Pin It

Le fruit picking dans l’Ouest canadien: Toutes les infos pratiques

cueillette de cerises

Nous sommes plusieurs à avoir traversé le Canada pour aller découvrir l’Ouest canadien avec ses paysages magnifiques et pour y vivre l’expérience de la cueillette de fruits, le fruit picking. Je vous livre ici les informations pratiques de cette expérience très répandue chez les jeunes québécois.

**Si vous voulez voyager plus longtemps et que vous voulez connaître de multiples possibilités pour gagner de l’argent en voyage, je vous suggère le ebook d’un collègue (en spécial à 9 euros à l’achat lors de la première visite sur le site).

Le fruit picking

En quoi ça consiste?

fruit picking pommesLe fruit picking est tout simplement le nom anglophone de la cueillette de fruits. Il consiste en un travail de récolte dans des vergers.  Il est l’occasion pour plusieurs backpackers du monde entier de vivre une expérience de voyage et de travail. Particulièrement en Australie, où le fruit picking est une pratique très répandue et encouragée par le gouvernement qui octroie des visas de vacances-travail, le Working Holiday. Au Canada, plus spécifiquement en Colombie-Britannique, la pratique est aussi très populaire pour les jeunes québécois qui délaissent leur confort le temps d’un été pour aller travailler, voyager, apprendre l’anglais ou tout simplement vivre une expérience de vie différente.

Et en Colombie-Britannique?

Au Canada, bien que plusieurs endroits permettent de faire la cueillette de fruits, c’est surtout en Colombie-Britannique (appelée aussi B.C.) qu’elle est connue et pratiquée des backpackers. À tous les étés, des centaines de québécois font cet exode vers l’Ouest. Des groupes de covoiturage s’organisent,  des pouces se lèvent le long des routes du Canada, des rencontres entre routards et camionneurs se créent et les plus téméraires s’infiltrent même de manière illégale sur les trains de marchandises. Toutes les manières sont bonnes pour partir à l’aventure en mode routard, sac sur le dos.

vers l'ouest

Pour ma part, ma traversée du Canada s’est faite en autobus. Le tarif de 135$ seulement justifiait mon choix. 3 jours et 2 nuits qu’il m’aura fallu pour traverser cet énorme pays sur plus de 4000 kilomètres. Toutes ces heures à dormir, manger sur ce petit banc à regarder le paysage, parfois monotone, défilé. Jusqu’à ce que les merveilleux pics des montagnes rocheuses apparaissent au loin. C’est à ce moment que tu comprends pourquoi tu es partie vivre cette aventure.

Une fois arrivée au B.C.,  c’est dans la vallée de l’Okanagan que les baroudeurs se retrouvent pour trouver un travail dans les vergers. Une vallée fertile, avec un énorme lac en son centre et entre les montagnes, où tout poussent. Les fruits sont plus gros, plus juteux qu’ailleurs. Cette vallée est un jardin d’éden de couleurs et de saveurs. Bienvenue dans le paradis du fruit picking!

okanagan valley

Le travail de cueilleur: Comment ça marche?

Plusieurs choix s’offrent à vous

Les possibilités sont multiples, mais les gens viennent principalement dans la vallée pour la cueillette des cerises. En grand nombre, agréables à cueillir et mieux rémunérées, elles demeurent le choix premier des cueilleurs.

Autres que les cerises, vous pourriez aussi cueillir des abricots, pêches, poires, prunes, pommes et raisins. À la fin de la saison des cerises, certains demeurent sur place pour enchaîner avec la saison des pommes et des raisins. Pour avoir cueilli des pommes, je peux vous assurer que c’est beaucoup plus difficile physiquement que les cerises. Le poids du fruit étant grandement supérieur, ça nécessite une sacré forme physique. Si vous êtes sur place à l’automne, les raisins sont un meilleur choix et une meilleure source de revenus.

fruit picking cherriesfruit picking apricots

Le salaire

Selon le verger et votre expérience, vous pourrez faire entre 50$-300$ par jour. Le fruit picking est un travail qui est rémunéré au rendement. Pour les cerises, le prix pour un bucket (pot en métal) est de 2.50$ tandis que la boîte noire est de 5$ habituellement. Les prix peuvent varier d’un endroit à un autre. Un bon cueilleur peut facilement atteindre les 200$ par jour, alors qu’une personne qui débute fera généralement moins de 80$. La rémunération pour les pommes est calculée « à la bin ». Elle vaut entre 18$-20$ environ. Les autres fruits sont parfois rémunérés à l’heure, sauf pour les raisins pour lesquels je n’ai pas de données et qui sont plutôt au rendement.

bucketbin

J’ai cueilli le temps d’un été et mon salaire quotidien était très variable. Dans le premier verger, j’arrivais à peine à faire 80$ par jour. Les arbres de cerises étaient gros et peu garnis. Au deuxième endroit, j’avais pris de l’expérience et les arbres étaient tellement garnis que j’arrivais à faire 250$ certaines journées. Une vraie fortune! Le 3ème, 4ème et 5ème vergers furent plus difficiles. La mauvaise température s’est mise de la partie et a détruit une part des récoltes, diminuant grandement notre salaire. Comme vous pouvez le voir, le salaire est variable selon l’endroit, votre niveau d’expérience, mais aussi des aléas de dame nature.

Le matériel nécessaire

fruit picking abricotsVous devez avoir en votre possession votre matériel de camping et des vêtements de travail. Le bucket (gros contenant en plastique pour cueillir) est habituellement fourni par le producteur. S’il ne l’est pas, vous trouverez des endroits spécialisés pour en acheter une fois sur place.

L’échelle est également fournie par l’employeur. Il est important de savoir que c’est un travail qui nécessite d’être constamment en mouvement sur une échelle. Donc soyez certain de ne pas craindre les hauteurs.

Savoir être nomade: D’un verger à l’autre

Dans le fruit picking, il faut s’attendre à être constamment en mouvement et suivre les récoltes qui ne sont pas en même temps d’une région à une autre. Chaque récolte dure environ de 2 à 3 semaines.

Dans la vallée de l’Okanagan, la saison débute dans le sud autour du 24 juin. La première destination est donc Osoyoos et Oliver où le climat est plus sec. Ensuite, s’enchaîne la région de Naramata dans le centre de la vallée pour ensuite rejoindre Kelowna un peu plus au nord. Une autre alternative à Kelowna consiste à quitter la vallée pour se rendre à Creston, dans le Kootenay, plus à l’est. Les cerises sont grosses et en grand nombre. La plupart des bons cueilleurs se rendent dans cette région en août.

harvestmap

Avant la saison et entre les récoltes, on pourrait également vous proposer de faire du « tining ». Cela consiste à enlever des fruits dans les arbres afin de laisser de la place aux autres pour grossir correctement. Cette pratique est utilisée régulièrement pour les pommes qui ont tendance à pousser en trop grand nombre sur les arbres. Ce type de travail est rémunéré à l’heure.

Retrouvez ici une carte et des tableaux mettant en relation les lieux et les différents temps de récoltes des fruits.

La recherche de travail

Pour dénicher un boulot il faut une bonne dose de chance et d’audace. Il ne faut pas avoir peur d’aller cogner chez les producteurs pour demander du travail. Votre première année sera la plus difficile, car vous n’aurez aucune expérience, ni aucun contact. N’hésitez pas à demander des conseils aux autres voyageurs.

De plus, vous devrez vous débrouiller un peu en anglais et idéalement avoir un permis de travail si vous êtes étranger. Malgré que le travail au noir existe, sans visa, vous diminuerez vos chances d’avoir un emploi, ou vous aboutirez sur des vergers où il peut y avoir de l’exploitation. Alors, si vous désirez vivre une belle expérience, tentez d’avoir au moins le visa vacances-travail.

La vie dans un verger

Les commodités varient d’un endroit à un autre. Mais attendez-vous à vivre de manière très rudimentaire. Parfois, le producteur vous fournira un endroit pour dormir (surtout à l’automne). Plus souvent qu’autrement, ce sera en tente que vous dormirez. Donc pensez à amener tout votre matériel.

dormir en tente

Certains mettront à votre disposition une salle de bain avec toilette et douche, alors que d’autres fourniront simplement une toilette sèche. À vous de vous organiser pour la douche. Même principe pour la cuisson des aliments. À certains endroits vous aurez accès à une cuisine, alors qu’ailleurs vous aurez un  BBQ ou un petit rond électrique à votre disposition. Pour la lessive, ce sera bien souvent à la buanderie du village ou dans les machines des terrains de camping tout près. Lorsque vous cherchez un boulot, regardez les commodités du site. Cela fera une grande différence sur votre séjour.

La journée typique d’un cueilleur

Une journée de cueillette de pommes se résume à du 8 à 5 environ, alors que pour les cerises elle commence dès l’aube, vers 5:00 du matin, pour se terminer lorsque le soleil frappe à son maximum vers l’heure du lunch.  À cette heure,  les cerises deviennent souvent trop molles pour les cueillir sans les abîmer.

Que faire ensuite alors que la journée commence à peine? Profitez des attraits de la région, du soleil, de la plage et des lacs et profitez-en pour échanger avec les autres cueilleurs-voyageurs. :)

okanagan valley lake

Plus qu’une expérience de travail

L’expérience du fruit picking, c’est bien plus qu’une simple expérience de travail. Les gens y viennent également pour le mode de vie associé. Vivre et travailler à l’extérieur, être en contact constant avec la nature, décrocher du stress de vie habituel, mais aussi pour vivre la vie communautaire associée. Le fruit picking c’est aussi la rencontre de gens, de voyageurs de partout dans le monde. Vous verrez, c’est une expérience très riche et vous n’aurez  jamais le temps de vous ennuyer. :)

Bonne cueillette!

fruit picking team

Opt In Image
Abonnez-vous à l'infolettre mensuelle
Pour ne rien manquer des actualités

À propos de l'auteur

Rachel DecouverteMonde

Bonjour,
Je suis Rachel, l'auteure de ce blog de voyage. Québécoise et passionnée de voyage et de découvertes, je parcours le monde depuis plusieurs années dès que l'occasion se présente. Alors suivez-moi, je vous prête mes yeux et ma plume pour découvrir les richesses de ce monde.
Pour en savoir plus : Qui suis-je?

