adirondacks et le Mont Cascade en raquettes

randonnée les adirondacks

Les Adirondacks sont un endroit de prédilection pour faire de belles randonnées en raquettes. Récit d’une journée d’ascension des Monts Cascade et Porter.

Faire de la raquette dans les Adirondacks

La belle couche de neige qui avait recouvert le Québec au milieu du mois de décembre commence sérieusement à faire défaut suite aux douces températures du temps des fêtes.

Les amateurs de sports d’hiver courent les endroits où ils peuvent encore trouver un peu de neige pour pratiquer leurs activités préférées. D’ailleurs, je reviens tout juste d’un petit séjour dans les montagnes de Charlevoix où, à mon grand bonheur, la neige était bien présente. J’ai pu faire de la randonnée en forêt et descendre les pistes du Massif en snowboard. Mais, je vous garde cela pour un autre récit.

L’an dernier, à ce même moment de l’année, j’avais plutôt opté pour les Adirondacks, ce parc sauvage de l’État de New-York aux États-Unis. On peut rejoindre ses hauts sommets en seulement 2-3 heures de voiture depuis Montréal.

Ce parc, avec celui des Whites Mountains, est l’un des chouchous des Québécois pour faire de la randonnée, été comme hiver. Il détient, en tout, 46 sommets de plus de 4000 pieds. De quoi amuser les randonneurs plus sportifs.

Durant l’hiver, avec sa neige abondante, les Adirondacks deviennent un endroit intéressant pour faire des randonnées en raquettes.

rando raquette adirondacks

 

Les sommets des Monts Cascade et Porter en raquettes

Aujourd’hui, je vais vous raconter cette journée à grimper les Monts Cascade et Porter, deux montagnes que l’on peut facilement combiner dans la même journée, inscrites sur la liste des 46 High Peaks.

En route pour le parc des Adirondacks

Malgré un ciel couvert en cette fin du mois de décembre, nous avons en tête d’aller faire l’ascension d’une montagne et peut-être avoir la chance d’admirer son panorama. Peu de temps après avoir passé les douanes, nos arrivons au coeur du parc des Adirondacks. Les paysages plats laisse place à de grandes montagnes. Nous venons de traverser le petit village tranquille de Keene et nous essayons tant bien que mal de distinguer le petit stationnement le long de la route où se trouve le sentier qui nous mènera sur les sommets des Monts Cascade et Porter.

adirondacks park

Le ciel est couvert et la visibilité très limitée

Le Mont Cascade, une montée soutenue

raquette adirondack parkAussitôt arrivées, nous chaussons nos raquettes, prenons le nécessaire et commençons à faire l’ascension. La montée se fait de manière graduelle, mais tout de même assez soutenue. La montagne nous offre peu de repos, sauf celui que l’on s’impose par moment. Bien qu’assez courte, cette randonnée nécessite tout de même un effort physique, surtout en hiver où le poids des vêtements et du matériel sur notre corps pèse lourd.

Faire de la raquette, une communion avec la nature

Nos corps ruisselant de sueurs et nos vêtements déjà détrempés, nous continuons notre ascension parmi de magnifiques paysages hivernaux. On passe d’abord par une érablière avant de rejoindre une forêt de conifères. La neige fraîche tombée récemment s’est accumulée sur les branches, les rendant lourdes et pendantes. On traverse ce décor vierge de présence humaine où les seules traces de raquettes laissées avant nous, nous rappellent que nous ne sommes pas seules à avoir parcouru ce chemin.

raquette les adirondacksles adirondacks mont cascade

Le contraste du vert foncé des arbres et du blanc immaculé de la neige ainsi que l’absorption du son par cette dernière nous plongent dans un univers assez particulier. Seuls nos reniflements, le bruit de notre propre respiration et le craquement de la neige sous nos raquettes nous tiennent compagnie. On ose à peine discuter entre nous, à part quelques mots d’exaltation qui sortent spontanément de notre bouche. C’est l’un des plaisirs de ce sport, celui d’une certaine communion avec une nature qui semble sommeiller.

L’atteinte des sommets

Nous étions d’abord quatre, mais à la moitié de la montée, nous n’étions plus que deux. Nos deux compatriotes ayant décidé de rebrousser chemin, un peu trop exténuées par cette montée soutenue.