148 commentaires

    • Bonjour Manu :) Justement il y a beaucoup de cueilleur qui une fois la saison des récoltes terminée au Canada vont en Australie pour la continuer. Comme ici elle se termine fin aout, plusieurs cueillent des pommes ou des raisins en début d’automne pour ensuite aller en Australie pour novembre, le début de la saison des cerises. À ce qui parait les arbres sont vraiment différents par contre. Pour les conditions sommaires, sincèrement je ne détestais pas ca du tout :) Ca faisait différent de notre confort habituel et tu as cette sensation de vivre dehors. Je dis pas que je ferais ça à l’année, mais pour quelques mois c’est pas si mal :)

    • Bjr je voudrais savoir etantbun étudiant étranger au cégep je voudrais essayer le fruit picking mais je n’est plus mon numéro de Nas..est ce que il y a un risque de contrôle?

      • Bonjour Sebastien.
        Oui il y a un risque quand même. Mieux vaut avoir ton numéro avant d’y aller. La plupart des employeurs te le demanderont aussi. Une amie travaillait aussi sur mon numéro pendant un moment. Alors vous pouvez peut-être demander à l’employeur s’il accepte. Cela peut être une alternative.

    • Bonjour Myriam,
      Cela va être difficile car ca fait quelques années déjà. Et je pense que je n’ai jamais su le nom des endroits où j’ai travaillé. Je les trouvais en me promenant d’un endroit à un autre. Mais si ca peut t’aider le premier endroit que j’ai fait c’est à Osoyoos. Si tu y vas traverse le pont pour te rendre de l’autre côté du lac. Sur la route principale, le dernier verger juste avant de monter dans la montagne avec un gros portail c’est chez Roger. J’ai travaillé là 1 mois car je suis arrivée la 3eme semaine de juin et les cerises n’était pas prête alors nous avons fait du tining. Ensuite je suis allée à Naramata. Lorsque tu seras à Pentincton en direction de Naramata regarde sur la route sur ta gauche. Il y un verger sur le cote de la route avec plein de cerises. C’est chez Dave ou David, là j’ai fait beaucoup d’argent. Si tu arrives au village c’est que tu es rendue vraiment trop loin. Ensuite je suis allée à Creston, au Quiet Valley Farms. Et ensuite Kelowna, mais je crois qu’ils ont arrêté de produire cette année là. Mais tu trouveras un endroit j’ai aucun doute là dessus. Bonne chance et amuse-toi bien, car c’est toute une expérience :)

        • Bonjour Pierre, En fait ça dépend de l’endroit. Moi où je cueillais ils payaient toujours en chèque. Donc j’ai dû m’ouvrir un compte CIBC une fois sur place pour changer mes payes sans être obligé de payer de gros frais avec Western Union. Mais tu pourras toujours en discuter avec l’employeur aussi…

          • Bonjour, pour les endroits ou les employeurs paient par chèque, est-ce que c’est à chaque semaine ou bien ça prend du temps de recevoir son argent ?

          • Ca dépend de chaque endroit en fait. Parfois il payait directement à la fin et un autre endroit je l’ai reçu par courrier. Il faut voir avec eux directement, chaque employeur est différent.

        • Allo Suzie,
          Et non je serai en Colombie moi cet été :) Mais vas voir sur le site lepouceux.com Il y a des forums et surement des gens qui cherchent des partenaires de voyage pour l’ouest. Enjoy!

  • Bonjour, ça me fait plaisir de lire tout ça sur la cueillette des fruits dans l’Okanagan! ça me rappelle ma jeunesse :-) Je suis Française, j’ai 62 ans, et j’ai fait la cueillette des fruits à Oliver en 1976 et 1977, toute la saison, de l’éclaircissage (tining), aux pommes et raisins… Ce qui m’avait permis, à l’époque, de voyager en Amérique centrale et Sud…
    Bon courage à tous ceux qui le font, faites de belles rencontres…!

    • Merci pour votre commentaire Françoise :) Je serais curieuse de voir si ça l’a changé tellement depuis ces années où vous êtes allées et maintenant. Mais chose certaine, à ce que je vois, c’était aussi un point de passage pour les voyageurs qui désiraient se poser quelques temps pour faire des sous et partir sur les routes ensuite.

    • Bonjour Richard,
      Certains cueilleurs avaient leur chien. Cependant, plusieurs vergers ne les acceptent pas. Alors à toi de voir si tu veux prendre le risque de l’amener, ce qui réduira considérablement tes chances de trouver un emploi.

        • Bonjour Martin,

          Comme je le dis dans plusieurs commentaires, tu n’as qu’à te présenter dans la vallée et faire la tournée des vergers. C’est ce que beaucoup de gens font et on trouve assez facilement du boulot. J’ai sans problème trouvé du boulot dans les cerises et les pommes à l’automne dans plusieurs vergers. Donc pas de souci avec cela :)

    • Bonjour richard,
      J’ai l’intention de me rendre au BC cet été avec mon chien, mais j’aurai d’abord aimé savoir comment c’était passée votre expérience avec le votre? Avez-vous réussit à trouver des vergers où travailler même avec lui à vos côtés?
      Merci beaucoup! :)

  • Bonjour, j’aimerais savoir si l’âge pose un probleme? Moi et mes amis on a 15 ans, mais nous sommes tres matures et motivées, je me demandais si cela avait une quelqu’onque influance sur une acceptation d’emploi?

    • Bonjour Rebecka,
      En fait ca dépend si tu as un numéro d’assurance sociale. Moi à 15 ans je travaillais déjà. En Colombie-Britannique, tu peux travailler à l’âge de 15 ans sans devoir avoir l’autorisation parentale. Alors oui vous pourriez. Après ca dépend juste de chaque employeur. Si vous êtes sérieux et motiver, je ne crois pas que cela causera problème. Tout est dans votre facon de vous présenter. Mais du point de vue législatif vous serez conforme.

  • Bonjour , je veux partir avec ma copine pour la premiere fois a okanagan et on dois partir le 1er Mai , on voulais savoir si ya d’l’emploi a ce temps la d’l’année ? Sinon pour le transport aurais tu des compagnies de bus a me suggérer qui chargent pas trop cher?
    Merci :) …Tres bon blog by the way :) , tres utiles.

    • Bonjour Carl,
      Pour l’emploi en mai ca risque d’être très difficile. Moi aussi j’étais partie en mai, mais j’en avais profité pour faire les rocheuses en Alberta sur le pouce en arrivant. Ca vaut vraiment la peine si tu as la chance. Jasper, Banff et Lac Louise ont des auberges jeunesses très bien. Au Lac Louise et Banff tu peux même travailler pour eux 4 heures par jour par payer ta nuit s’ils ont du travail à t’offrir. J’était arrivée à la mi-juin dans la vallée et j’ai réussi à trouver du travail pour faire du tining paye à l’heure en attendant que la cueillette des cerises commencent. Une fois sur place demandent au producteur. Ils auront peut-être du travail à te faire faire. J’avais commencé chez Roger un portuguais à Ossoyos qui habite de l’autre côte du pont de la ville dans la montée. Va voir s’il a du travail avant temps à t’offrir. Mais la cueillette commence fin juin.

      Pour les bus c’est Greyhound qui fait le trajet de l’est vers l’ouest du canada. J’avais eu un billet (acheter dès que tu sais tu dates) pour 135$ de Montréal à Jasper en Alberta. Mais pour ce prix là tu dois le faire d’un coup. J’ai vu en ce moment des billets un peu plus de 200$ pour Mtl-Vancouver. C’est un peu long, mais ca s’endure hehe :) C’est la manière la plus économique et la moins de trouble pour traverser. Sinon regarde sur le site lepouceux.com. Peux-être que vous pourriez trouver du covoiturage. Sinon il y a le pouce :)
      Merci pour le commentaire sur le blog. N’hésites pas à t’inscrire à la page Facebook.
      Bon trip :)

    • Bonjour Comlanvi. En fait je n’ai pas d’adresse précise pour la cueillette. Mais dans un des commentaires que j’ai répondu j’explique un peu où tu peux retrouver les fermes où j’ai travaillé. Mais il y en a beaucoup alors je te conseille plus de voir et de cogner aux portes des agriculteurs une fois sur place. Bonne chance!

  • Bonjour,
    Merci pour le site et pour tous ces judicieux conseils!
    J ai un PVT au Canada et j aimerai travailler 2 a 3 semaines en Juillet, histoire de me mettre de l argent de cote pour visiter le pays au mois d aout. Penses-tu que cela soit rentable? Doit-on prendre contact avec les diverses fermes qu il existe en colombie britannique, ou est-ce que la pratique d arrivee avec son sac a dos, toquer a la porte et demander du boulot pour 1 ou 2 ou 3 semaines est faisable?
    Merci pour la reponse et bon voyage!

    • Bonjour Thibaut :) Bienvenue sur mon site. Pour un travail de 2-3 semaines ce sera parfait. Car les travaux ne dure jamais vraiment plus que ca sur un même verger avant de devoir bouger. Donc pas besoin de le mentionner aux patrons. Si tu arrives à la mi juillet tu devras aller dans la région de Pentinton ou Naramata. Moi j’ai travaillé à Naramata pour 2 semaines de cueillette à ce moment là de l’année et c’est la que j’ai fait le plus d’argent. Si tu arrives début juillet par contre ce sera plus dans la région d’ossoyos ou Oliver, mais la ils vont peut-être déjà avoir trouvé leurs cueilleurs vu que ca commence la cueillette vers le 24 juin. Je prendrais une chance pour Naramata à ta place. Regarde dans un autre de mes commentaires, j’explique comment te rendre chez un monsieur qui s’appelle Dave et où j’ai travaillé. Son verger était tellement remplie que je faisais par moment 250$ par jour. Mais bon il fallait bosser fort et ca dépend des années. Mais n’hésites pas à aller cogner aux portes car c’est comme ça que ca fonctionne pour les nouveaux. Et demande aux autres voyageurs sur place, certains le font depuis des années et pourront te référer des endroits et peut-être même te faire entrer sur la ferme qu’ils travaillent. Bonne chance et amuse-toi bien :)

  • Wow . Tu écrit vraiment bien tes textes sont remplie de liberté et en regardent les photos , je peux quasiment sentir ce sentiment d’évasion que l’on peux ressentir m cette liberté que chaque être humain doit connaitre dans une vie , ca donne le gout de partir . j’ai lu aussi ton recit sur boston ect ….., donne le gout de toute foutre en l’air est partir a l’aventure mais es-ce que l’on peut se débrouiller sans être bilingue , la seul chose qui m’arrête c’est la barrière de la langue ;( .

    • Bonjour San :) D’abord merci pour ce beau commentaire et bienvenue sur le blog. Effectivement j’essaie de faire transparaitre ce sentiment de liberté que l’on ressent lorsque l’on voyage et qui est bien difficile de se passer une fois qu’on y a goûter. Pour répondre à ta question je dirais oui… je ne parle pas toutes les langues et je voyage partout dans le monde. Même la chine où les symboles sont incompréhensibles et même les chiffres avec les doigts ne se disent pas de la même manière. On fini par se trouver des petits trucs. C’est sûr que pour la vallée de l’okanagan c’est plus facile de trouver un emploi si tu parles quelques mots anglais, mais au pire tu fais les recherches avec quelqu’un qui se débrouille un peu et après ca va :) Et tu apprendras un peu au fil du temps également…les seules barrières à la liberté sont celles que l’on s’impose soit même…alors je te dis. Go lance-toi 😉 Et reviens moi si jamais tu fais le grand saut!

  • Salut,
    Article génial! Blogue super!
    Je me suis acheter un billet pour me rendre à Kelowna un peu sur un coup de tête j’arriverai le 19 juillet. Je me demandais si j’avais bien choisi la destination par rapport au temps de l’année ou est-ce que je devrais me diriger ailleurs? De plus, je me demandais, comment est-ce que le monde voyage dans la vallée? Est-ce facile de me rendre d’une ville à l’autre si je n’ai pas de voiture?

    • Bonjour Kélyna,
      Merci pour le commentaire sur l’article et le blog :) Et bienvenue du même coup. En fait je te dirais qu’à la mi juillet le meilleur endroit si je ne me trompe pas serait plus au sud un peu vers Naramata et Pentincton. Kelowna je crois que c’est plus en août ou tu pourras aussi aller vers Creston (mais là il te faut te trouver des gens avec une voiture ou prendre un bus car c’est loin). Les déplacements se font très bien dans la vallée. Moi j’utilisais le stop et ça allait vraiment bien. Avant de m’acheter une van j’ai fonctionné comme ca pendant 2 mois et j’ai jamais eu de la difficulté. Les gens sur place sont habitués à cela. Et peut-être croiseras-tu d’autres cueilleurs qui auront un véhicule. Mais inquiète toi pas pour le transport.. c’est super simple. Sinon il y a les bus :) Une fois sur place on apprend très vite à se débrouiller et le fonctionnement. Les premiers jours on se sent toujours un peu perdu c’est normal.. tu t’y feras bien rapidement :) Amuse-toi bien et profite-en à fond… c’est une super expérience. Redonne des nouvelles après ton expérience si tu veux bien :)

  • Bonjour Rachel ! Très bon article qui m’a fait découvrir que le fruit picking ne se pratique pas exclusivement en Australie, et qu’il peut être un très bon moyen pour financer son voyage à l’étranger. Ca fait un moment que j’ai envie de partir au Canade, et cet experience me tente beaucoup. J’aurais néanmoins une question : combien as-tu gagné d’argent sur toute la saison (du 24 juin à la fin août si j’ai bien compris) ? Car comme j’habite en France, il faudrait que l’argent gagné lors de la saison puisse me rembourser les frais de train et d’avion, tout en me laissant une petite cagnotte pour visiter. Merci beaucoup pour ce feedback et bonne continuation dans tes voyages 😉
    Pierre

    • Bonjour Pierre,
      Effectivement la cueillette n’est pas exclusive à l’Australie :) Il y en a en Europe aussi non? Oui ca peut être une bonne façon de financer son voyage si tu travailles bien fort et que tu ne dépenses pas trop sur place. En fait c’est très difficile de dépenser quand on travaille car on est loin de tout et on vit dans une tente. Donc les dépenses sont minimes. Seulement la nourriture. Humm bonne question je ne me souviens plus du tout…j’ai fait plus de 5000$ par contre. Probablement plus car j’ai cueilli aussi des pommes à l’automne. Mais j’avais commencé à la mi juin à peu près pour faire le tining. Si mon mois d’aout n’avais pas été aussi désastreux à cause des intempéries j’aurais fait plus que cela encore. Mais un 5000$ sans dépense ca se prend bien pour continuer le voyage ca :) Mais il faut faire les cerises. c’est ce qu’il y a de plus payant. Et si tu as la chance tu fais les raisins au début de l’automne. A ce qu’il parait c’est payant aussi. Et si tu viens dans le coin, je t’encourage à aller en Alberta visiter la Icefield parkway. Les rocheuses sont magnifiques du côté Albertain. J’espère que tu auras la chance de venir, car ca vaut franchement le coup :) à plus!

  • Allo! Premièrement merci beaucoup pour ton texte, très bien écrit, j’ai décidé sur un coup de tête de partir dans l’ouest (Oui bon je sais que la mi-août c’est un peu tard mais je compte reste jusqu’à la fin octobre/novembre).
    Je pars de Montréal le 11 donc arrivée autour du 14/15 à Edmonton, de là je compte faire du pouce jusqu’à la vallée, mais ensuite que me conseille tu? Et le salaire, c’est payé à la semaine ?
    Je pars vraiment en coup de tête mais ici j’ai vraiment besoin d’une évasion quelques mois.
    Merci à l’avance 😀

    • Bonjour Karolane, Oui effectivement tu pars un peu tard, mais il est toujours possible de trouver du boulot même aussi tardivement. Les cerises achèvent par contre, mais tu pourras ensuite regarder pour les pommes ou les raisins. Je n’ai pas cueilli de raisins car je suis partie plutot dans l’ouest américain pendant cette période. Mais quand je suis revenue j’ai fait les pommes pendant 2 semaines le temps de vendre ma van. J’ai trouvé cela très difficile physiquement, car c’est lourd des pommes et remplir une « bin » c’est long. Car la cueillette est habituellement payé à la quantité. Pour le moment du paiement, ca dépend de chaque endroit. Donc pour moi ce fut beaucoup moins payant que les cerises et plus exigent étant donné qu’il fait vraiment froid en octobre dans la vallée. Opte plutot pour les raisins si tu as la chance. Et très important, essaie de trouver un endroit qui loge les cueilleurs avec du chauffage. On gèle vraiment. En octobre je dormais dans ma van avec plusieurs couvertures et ma tuque et quand je me réveillais les bouteilles d’eau était des blocs de glace. Mais on avait trouvé des petites cabanes chauffés, comme des cabanes à pêche un peu. Ca l’a fait une sacré différence. Parfois les proprios fournissent une roulotte aussi. On a rejoint un couple d’amis dans la leur qui leur était fourni. Car à moins que tu ais un super sleeping et tout, oubli la tente. Donc tiens compte de cela dans tes recherches. Alors je te souhaite un excellent voyage et amuse-toi bien :) Si tu as des infos de plus à donner à ton retour, n’hésites pas à venir les donner en commentaires :)

  • Salut, dit est ce qu j ai besoin d un compte bancaire canadien ou je suis payee cash ? As tu une idee de cmt trouver et contacter les fermes a distance? Ou tu penses que y a qd meme encore des chances de trouver sur place un emploi ds le raisin pour les 15 derniers jours de la saison ? Je n ai pas de tente, je prends un gd risque en me rendant la sans tente ? D avance merci de ton aide.

    • Bonjour Marie,

      Pour les raisins j’aurai bien du mal à te donner les bonnes informations, car je n’ai pas testé cette cueillette. J’ai plutôt fait les pommes à l’automne où il est plus facile je crois de trouver du boulot. Mais c’est moins payant et très exigent physiquement. Concernant le compte bancaire, je dirais que cela dépend de chaque endroit où tu travailles. Moi j’avais ouvert un compte CIBC car la caisse populaire (mon institution du Québec) n’existe pas au B.C. La plupart des employeurs m’ont payé en chèque alors le compte était très pratique. Je sais que tu peux changer ton chèque chez western union ou envoyer de l’argent dans ton compte international. Mais il se garde une bonne cote. Faudrait voir ce qui semble le moins de trouble et le plus avantageux pour toi. Tu peux toujours essayer de négocier avec un employeur pour qu’il te paie cash, mais cela reste assez aléatoire. Pour les fermes, je te dirais que la plupart engage directement selon leur besoin. Tu peux toujours regarder sur internet en faisant une recherche de vignoble dans la vallée de l’okanagan et tenter de les contacter, mais le mieux reste sur place je te dirais. Les gens se connaissent et pourront peut-être aussi te dire où il y a du boulot. Sinon tente ta chance dans les pommes. Pour la tente, ca dépend. Il y a des cueilleurs qui ont leur propre véhicule dans lequel ils dorment pendant les raisins. Je sais que par contre certains endroits fournissent un lieu au chaud pour dormir. Deux endroits où j’ai travaillé à l’automne c’était comme cela. Mais d’un verger à un autre c’est si différent qu’il faudra que tu tiennes compte de cela quand tu vas chercher un endroit si tu n’as pas d’endroit où dormir. Au pire, en attendant de trouver un boulot il y a une auberge jeunesse sympa à Kelowna (avec un soleil en logo, mais j’ai oublié le nom). Au moins tu ne seras pas à la rue en arrivant :) Bonne chance et amène toi des vêtements chauds. Les matins et les nuits sont très froids dans la vallée à ce temps-ci de l’année.

      • Bonjour,
        Je suis actuellement dans l’ouest canadien et j’aimerais tenter de faire du fruit picking pour la fin de la saison !
        N’ayant jamais fait ce genre d’expériences avant, je ne sais pas comment cela fonctionne. J’ai cru comprendre qu’il fallait aller se présenter dans les fermes pour avoir du travail. Mais si on n’a pas de voiture, est ce faisable ?
        Pour finir, je suis a la recherche de compagnons de voyage, parce que c’est toujours plus le fun, est il possible de rencontrer des gens la bas (à l’auberge peut être) ?
        Mrci d.avance!