Nous continuons notre route en visualisant le sommet. Avec le ciel de plus en plus couvert, nos espoirs de voir les panoramas visibles à 360o du haut du Mont Cascade se dissipent. Les sommets dans les Adirondacks offrent habituellement des vues magnifiques à ceux qui persévèrent pour les atteindre.

les adirondacks sommetmont cascade adirondacks

Mais malheureusement, en cette journée où la belle température n’est pas de mise, on doit se contenter d’un vent violent qui nous projette au sol et nous fige le visage de froid en guise de réussite. Du haut du promontoire rocheux, les bras dans les airs, je savoure la victoire de ce sommet.

sommet mont cascade adirondacks

Mais le sol glacé, les vents très très forts et ma petite corpulence ont rapidement précipité mon retour à sens inverse. Sans mes crampons sous mes raquettes spécialisées pour la haute montagne et mes bâtons de marche, je ne suis pas certaine que je serais restée ancré au sol.

moi les adirondacksmetéo adirondacks

Sur le chemin du retour, un embranchement nous indique le sommet du Mont Porter. Un sommet couvert par la végétation, mais avec une distance de marche de seulement 2 km supplémentaires pour l’atteindre. On décide de prolonger notre randonnée pour faire ce second sommet des 46 High Peaks des Adirondacks. À cette époque, j’avais comme ambition de tous les monter. Alors, pourquoi ne pas mettre un peu plus d’effort et le faire en même temps?

trek les adirondacksmont porter adirondacks

La neige tombe de plus en plus et recouvre le sol. Il serait préférable de revenir avant que la piste ne se couvre complètement et que la noirceur arrive. Le sommet du Mont Porter en tant que tel n’a que très peu d’intérêt avec un temps pareil. Mais on l’aura tout de même atteint sans prendre le temps d’en profiter.

L’heure du retour

raquettes parc des adirondacksLa descente se fait plus rapidement. Nous avons un bon air d’aller, désireuses de rejoindre nos amies et la voiture au plus vite. La noirceur qui arrive très tôt en hiver ne devrait pas tarder, alors vaut mieux ne pas traîner.

Nos amies commençaient d’ailleurs à s’inquiéter un peu de notre absence quand nous arrivons enfin bien heureuses de cette belle ascension. Il faut maintenant partir, la tempête se lève et nous avons une longue route à faire avant de rentrer au bercail.

 

Les Adirondacks, pour les amateurs de plein air

Si vous aimez faire de la raquette, je vous conseille vraiment d’aller passer une journée dans les Adirondacks aux États-Unis. C’est un super terrain de jeux pour les amateurs de plein air en plus d’être très accessibles depuis Montréal. On serait bien bête de s’en passer.

[stextbox id= »info » bgcolor= »E8F0FF » cbgcolor= »E8F0FF » bgcolorto= »E8F0FF » cbgcolorto= »E8F0FF » image= »null »]

Informations pratiques

Pour s’y rendre: De Montréal, prenez l’autoroute 15 S en direction de New York. Elle deviendra la 87 une fois aux USA.
Prenez la sortie 34 pour rejoindre la route 9N Sud jusqu’au Village de Keene. À Keene tournez à droite vers le Lac Placid. Le départ de la piste se trouve à environ 11km du village sur votre gauche.

Documents importants: N’oubliez pas votre passeport valide et une protection en cas d’accident ou de maladie si votre carte de crédit ne couvrent pas ces frais. Les frais médicaux aux USA sont vraiment chers et en montagne on ne sait jamais ce qui peut arriver.

Entrée au parc: Gratuit

Informations de la randonnée: Mont Cascade (36e plus haut sommet des Adirondacks): 7,7 km aller-retour + 2,2km de plus aller-retour pour le Mont Porter (38e). Dénivellation de 591 mètres.

Informations sur les conditions et la météo dans le parc: Visitez le site des Adirondacks Mountains Club  pour avoir les informations les plus récentes.

Documents: Vous pouvez avoir accès aux brochures en format PDF du Parc des Adirondacks sur le site officiel.

[/stextbox]

Opt In Image
Abonnez-vous à l'infolettre mensuelle
Pour ne rien manquer des actualités

À propos de l'auteur

Rachel DecouverteMonde

Bonjour,
Je suis Rachel, l'auteure de ce blog de voyage. Québécoise et passionnée de voyage et de découvertes, je parcours le monde depuis plusieurs années dès que l'occasion se présente. Alors suivez-moi, je vous prête mes yeux et ma plume pour découvrir les richesses de ce monde.
Pour en savoir plus : Qui suis-je?

2 commentaires

    • Bonsoir les filles :) Merci pour le commentaire. Oui juste à l’écrire j’en avais des frissons de froid. Surtout avec les photos d’un temps super maussade. Je me remémorais le vent hyper froid et violent du sommet. Oufff, j’étais bien contente d’être sous ma doudou à le rédiger. Wow le Kenya..vous êtes allées en Safari? Vous prévoyez le Kilimanjaro? Ca va faire changement à lire comme destination..les voyageurs en Afrique sont plus rares. Profitez-en bien et bonne continuation.

Laissez un commentaire

CommentLuv badge