        • Bonsoir Youri,

          Tu es vraiment beaucoup sur la fin de saison par contre. Je sais qu’il y a encore les pommes à ce moment de l’année. Il faut vraiment se présenter directement sur place idéalement. Sans voiture il est plus difficile de se déplacer. Je l’ai fait pendant un certain temps sur le pouce avant d’avoir ma van. Mais c’Est sur qu’avoir son propre véhicule c’est mieux. Sinon peut-être demander à d’autres voyageurs que tu vas croiser sur place. Oui sur place tu pourras rencontrer des gens, mais tu peux aussi aller voir sur le forum LE pouceux. Peut-être qu’il y a des gens qui sont aussi à la recherche d’un compagnon pour le moment. Mais dans les auberges de Kelowna tu rencontreras des gens c’est certain. Les auberges jeunesses ont toujours sont lot de voyageurs backpackers :) Et si tu as la chance et si tu es toujours dans le coin tu peux aussi aller travailler durant l’hiver dans les rocheuses en Alberta, genre Lake Louise ou Banff, il engage sur les stations de ski et tu pourras t’amuser avec d’autres voyageurs comme toi et profiter des belles montagnes pour le ski ou le snowbaord. Bon voyage :)

  • bonjour, je souhaite partir quelques mois au Canada en vacances, es ce facile de trouver un petit boulot dans la cueillette de fruit ? tout en étant hébergé..? si vous avez des plans je suis partante 😉 merci d’avance. Drine

    • Bonjour Sandrine,

      En fait ça dépend surtout de la saison que tu comptes y aller. Si c’est entre le 24 juin et le mois d’octobre, tu n’auras aucun mal à trouver un boulot dans la cueillette de fruits dans la vallée de l’Okanagan. POur les autres saisons, ce devra être un autre type de boulot. Si tu arrives l’hiver, il y a les stations de ski dans les rocheuses où il engage des voyageurs pour la saison. Si c’est le printemps, il y a la plantation d’arbres, mais ça c’est exigent, mais pour quelqu’un qui plante bien ça peut être très payant. Mais les conditions sont vraiment difficiles. Le mieux est d’y aller pendant la belle saison, il y a de l’emploi amplement.
      Dans les vergers comme je disais tu dois avoir ta tente. Tu auras donc un emplacement et accès à certains services, mais cela est très variables d’un endroit à un autre. Mais plus tu as des services, salle de bain, endroit pour cuisinier, etc, plus cela rendra ton séjour plus simple. À toi de voir sur place lorsque tu feras ton choix de verger en fonction des besoins. Mais comme je dis dans le texte, tu verras tout cela une fois sur place. Penses simplement à amener ton équipement de camping et d’aller au bons endroits selon les dates que j’ai inscrit dans l’article. Bon séjour au B.C :)

      • Yearrr, un grand merci pour ton message, ce son pour moi des détailles essentiels avant un départ. J’ai une autre question, j’ai seulement besoin d’un visa vacances pour pouvoir faire ca ?

        • Ca fait plaisir drine :) Hummm pour le visa, c’est mieux d’avoir celui vacances-travail, car la plupart des endroits tu dois travailler déclaré. Quelques endroits paye cash directement, mais ce n’est pas une majorité. Si tu peux avoir le visa que tu peux travailler c’est mieux.

  • Salut Rachel,

    Premièrement merci pour cet article, il est très utile!!

    J’aimerais avoir des détails concernant ton alimentation lorsque tu étais dans l’Ouest Canadien pour la cueillette de fruits et le voyage en général.. Y a-t-il des épiceries à proximité des vergers ou alors étais-tu nourrie par les propriétaires? Qu’en est-il des épiceries autour des parcs nationaux (Banff, Jasper, etc.) Tu traînes probablement un petit réchaud pour te faire à manger?

    Merci de m’éclairer !!

    • Bonjour Francis,

      Effectivement c’est une excellente question. En fait lorsque j’étais sur les vergers, les épiceries étaient dans les villages et à une bonne distance. Avant que j’aie ma van, je faisais du pouce pour m’y rendre ou je marchais le long trajet. Le pouce est très simple et efficace en Colombie-Britannique et dans les rocheuses. Il y avait toujours sur place au moins un frigo pour garder notre nourriture et souvent soit un bbq, un petit rond électrique ou une cuisinière pour cuisiner. Mais j’avais tout de même amener avec moi un réchaud juste au cas, car je sais que certains endroits il y a tout simplement rien. Dans les parcs nationaux ce n’est pas un problème, les auberges jeunesses sont souvent dans les villages alors tu peux facilement t’y rendre à pied et cuisiner sur place ensuite. C’est sur que si tu fais de longue rando, il faut prévoir le nécessaire. Mais à Banff et jasper il y a de belles épiceries. Lake louise c’est une autre affaire et le long de la Icefield parkway également. Il n’y avait pas grand chose, donc nous faisions du pouce jusqu’à Banff pour aller recharger les victuailles, car au Lake louise il y a une petite superette, mais très limitée et tout coûte les yeux de la tête. Alors voilà, j’espère avoir pu t’éclairer :) Tu prévois faire l’ouest dans la prochaine année?

      • Oui!! Nous prévoyons, ma blonde et moi, partir dans l’Ouest! Probablement faire du fruit picking parce que ça semble assez payant de la façon dont tu en parlais! Nous voyagerons également dans les parcs nationaux de l’Alberta. Nous songeons aussi à Vancouver, Victoria, etc,mais notre voyage n’est pas encore totalement déterminé. Une chose est sure, nous serons en sac à dos, transportant notre tente et surement un réchaud aussi!

        Lorsque tu parles de «longs trajets» entre les vergers et les épiceries, cela peut monter jusqu’à environ combien de KM?

        Et toi, à Jasper, Banff, Lake Louise, etc., as-tu fais du camping sur leur site ou tu as toujours utilisé les Auberges de Jeunesse?

        Merci de m’avoir répondu !!

        • Rebonjour Francis,
          En fait ca peut être payant si tu tombes sur un bon verger et que tu travailles rapidement. Il y a des vergers que je travaillais sans relâche pour 80$ par jour alors que j’ai fait 250$ à d’autres. Et je cueillais quand même assez bien. Hum concernant le trajet entre les vergers et le village, ça dépend encore là où est ton verger. Ca peut être 5-10 km, c’est bien variable. C’est pour cela que je le faisais habituellement sur le pouce. C’est vraiment facile le pouce là-bas alors n’hésites pas à l’utiliser.

          Dans les parcs de l’alberta je dormais toujours en auberge jeunesse. J’étais au mois de mai et il y avait encore de la neige par endroit, alors je préférais être bien au chaud. Mais le prix était assez élevé tout de même pour un lit en dortoir, genre 35$ par nuit. Il y a des auberges comme à Lake louise et Banff parfois où tu peux offrir de travailler 4 hrs par jour en échange d’un lit. C’est ce que j’avais fait au Lake Louise et comme c’était le début de la saison il y avait du boulot en masse. Peinturer des murs, des tables à pique-nique, racler le terrain,etc. Bref ca permet de sauver par mal d’argent. En pleine haute saison je sais pas si c’est possible par contre. Et si vous y êtes encore l’hiver, il est possible de trouver un boulot dans les stations de ski ou les auberges. Sur le Icefield parkway, tout est vraiment cher, alors le budget peut descendre rapidement si on voyage de manière traditionnelle. Il faut user de débrouillardise et tu peux t’en sortir pour pas trop cher. Amusez-vous bien.. c’est tellement un beau trip! :)

  • Merci c’est très gentil de ta part de nous informer comme ça !!! dernières petites questions : lorsque tu faisais moins d’argent avec la cueillette, est-ce que c’est parce que tu étais payée moins cher du bucket ou c’est parce qu’il y avait beaucoup moins de cerises dans les arbres?

    Et as-tu des noms, des adresses ou des régions en particulier à nous recommander ou à nous déconseiller? J’ai lu tous tes commentaires alors je sais déjà un peu le trajet que tu as fait et que c’est chez Dave (ou David 😛 ) à Naramata que tu as fait le plus d’argent !

    • Ca fait plaisir Francis :) En fait si je faisais moins d’argent c’était surtout à cause de la taille des arbres et de la quantité de cerises dedans. Les arbres étaient très gros, donc c’est plus difficile dans les manoeuvres et moins efficace. Et quand les cerises sont en moins grand nombre et que tu dois tout de même vider l’arbre avant de passer au suivant, ça paye beaucoup moins. En fait je n’ai pas d’adresse précise car je ne les ai jamais su vraiment hehe. Mais dans mes commentaires comme tu as pu voir j’essaie d’Orienter un peu. Mais sinon tu trouveras bien un endroit sur place. J’ai toujours trouvé du boulot, alors ca devrait bien aller pour vous aussi :)

  • Wow quel beau blog j’adore..C’est tellement inspirant!
    Petite question… moi et mon amie prévoyons partir fin juin par contre notre plus grosse crainte serait d’arriver là-bas et qu’on soit incapable de se trouver un emploi… je sais qu’il y a beaucoup de vergers mais il y a beaucoup de voyageurs aussi hihi… Est-ce que c’est quelque chose qui risquerait d’arriver ou c’est peu probable? Merci beaucoup d’avance :)))

    • Bonsoir Catherine :)
      Merci pour le beau commentaire concernant le blog. Si jamais tu aimes les voyages, je t’invite aussi à aimer la page facebook découverte monde. Un petit voyage au quotidien :)

      Concernant ta question, je dirais que les chances sont peu probables que tu ne trouves rien. Sincèrement j’ai changé plusieurs fois d’endroits et je n’ai jamais eu de difficulté à me trouver un emploi. Il ne faut pas hésiter à demander aux gens sur place aussi, autant voyageurs que locaux. L’emploi ne manque vraiment pas. C’est juste la qualité des vergers qui varient je dirais. J’avais la même crainte que toi au départ et finalement ce ne fut vraiment pas difficile, à part peut-être lors de notre arrivée dans la vallée à la mi juin où la cueillette n’était pas encore commencée. On a trouvé du boulot quand même pour préparer les arbres, alors si tu es débrouillarde le moindrement, tu n’auras aucune difficulté.
      Je te souhaite une belle expérience dans la vallée, moi personnellement j’ai adoré. Si je n’avais pas un boulot stable sur le moment, j’y retournerais n’importe quand sans hésiter :)

      • Salut salut :)
        Je n’ai pas facebook mais je t’ai  »follow » sur instagram :) que de belles photos hihi
        Wow, merci pour cette réponse complète! C’est très motivant et effectivement nous sommes assez débrouillardes donc il ne devrait pas y avoir de problème comme tu le dis. Autre petite question tant qu’a y être, est-ce qu’on peut dormir directement dans le verger avec notre tente ou on doit se trouver un camping à proximité? De plus, j’ai trouver sur internet un verger intéressant à Oliver et le producteur héberge les cueilleur et mentionne que quand il engage, il tient à se qu’on reste jusqu’a fin août… Par contre, nous voulons vivre cette expérience aussi pour profiter du paysage et rencontrer des gens et donc est-ce mieux de changer de verger de temps en temps?
        Merci encore d’avance pour ta réponse 😀

        • Ca fait plaisir Catherine :) Et super pour instagram. J’aime beaucoup ce média.
          Oui vous pouvez dormir dans les vergers… les propriétaires vous laisseront pour la plupart (voir peut-être tous je ne serais dire) mettre votre tente sur place. Souvent il y a des commodités également. À certains endroits j’avais même une salle de bain avec douche, cuisine. C’est très variable d’un endroit à l’autre. Mais ça me surprendrait beaucoup qu’ils vous envoient au camping du coin.
          Pour Oliver c’est sûr que c’est bien d’avoir un boulot assuré, mais d’un autre côté si le verger n’a pas de beaux arbres et que c’est moche tu perdras la possibilité d’aller dans le coin de Naramata. Moi c’est là que j’ai fait les plus belles récoltes. et c’est super beau aussi. Mais bon à vous de voir si vous recherchez plus une stabilité ou non. Moi j’ai bien aimé changé de vergers souvent, mais je me suis achetée une van après le premier mois, alors mes déplacements se faisaient beaucoup plus facilement. Mais tu peux tester le verger et si tu n’aimes pas tu dis au mec que tu dois quitter pour X raison. Et si tu aimes et le groupe est bien, au moins tu auras un boulot jusqu’en aout :)

  • Bonjour Rachel,

    J’aimerais que tu me donnes ton avis, selon ton expérience passée. Si ma copine et moi sommes installés en tente dans un verger où nous travaillons et que nous désirons aller faire une petite randonnée en montagne d’une journée par exemple, devons-nous tout emporter nos biens, y compris la tente, pour ne pas se faire voler? Ça commence à être lourd pour une simple expédition en forêt, mais en même temps, on ne sait jamais ce qui peut arriver à nos affaires…Il t’es surement arrivé un de ces dilemmes dans tes nombreux voyages. Qu’en penses-tu?

    Aussi, on se demandait si un cueilleur doit travailler 7 jours sur 7 ou s’il a congé la fin de semaine?

    Merci beaucoup

    Francis

    • Bonjour Francis,

      En fait moi j’ai toujours laissé mes affaires sur place. À l’époque je ne trainais pas mon laptop alors je n’avais pas grand chose à craindre. Amène tes objets de valeurs avec toi mais le reste faudrait vraiment que tu sois malchanceux pour te les faire voler. Moi je n’ai jamais eu de problèmes et les gens qui étaient sur les vergers avec moi non plus.

      Mais si tu veux être certain…achète toi un packsafe…un grillage à mettre sur ton sac à dos. Tu le laisse dans ta tente avec la grille. C’est assez dissuasif pour les voleurs car ils ne pourront pas l’ouvrir. Et si tu veux être encore plus certain, attache ton sac à un objet qui ne peut pas bouger. Mais bon, comme je te dis, je n’ai jamais eu la crainte de me faire voler quoique ce soit et tout a bien été. Tu seras sur le terrain de propriétaires, alors peu de gens autre que votre équipe de travail y sera.

      Pour la cueuillette, en fait ca dépend des endroits et des récoltes. Parfois on ne pouvait pas cueillir, les fruits n’étaient pas prêt. Parfois je pouvais cueillir pendant plusieurs jours d’affilés. Je voulais ramasser des sous pour la suite de mon voyage alors le premier moi j’ai travaillé sans relâche. Entre les différents vergers tu auras probablement quelques jours aussi. Et regarde avec le proprio si tu peux prendre 1 ou 2 jours de congé. Mais parfois la récolte sur place se fait tellement rapidement (10 jours peut-être) que tu fais les 10 jours avant de changer de place. Donc c’est très variable, mais il ne faut pas s’attendre à faire du 9-5 du lundi au vendredi :)

  • salut Rachel, sympa ton récit, j’ai 43 ans , j’ai deja vécu en irlande et au quebec (travaillé dans une ferme, je suis fils d’agriculteur), je suis actuellement au chomage et aimerais cumuler les cueillettes de CB, et celle d’australie pour me faire sur 6 , 7 ou 8 mois une année de salaire et revenir en France entre deux…Qu’en pense tu ??, pendant ces travaux , c’est uniquement de la cueillette ou il y a également de la conduite d’engins , genre tracteurs etc…, merci d’avance pour tes réponses.!!!!
    Bruno

    • Bonjour Bruno,
      Si tu cueilles rapidement, tu peux surement réussir à cumuler des sous. Mais il faut aussi trouver les bons vergers. L’australie je ne connais pas vraiment comment cela se passe par contre. Mais au BC, c’était surtout pour la cueillette. J’ai fait aussi du tining pour enlever le surplus de fruits dans les arbres, mais c’était au salaire minimum. Alors pour le reste, il faudrait demander directement au propriétaire le type de boulot qu’il aurait besoin. Si tu as des compétences, peut-être voudront-ils t’engager. Mais je pense que la cueillette des cerises et des raisins est plus payante. Comme en Australie ca ne commence qu’en novembre, tu auras la chance aussi de faire les raisins au BC après la cueillette des cerises.

  • salut Rachelle!je suis etudiant au chomage,un ami canadien ma parler de visa de travail temporaire plus precisement dans la ceuillette des fruit,je suis ouest Africain plus precisement Burkinabe( BURKINA FASO),j’aime les voyages dans d’autres horizons.
    est ce que j’ai une chance de faire parti des cueilleurs?et comment faire pour avoir les papiers neccesaires?
    merci d’avance

    • humm lassina je ne connais pas du tout le processus d’obtention de visa. Comme je suis canadienne je n’ai pas eu besoin d’un visa de travail pour travailler ici. Mais informe toi à l’ambassade canadienne la plus près de chez toi. Bonne chance.

  • Bonjour,

    J’ai plusieurs questions car je suis dans un dilem pour l’été 2015. En fait je me demande si je reste au Québec et me trouve une petite jobbine à 10,35$ de l’heure ou je vais dans l’ouest prendre un risque de me trouver un emploi dans le fruit picking. Mon but est d’amasser de l’argent et d’aller en Nouvelle-Zélande par la suite. Donc ma question est : si je pars en juillet jusqu’en septembre, est-ce que je devrais trouver un emploi dans le fruit picking et est-ce que ça vaut la peine niveau argent (à comparer travailler au Québec l’été au salaire minimum en plus de payer un loyer). Il y a aussi le côté que je veux vivre l’expérience de l’ouest canadien, mais je veux pas prendre le risque d’être rendu là bas et de ne trouver aucun emploi, considérant le nombre élévé de québécois de mon âge qui veut faire comme moi. En passant nous serions 2, alors est-ce plus difficile de se trouver une job dans le fruit picking à 2 qu’en étant seul ? Merci

    • Bonsoir Cathy.

      En fait, il est clair que tu feras plus d’argent dans l’ouest que si tu restes au Québec. Là-bas les dépenses sont minimes. Seulement se nourrir bien souvent. Alors tu travailles tous les jours et tes payes sont presques claires. Ca fait une sacré différence. Au Québec, avec toutes les dépenses, il est très difficile de se mettre de l’argent de côté
      J’étais partie dans l’ouest avec seulement mon 4% de fin de travail. Et après avoir travaillé un été, fais 3 semaines de voyage dans les rocheuses et 1 mois dans l’ouest américain, je suis revenue avec plus de 3000$ en poche (la-dessus j’ai acheté une van que j’ai revendu par la suite). Je n’ai jamais eu de problème à me trouver un boulot et nous étions également entre amis. Alors moi à ta place je prendrais la chance d’y aller. Mais part autour de la Saint-jean car les récoltes commence à ce moment.

      Profite-en bien.. c’est un trip extra :)

      • Merci pour ta réponse ! J’ai une dernière question. J’ai été voir sur plusieurs sites d’agriculteurs, mais à ce que je comprends les périodes de recrutement de cueilleur sont déja terminé…Avais tu arriver comme ça dans la vallée de l’okanagan sans contacter les producteurs avant ? Car à ce que je comprends ils ont déja tous leurs cueilleurs…

        • Salut Cathy,

          J’avais exactement la même question que toi. Mais en faisant des recherches et en lisant les commentaires de Rachel je crois vraiment que d’aller cogner à la porte des producteurs autour du 24 juin c’est la meilleure affaire ! Moi et mon frère, nous allons essayer le trip cet été, si ca te tente de prendre contact avec nous, on pourrait s’échanger nos infos ! :)

          https://www.facebook.com/yannick.massicotte

          See ya :)

          • Hey Salut Cathy et Yannick…
            Vous venez de saint-jean-sur-richelieu si je ne me trompes pas??
            Est-ce que vous y allez en voiture dans l’Ouest cet été?

        • Oui exact Cathy…c’est la manière la plus simple de trouver du boulot et beaucoup engagent de cette façon. Tu devrais trouver… ne t’inquiète pas :) Seulement certains recrutent avant la saison.. souvent avec des anciens cueilleurs. Mais la plupart, c’est selon leurs besoins une fois la saison commencée.

  • bonjour rachel,
    j,adore vos recits,et du coup je voudrais faire cette experience de l,ouest canada.je suis a montreal,connais tu des personnes qui iront faire la cueillette cette saison?je voudrais me joindre a eux.

  • Bonjour Rachel,
    Ma fille et moi voulous aller dans l’ouest. Du 20 juin jusqau 20 aout.J’ai quelques questions.
    Il ya til des moustiques? si oui quel produit efficase vous avez utiliser. Ma fille aura 15 ans le 31 juillet, pourra telle faire de la cueillette avant aussi? Avons nous besoin de bottes de pluies? Aurez vous une listes des choses les plus importantes a apporter pour notre voyage? Nous habitons au quebec, aurons nous besoin du passeport pour prendre l’avion vers la Colombie-Britannique? Il y a t’il est charges electriques sur le terrain? Si nous vivons au canada avons nous besoin d’une assurance voyage?
    Merci :)

    • Bonsoir Tatiana,
      Ohh ce sera une belle expérience que vous vivrez avec votre fille :) Humm pour les moustiques bonne question. Je ne m’en souviens plus alors ca ne doit pas être si pire sinon j’aurais gardé souvenir. Mais vous pouvez toujours amener un chasse moustique avec vous. C’est jamais de trop dans des bagages. J’achète toujours le Watkins en crème, je trouve que c’est le meilleur.

      Pour votre fille en fait cela dépend si elle a un # d’assurance social, car beaucoup d’employeurs le demandent. Et ensuite, cela demeure à leur discrétion s’ils veulent oui ou non l’engager.
      Pour les bottes, non ce n’est pas nécessaire. Vous serez presque toujours dans l’échelle alors pas de problème de pieds mouillés. Dans le sud de la vallée c’est très sec donc peu de pluie et ensuite les journées où il pleut beaucoup il n’y a pas de cueillettes.
      Concernant le passeport, non ce n’est pas nécessaire. Il vous faut je crois des pièces d’identités (certificat de naissance, permis de conduire, carte d’assurance maladie)
      Les charges électriques, moi j’en ai toujours trouvé où il y a la maison des propriétaires. Parfois vous aurez accès à un bâtiment(tout dépend du verger où vous êtes) alors vous trouverez bien un endroit pour recharger les trucs.
      La liste est vaste…regarder icI:http://www.decouvertemonde.com/quoi-apporter-en-voyage-sac-a-dos et en plus ajoutez une tente, matelas de sol, gamelle et bruleur pour dormir et vous nourrir. Et des vêtements pour être à l’aise pour travailler et qui ne vous dérange pas de salir.
      L’assurance voyage est importante même si c’est au canada. Voici de l’informations exactement sur le sujet avec la compagnie d’assurances dont je suis ambassadrice: http://blog.travelunderwriters.com/fr/blog/have-what-it-takes-to-be-a-fruit-picker-in-bcs-okanagan/
      Alors voilà! Bon voyage!

    • En fait, la cueillette commence autour de la fête de la saint-jean. DOnc vaut mieux en dans la vallée autour de cette date pour chercher un boulot.
      La voiture n’est pas obligatoire, j’ai passé 2 mois sans véhicule avant d’avoir ma van, mais elle facilite grandement les déplacements qui ne sont pas faciles dans la vallée. Mais le pouce fonctionne à merveille :) Ce fut notre mode de déplacement de prédilection à tous les jours.

  • Bonjour,

    J’aimerais savoir …. quand tu pars pour la vallée de l’Okanagan, si tu achetes des billets d’autobus par exemple, quel est le nom de la ville que tu dois débarquer (donc acheter ton billet) pour débarquer le plus proche possible de cette vallée.
    Merci et bravo pour ce site.

    • Allo Fanny,
      Quand je suis allée dans la vallée, j’ai acheté un billet de bus à la station centrale de Berri à Montréal quelques semaines d’avance. J’avais pris Montréal-Jasper car je voulais d’abord me rendre dans les rocheuses. Mais sinon pour la vallée, je crois que c’est une liaison Montréal-Kelowna qui est dans le nord de la vallée que tu dois prendre. De là, tu pourras prendre un autre bus jusque dans le sud de la vallée.

  • Salut,
    Je voulais savoir également si il y avait des gens de toutes les nationalités qui y allaient ou seulement des québécois car le reportage que j’écoute ne montre que des québécois. Comme j’habite déjà au Québec, ce n’est pas tres intéressant pour moi de traverser le pays pour rencontrer des québécois. Je voulais savoir aussi si il n’y avait que des jeunes en bas de 25 ans ou si l’age était varié égalements pour ne pas me ramasser à un endroit pour ne faire que des fetes puisque que mon objectif n’est que de travailler sérieusement.
    Merci :)
    F.

    • En fait je dirais oui et non… la plupart des gens sur place (cueilleurs) que j’ai rencontré étaient du Québec. Mais j’ai vu quelques australiens et des mexicains. Mais la majorité sont des québécois, car c’est vraiment un trip d’ici de partir vers l’ouest pour la cueillette des petits fruits. Alors attend toi à parler francais sur place 😉
      C’est sûr qu’il y a beaucoup de jeunes sur place. Il y en a des plus vieux, des habitués, mais beaucoup sont là pour le trip d’une été. Mais tu n’es pas obligé de fêter non plus, mais la présence de gens pour discuter en soirée est bien agréable tout de même. Ca n’a jamais viré en grosse soirée de party là où je travaillais. On se levait tellement tôt qu’on était aussi très tôt au lit.
      Tu vas voir tu vivras une belle expérience…il y a le travail certes, mais tu feras aussi de superbes rencontres j’en suis persuadée :)

      • Bonjour Rachel, je veux partir travailler dans l’ouest canadien pour y apprendre l’anglais et voir du paysage et vivre une experience. Je ne sais par ou commencer!!!
        est-ce que quelqu’un peut maider à réaliser un rêve.
        Merci

  • allo, j’aimerais partir aller travailler dans l’ouest canadien pour une parti de l’ete, est-ce la bonne place pour apprendre l’anglais?
    Merci

    • Bonjour Marie-Claude,

      En fait cela dépend où tu veux aller travailler. Si tu vas dans la vallée de l’okanagan, tu seras surtout en contact avec des Québécois, donc ce n’est pas l’endroit idéal pour apprendre l’anglais. Vaut mieux aller travailler en restauration ou dans des auberges jeunesses par exemple pour pratiquer l’anglais. Mais sinon le fruit picking c’est une belle expérience quand même.

  • Bonjour, je suis une fille de 19 ans qui serait très intéressée de partir cette été pour cueillir des fruits ! Par contre, étant un peu peureuse, je me demandais si c’est plutôt conseillé de voyager à deux qu’une fille toute seule hihi.

    • Bonjour Molly,

      En fait, je n’ai ressenti aucune menace dans la vallée de l’Okanagan. Donc, je ne pense pas que tu risques quoique ce soit, à moins d’avoir une malchance. Mais c’est certain que c’est bien de le vivre avec quelqu’un. Mais si tu n’as pas la chance, tu rencontreras des gens sur place avec qui tu passeras certainement du bon temps. Si tu as envie de le vivre.. vas-y et attends pas après personne. Ce sera une super expérience j’en suis certaine.

  • Bonjour, moi et 2 de mes amies avons l’intention de partir a la Vallée d’Okanagan à la mi-juin pour faire la cueillette de cerises. J’aurais quelques questions car on se demande si on devrais y aller en autobus comme toi. On a l’intention de partir de Montreal et aller directement a Kelowna. Est-ce facile de s’organiser quand on a pas de moyen de transport pour aller dans plusieurs vergers avec l’espoir de se trouver un travail pour l’été? On a cette crainte de débarquer de l’autobus et ne pas savoir comment se débrouillé. Selon toi est-ce qu’il serait préférable d’y aller en voiture ou d’y aller en autobus. J’hésite beaucoup. En passant ton article nous a beaucoup aidés merci pour tes conseils :)

    • Bonjour Valérie,

      En fait, il est vrai que les déplacements sont plus simples en voiture dans la vallée. Cependant, je crois qu’il y a des bus qui partent de Kelowna jusque dans le sud de la vallée. Et après, et bien, c’est le pouce. Cela fonctionne super bien dans le coin. Une fois arrivée à Kelowna, il y a une auberge jeunesse sympa, sunny guesthouse me semble. Un bel endroit pour s’arrêter pour planifier la suite.

      Si vous avez une voiture et vous préférer y aller comme cela, c’est sur que c’est le top. Au moins sur l’allée et le retour, vous pouvez vous arrêter où bon vous semble. J’aurais préféré cet option je crois avoir eu le choix. À vous de voir :)

    • Salut, une amie et moi partons également à la mi juin au BC et si tu prends un autobus de greyhound, ils t’emmènent jusqu’à l’aéroport et à partir de la il y a plusieurs autobus de ce que j’ai vu!

      • L’aéroport de Vancouver je suppose? Avec Greyhound il y a quand même pas mal de possibilité. Je crois même qu’il est possible d’arrêter
        à Kelowna dans la vallée directement. Moi j’étais arrêtée en Alberta à Jasper. Un bel endroit d’ailleurs :) Mais c’est bon à savoir pour les multiples possibilités à partir de l’aéroport. Bon voyage à vous deux :)

  • Bonjour Rachel , j’ai 16ans je suis très interesser par le fruit picking car j’adore voyager et pouvoir travailler en voyageant ça l’air d’être une très belle expérience ! comment dois-je préparer mon voyager eb quelques étape ! Cela m’aiderais grandement car je souhaite partir d’ici bientôt !
    Merci et à bientôt:)

    • Bonjour Willy,

      En fait que voudrais-tu savoir? J’explique déjà pas mal de choses dans l’article, alors dis-moi ce que tu voudrais savoir de plus?

  • Bonjour, je pars en Colombie-Britannique en juin prochain (osoyoos) et je me demandais si c’est facile trouver un endroit pour dormir, installer une tente. Je n’ai jamais voyagé en mode sac à dos et je pars pour environ un mois. J’ai quelques inquiétudes par rapport à trouver des endroits pour dormir car je sais plus ou moins à quoi m’attendre. Merci

    • Bonjour Chantal,
      En fait si tu travailles dans un verger tu pourras mettre ta tente c’est pas un problème.
      Sinon il y a un camping super sympa de l’autre côté du lac après le pont. J’avais dormi là avant de trouver un endroit pour travailler. C’était franchement super bien :)
      Bon séjour!

  • Salut à tous,
    Ma conjointe et moi-même y allons dès la fin juin. Et le covoiturage nous intéresse fortement. Si parmi vous il y en a qui sont intéressés par ce moyen de transport, il y a le site amigoexpress qui est à la fois économique et sécuritaire. Perso, nous partons le 25 juin.
    Au plaisir,
    Nicolas :)

    ps : Cet article nous a donné les bases nécessaires pour effectuer notre recherche. Et, pour 2015, la récolte est 2-3 semaines en avance selon un contact sur place

    • Super merci pour les infos supplémentaires Nicolas :) C’est bien vrai amigo express est une belle alternative aussi. Tu sais à combien cela revient par personne?

  • Bonjour! Très beau blog et très intéressant! Je suis une québécoise et je pars en road trip avec mon amoureux dans quelques jours, soit vers le 1er ou 2 juin!! Nous partons avec le plus de nourriture possible, notre tente, glacière, vêtements de travail, etc…(nous serons très autonomes) Notre but est de traverser le Canada tranquillement en arrêtant visiter dans les provinces (On vise Banff et Jasper, évidemment) Et nous voulons nous rendre dans la Vallée de l’Okanagan pour la cueillette de petits fruits. Nous arriverons donc approximativement vers le 10 Juin et repartons mi-août puisque nous recommençons l’école début septembre. Sommes-nous dans un bon timing pour faire beaucoup d’argent? Comme je comprend nous serons un peu tôt pour la cueillette, mais nous pourrons tout de suite aller voir les employeurs pour être certain d’avoir une ferme où travailler ? Et j’ai lu aussi que ça prenais un visa, mais puisque je suis québécoise je crois que cela ne s’applique pas à moi ? Bref je suis super excitée et ton blog m’a beaucoup encouragé :) Merci beaucoup :)

    • Bonsoir Karen,

      Désolé pour mon délai de réponse. Comme je vois tu es déjà partie et probablement déjà en C-B. À ce qu’il parait, la saison commence plus tôt cette année. As-tu réussi à trouver un travail? Et non ca ne prend pas de visa pour une québécoise. Mais n’oublie pas d’inscrire ces revenus sur ta déclaration d’impots une fois de retour au Québec. Bon été et profite-en bien :)

  • Bonjour Rachel, mon fils et sa blonde partent pour Osoyoos dès la mi-juin jusqu’à la mi-août. Question pour toi: tu dis que les producteurs paient en chèque ou en cash, pour fin d’impôts, est-ce qu’ils produisent des relevés d’emploi par la suite ou si c’est comme du « travail non déclaré » ?

    • Bonjour Gilbert,

      En fait, cela dépend des endroits. Il y a du travail non déclaré, mais moi toutes les places que j’ai fait était déclaré. Il me remettait un talon de paye au moment du chèque avec mon numéro d’assurance sociale dessus. Une fois à la maison, pour les déclarations, je les avais tous déclarés. Je ne me souviens plus par contre si j’avais reçu un genre de T4 ou si j’avais utilisé simplement mes talons de paye. Mais j’avais tout déclaré. Comme on ne paie que l’impôt fédéral sur nos payes, je me souviens que celle provinciale avait été déduite en fin d’année sur mes impôts.
      De plus, vous devriez peut-être conseiller à votre fils d’ouvrir un compte dans une banque qui a des succursales dans l’ouest canadien tel que CIBC. C’est ce que j’avais fait alors je pouvais déposer mes chèques et mes sous dedans.
      Voilà :) Si vous avez d’autres questions, n’hésitez pas.
      Au plaisir.

  • bonjour donc en faite , jai lu pas mal toute le blog et les commentaire mais jaimerais un peu me faire rassurer pcq je part pour l’ouest-canadien vers le 17 juin tout seul en autobus. je voudrais savoir si a 16 ans je peux prendre le bus seule et si je peux vraiment trouver un travail de cueilleur labas , jai ma tente tout se qui faut mais je ne veux pas me rendre labas pour rien et etre oubliger de revenir au quebec parce que je n’ai pas trouver de travail donc svp rassurez moi car sa senvien vite pour moi jai telleement hâte

    • Bonsoir Yohan,

      Si tu as une carte d’assurance sociale, oui tu peux très bien travailler. Il faut être sérieux dans le boulot par contre 😉 Pour l’autobus, je ne pense pas qu’il y ait de problème non plus.Tu devrais pouvoir trouver un boulot sur place, ca me surprendrait beaucoup que tu sois obligé de revenir.
      Bon voyage et redonne moi des nouvelles :)

  • Bonjour Rachel,
    Je suis tombé sur ton blog par hasard… et j’ai été très heureux de lire le récit de tes voyages dans la vallée de l’Okanagan. Cela m’a rappelé plusieurs beaux souvenirs de ma jeunesse… Et je me suis bien retrouvé dans la description bien sentie de ce lieu paradisiaque… un climat désertique où alternent les nuits fraîches et les journées torrides et où on trouve des fruits d’une taille inouie. J’y suis allé au début des années 1970 alors que je venais tout juste d’avoir 17 ans; je préférais alors le travail en plein air plutôt que le travail d’usine pour payer mes études. À cette époque, le vol Montréal Vancouver par Air Canada se détaillait à $80.00. Vous vous rendez compte, une véritable aubaine! J’ai fait la cueillette des cerises à Ossoyos et à Naramata près de Penticton chez les Workman durant cinq étés. Le contremaître était Jake van Westen, un chic type, qui est devenu propriétaire du domaine par la suite. À l’époque, c’était le plus gros employeur de la région… et nous étions plus d’une centaine de cueilleurs à travailler sept jours sur sept pour venir à bout de son immense verger. Une tâche immense qui couvrait tout le mois de juillet. Dans les années 1970, un seau (pail) de cerises rempli nous rapportait 70 sous. Je vois que les choses ont bien changé… mais à l’époque c’était déjà beaucoup d’argent pour nous… car le salaire horaire minimum au Canada était de $1.30. Enfin, tout cela c’était il y a très longtemps… Je me souviens encore du dernier soir passé à Penticton près de la plage située au sud… Il faisait chaud, l’ambiance était à la fête et à l’hôtel où on avait séjourné avant de quitter, on annonçait en gros titre la présence de Charles Bronson, c’était quelque temps après la sortie du film Once upon a time in the west…
    Merci pour ton initiative,

    René

    • Que c’est agréable à lire René. Votre récit me transporte également dans ces lieux que j’ai connu, mais à une autre époque. Encore aujourd’hui cette ambiance semble la même :) Et le cueillette des cerises est toujours aussi payante. Je vous comprend tellement d’avoir préféré ce type de travail à celui dans une usine. Mais est-ce qu’à cette époque c’était aussi courant pour des jeunes québécois de traverser le pays ainsi pour aller faire la cueillette de fruit?

      Merci pour ce beau partage et contente de vous avoir ramener dans de beaux souvenirs :)

      • Bonjour Rachel,

        Ton site est vraiment bien construit et contient une mine de renseignements intéressants. Pour répondre à la question que tu as lancée, je crois que les Québécois ont commencé à participer à la cueillette des fruits vers la fin des années 1960. Cela correspondait à la vague hippie qui était largement répandue à cette époque. C’était très à la mode les hippies et la cueillette des fruits… Cela correspondait aux idéaux de la nouvelle génération qui tournait le dos aux valeurs traditionnelles. Ce mouvement était marqué, entre autres, par un retour à la nature. Les gars portaient les cheveux longs et la barbe… et les filles de belles robes champêtres. Il y avait également plusieurs gens venus de la Californie. Les Québecois et les Californiens s’entendaient à merveille… et le soir autour d’un feu de camp, on échangeait beaucoup et on apprenait beaucoup également. Mais avant tout ça, il y avait déjà les travailleurs immigrés venus du Portugal, d’Allemagne et d’Asie.
        À propos, je crois que nos amis de l’Ouest prévoient une année record pour la cueillette des cerises. Je viens de voir un reportage à Radio-Canada et on indique que la saison est devancée en raison d’un printemps anormalement clément qui a favorisé une floraison très abondante. Tant mieux pour les jeunes qui désirent se lancer à l’aventure, il manque présentement de cueilleurs dans la vallée de l’Okanagan.
        Tu fais un travail super Rachel, continue… à nous faire rêver de voyages.

        René

        • Merci René pour toutes ces informations super intéressantes :) Ca fait déjà un sacré bon bout alors que les Québécois partent vers l’ouest pour y faire la cueillette. Et bien contente de voir que cela se perpétue. Vous l’avez également expérimenté dans ces années?
          Oui j’ai entendu dire pour cette année. Je n’ai pas eu de retour à savoir si la saison a été si exceptionnelle, mais tant mieux. Tant qu’à y aller, aussi bien réussir à faire un peu de sous :)
          Merci d’avoir pris le temps de commenter et pour vos beaux mots. Je vais continuer avec grand plaisir :)

  • Bonjour je africain resident en espagne je voudrais partir pour le canada pour ramassage des fruits mais j’ai
    besoin d’ une lettre d’ invitation pour avoir le visa.

  • Bonjour,
    Ma fille est présentement sur une ferme à Oliver. Elle vient de m’annoncer qu’elle ne sera payée qu’à son départ. Est-ce une chose courante ? Je suis un peu inquiète qu’elle revienne les mains vides.

    • Bonsoir Domimique,
      En fait, cela dépend des endroits. Ca m’est arrivée aussi d’être payé à la fin. Habituellement je restais jamais plus de 1 mois sur place (2-3 semaines) alors j’avais mon salaire à la fin. Je n’ai jamais eu de problème pour être rémunéré. Ca devrait bien aller pour votre fille :)
      Bonne fin de soirée.

  • Bonjour,
    D’abord, je te remercie pour toutes les infos surper utiles que tu donnes sur ton blog! Cest vraiment interessant! Je prévois passer l’été prochain au BC et financer ainsi mon voyage en backpack en Asie du sud-est (ce serait ma première expérience de voyage en packback). J’aurais quelques questions pour toi : d’abord, est-ce qu’il est indispensable d’amener avec moi une tente? Aussi, puis-je amener un instrument de musique ou serait-ce trop encombrant (tout ca, considérant évidemment que mon été au BC sera suivi de 6 mois en Asie)

    Aussi, au niveau des visa et passeport pour se déplacer en Asie et les différents taux de change, devons-nous régler toutes ces questions avant le départ?!

    Merci! :)

    • Bonjour Pénélope,
      Super trip que tu prévois là :)
      Pour répondre à tes questions, oui il faut que tu amènes ta tente. Sur les vergers, il te faut une tente pour dormir. Mais tu peux tout aussi bien en acheter une sur place ou si tu pars avec quelqu’un vous répartir le matériel.
      POur l’instrument, je te conseille pas une grosse guit, elle te tannera de la trainer. Mais un petite guitare pour t’amuser peut être bien. Au pire, tu la renvoie par la malle au Québec avant de partir pour l’asie. Car avec le matériel de camping dans l’ouest, ca fait lourd déjà et tu voudras surement t’en départir avant de partir pour l’asie.
      Pour les visas, tu peux les faire faire sur place. En fait ca dépend tu arrives par où. Regarde si le pays que tu arrives nécessite un visa et lui fait le faire avant (s’il ne le font pas à l’aéroport, si c’est le cas amène des photos format visa avec toi). Pour les autres, tu les fais faire dans les grandes villes avant ton passage dans le pays suivant. Moi je les avais tous fait faire direcemtent sur place. Genre à Bangkok celui pour la cambodge, cambodge celui pour le vietnam et ainsi de suite. Des agences s’occupe de tout cela si tu ne veux pas aller à l’ambassade.
      Amène simplement avec toi deux cartes de crédit différente pour l’argent. De deux compagnies au cas. Tu retireras sur place en devises locales. Je vais ca dans tous mes voyages et j’ai pas de problème. Tu regardes sur le site xe.com avant d’entrer dans chaque pays pour avoir une idée du taux de change actuel. Au moins tu pourras calculer la conversion quand tu achètes des trucs et ainsi calculer ton budget. Et amène toi quelques centaines de dollars américains au cas (à utiliser en cas de pépin). J’amène toujours 200 et 200 la personne avec qui je voyage. Au moins si un endroit le DAB ne fonctionne pas ou il est inexistant on peut toujours faire changer cet argent.
      Voilà :) Si tu as d’autres questions n’hésites pas.

  • Allô !
    Je me demandais si nous étions québécois, pas besoin de visa n’est-ce pas ?
    Et est-il possible de contacter un employeur durant le printemps pour ne pas avoir à faire du porte à porte rendu sur place ?
    Merci !

    • Bonjour Rosalie,

      En effet, tu n’as pas besoin de visa pour aller travailler dans l’Ouest. Mais amène ton numéro d’assurance sociale, tu en auras besoin car tu dois déclarer tes revenus quand même. Et n’oublie pas de prendre une assurance voyage par contre, car notre régime ne couvre qu’en partie et ca pourrait coûter cher s’il arrivait quelque chose.
      Oui tu peux toujours essayer de contacter des employeurs avant si tu en trouve quelques-uns. Mais la plupart tu les trouveras sur place. Mais si tu as des contacts qui en connaissent, c’est clair que c’est bien d’avoir déjà une place avant d’arriver. C’est un peu plus rassurant. Mais sinon, je suis persuadée que tu trouveras quand même une fois là-bas. La plupart des gens qui y vont pour leur première fois fonctionne comme cela.

  • Bonjour à tous .Moi c’est Grégoire . Je Suis Un Togolais De 36ans Mais Je Reside à la Mauritanie il y a un an 3 mois . je recherche une ferme qui pourais m’offrir un job de ceuillette ou autres traveaux à long terme au canada , en france, Belgique Ou Suisse . mon mail : gregoiryabeana@hotmail.com. Merci D’avance Pour Votre Aide

    • Bonjour Yabeana,
      Je ne connais pas de ferme malheureusement. Désolé. Si tu réussis à avoir un visa de travail, tu n’as qu’à te présenter ensuite directement chez les agriculteurs. Tu trouveras certainement un travail.

  • Bonjour,
    Ton blog est très intéressant et très utile, merci!
    Mes deux amies et moi désirons partir ensemble et travailler ensemble. Est-ce possible ou les employeurs engagent individuellement?
    Merci beaucoup!

    • Bonjour Carolanne,
      Nous on avait été engagés à plusieurs. Mais j’imagine que ca dépend de leur besoin. Mais tout dépendamment vous êtes combien, mais si vous n’êtes pas beaucoup, vous n’aurez surement aucun mal à trouver un boulot ensemble.
      Sinon, passez au vergers suivant :)
      Bon trip dans l’Ouest!

  • Bonjour Rachel. J’ai l’intention de partir pour le BC cette été afin de faire du fruit picking et de m’amasser unpeut d’argent. Je ne connais pas vraiment l’ouest canadien mis à part les rocheuses et okanagan valley, j’ai quelques contacts dans la ville de Pentincton et je me demandais si c’était bien situé si je veux effectuer de la cueillette de fruits unpeut partout dans la région ou s’il n’y a pas vraiment de producteurs près de cette ville. en gros, j’aimerais savoir si c’est un bon emplacement pour commencer la saison afin de me familiarisé avec le fruit picking. Merci d’avance

    • Allo Samuel,
      En fait pour la cueillette, il est mieux de commencer plus au sud vers Ossoyos ou Oliver. Dans le coin de Pentincton et Naramata, ce sera plus vers la mi juillet. C’est comme ca la récolte, il faut changer de place et suivre les récoltes. Ensuite ce sera dans le coin de Kelowna. Il faut être prêt à bouger un peu. Alors amène ta tente, tu pourras dormir dans les vergers où tu trouveras un boulot :) Pense à tout ce qu’il te faut pour être le plus indépendant possible.
      Bon trip dans l’Ouest!

  • Bonjour Rachel,

    J’ai pas pu lire tout les commentaires de ton blog mais j’ai une petite question: Y’a t-il de la cueillette dans l’ouest américain vers Mai/Juin? Ainsi que dans l’ouest canadien vers cette période la mais pas forcement pour une cueillette mais un petit job a faire pendant 1 mois pour rémunérer quelques déplacement?
    Merci beaucoup

    • Allo Clara,
      POur l’ouest américain je ne saurais te dire. Je n’ai jamais travaillé là et c’est plus un guess car ce serait de manière illégale. Il faut un permis pour travailler aux USA. Je te suggère plutôt de venir du côté du canada si tu es canadienne. La cueillette commence plutôt fin juin. Avant ca, il pourrait y avoir le tree planting. C’est exigent, mais si le dur labeur ne te fais pas peur, ca peut être quelque chose à envisager. Il faut aller plus au nord par contre. J’imagine que si tu fais des recherches sur le net, tu pourras surement trouver des endroits où postuler.
      Sinon, si tu n’as pas de visa, il y a toujours le woofing, workaway ou helpx. CA donne pas de sous, mais au moins ca évite des coûts :)

    • Allo Charlotte,
      J’étais partie avec Greyhound. Mais c’était en 2009 donc ca fait quelques années déjà. J’avais été directement à la gare d’autobus de berri pour faire l’achat et pour avoir de si bons prix il fallait que ca soit au moins 2 semaines avant le départ. J’Avais fait Montréal- JAsper en Alberta. Si tu vas directement au B.C. ca va coûter plus cher c’est certain. Appelle à la gare et ils te diront si c’est mieux de les acheter sur place. À l’époque c’était la chose à faire.
      Bon trip :)

  • Bonjour!

    J’aimerais partir avec une amie cet été, et j’ai regardé les prix autobus/train… Tu dis que tu as payé ton billet 135$… Et moi je ne trouve rien en bas de 500$ :O
    Ou as tu acheté le tiens? Merci! 😀

    • et finalement tu as trouvé des billets pour combien? Je suis allée voir sur le site internet de Greyhounh et pour le même trajet que j’avais fait, soit Montréal-Jasper, le billet était à 220$.

    • Salut Roxanne !

      Si j’ai bien compris tu es de Montréal… Cet été une amie et moi prévoyons aussi aller faire la cueillette de fruit, cela va être notre premier voyage. Si toi et ton amie serait intéressée, on pourrait essayé de partir au même moment ?

      Une simple proposition, car plus on est de fou, plus on rit ! :)

  • Bonjour, je comptes aller dans la vallée d’Okanagan je serais làbas vers la premiere semaine de avril, je me demandes c’est quel genre de travail qu’il y a ces temps-ci et dans quel coin de la region . J’ai une voiture pour mes déplacements. Est ce qu’il fait froid la nuit pour faire du camping.

    • Allo Mirwane,
      Je n’y étais pas en avril, mais c’est clair qu’il doit faire pas mal froid. Le seul travail que je pense est le tree planting. Mais c’est plus dans le nord. Je ne suis pas spécialisée dans le sujet par contre, mais je suis certaine que si tu vas sur le groupe Les BC’s sur facebook, il y aura certainement des gens qui pourront te donner plus d’infos. Entk bon trip :)

  • Salut, j’aimerais savoir s’il faut se trouver un emploi de cueilleur avant d’y aller ou si ça se fait sur place et si c’est sur place, sommes-nous assuré de trouver un travail? Merci :)

    • Bonjour Rima,
      J’en parle dans plusieurs commentaires ici, mais vous pouvez vous diriger directement et vous trouverez sans problème du travail sur place :)

  • Bonjour, je pars en juin pour la cueillette de petits fruits…j’essai de me préparer et je suis très perdue à propos de ce que je dois emmener afin de voyager léger…pour le matériel de camping…je planifie une tente…sac de couchage..un petit brûleur mais est-ce que je suis en train d’oublier des trucs importants? Tu serais très gentille de m’aider

    Merci

    • Allo Audrey,

      En fait, c’est très difficile de partir léger dans l’Ouest. Entk, je fus incapable. J’avais amené une tente (prends la plus légère possible, chaque gramme aura une incidence), un sleeping (même chose pour le poids et l’espace), un matelas de sol et pour l’oreiller si tu veux sauver de l’espace, tu peux juste amener un taie et mettre des vetements dedans le soir venue. Un brûleur (le plus petit possible), une gamelle et des assiettes et tasse en plastique qui se monte comme des origamis (tu peux en trouver au coop mountain et ca prend presque pas d’espace). Sinon prévois des vêtements pour le travail aussi avec une paire de chaussure confortable que tu es prête à scraper. Dans le sud de la vallée en juin c’est encore frais, donc prévois de bon coton ouaté. Pour la salon, j’utilise celui chez coop montain Campsud. Tu peux autant laver ta vaisselle, ton corps que tes cheveux avec. Un tout en un et biodégradable. Oubli pas le canif et la lampe frontale. Pour la lessive, tu pourras aller dans des buanderies ou à la main. Ca fait beaucoup de choses, mais si vous êtes deux, vous pouvez vous séparer le matériel comme la tente, la gamelle, etc. Pense toujours en terme de poids par contre. La gamelle et le réchaud, tu en auras peut-être même pas besoin selon le verger que tu vas trouver et s’il fournit ou pas des trucs pour cuisiner. Ca dépend, mais si tu veux être certaine, amène tout.
      Voilà :) Bon trip cet été.

  • Salut Rachel!

    Je compte partir cet été en BC et arriver aux alentours du 17 juin. J’aimerais faire du cherry picking pendant 2 mois avant de retourner au cegep et je me demandais si il était mieux de trouver un emploi là-bas (porte à porte, aller voir les producteurs) ou essayer de trouver un emploi sur Internet avant de partir. Selon toi, qu’est-ce qui est le mieux en terme d’expérience et pour avoir le plus de plaisir possible?

    • Allo Miguel,

      Moi j’étais allée directement et je n’ai jamais eu de problème à me trouver du travail. Ca peut paraitre risqué de partir comme ca sans certitude, mais il y a tellement de vergers sur place que du travail tu en trouveras :) Le plaisir est assuré dans la vallée si tu n’as pas peur du travail physique. C’est tellement une belle expérience. Je te souhaite un bel été et trip à fond!

  • Bonjour Rachel,
    je pense partir fin juin avec un enfant de 9 ans. Je me demandais s’il était possible de cueillir des fruits avec un enfant qui reste autour. Est-ce que c’est quelque chose que les producteurs de fruits acceptent? Est-ce que tu as déjà vu ce genre de situation?

    • Bonsoir Florence,

      Euh je ne saurais te dire sincèrement. Le petit risque de trouver ses journées bien longue, car les semaines de 7 jours de travail sont bien éreintantes et je ne sais pas trop ce que ferait ton enfant pendant ce temps. Je sais pas si ca peut bloquer un employeur de te prendre ou non, ça je ne saurais te dire…

Laissez un commentaire

CommentLuv badge