Pin It

La fête d’Halloween: Qu’en est-il dans le monde?

halloween

Petite, comme la plupart des enfants québécois,  je courais l’Halloween (expression que l’on utilise ici au Québec). Je circulais de maison en maison, costumée, pour aller recueillir des friandises. Je revenais quelques heures plus tard, le sac bien rempli et le sourire aux lèvres. Cette fête est tellement ancrée dans notre culture populaire que l’on se questionne à peine de sa raison d’être. Pour avoir voyagé à plusieurs endroits dans le monde, je peux vous garantir que la fête d’Halloween n’est pas une fête commune à tous. Chacun des pays qui la pratique a ses propres spécificités qui lui sont propres.  Alors qu’en est-il de l’Halloween au Québec, et ailleurs dans le monde? À quoi serez-vous confrontés si vous êtes des voyageurs venus d’ailleurs? Et quelles sont vos possibilités si vous désirez vivre l’expérience de cette fête de l’épouvante?

Au commencement…

Sans vouloir trop axer sur l’historique de cette fête, il est tout de même intéressant de faire un bref retour quelques siècles auparavant.

samain

Source: http://breizatao.com

Le terme Halloween vient de l’expression anglaise ‘All Hallows Evequi signifie ‘La veille de tous les Saints‘. Son apparition remonte à il y a plus de 2500 ans dans la culture celtique et gauloise sous le nom de la fête de Samain. En gaélique, Samain signifie ‘Novembre‘, donc la fin de l’été et des moissons et l’arrivée de la période sombre. D’où également les couleurs officielles de la fête, le noir pour la noirceur et l’orange pour les moissons. En Irlande, en Grande-Bretage et dans le nord-ouest de la Gaulle, l’année s’achevait à la fin d’octobre lors d’un soir de pleine lune. La  grande fête de Samain était alors organisée pour souligner ce moment. Sa célébration permettait d’accueillir la nouvelle année pendant laquelle une brèche s’ouvrait entre les vivants et les morts. Cette fête était destinée à créer une passerelle entre ces deux mondes. Pour apaiser les esprits et montrer la prospérité de la maison, les habitants laissaient de la nourriture à l’entrée. D’où peut-être le fait de donner des aliments aujourd’hui. Ils se costumaient en personnages effrayants pour ne pas se faire reconnaître par ces derniers. Au fil des siècles, les enfants ont commencé à se déguiser en fantômes pour imiter les esprits et allaient de porte en porte pour demander des bonbons, remplaçant de la sorte, le caractère initial du port du costume qui servait plutôt à les effrayer.

Et l’Halloween au Québec?

halloween au québec

Source: www.osaisons.com

L’exportation de cette coutume en Amérique du Nord s’est faite seulement au 19e siècle lors de la grande famine de la pomme de terre en Irlande. Les Irlandais immigrèrent alors aux États-Unis et amenèrent avec eux contes et légendes. L’utilisation de la citrouille éclairée à l’Halloween fait partie de l’une de ces légendes, celle de Jack O’ Lantern.  On raconte qu’un homme ivrogne et avare, du nom de Jack, avait osé défier le diable en lui jouant des farces. Lorsqu’il décéda le 31 octobre, les portes du paradis lui furent fermées et celles de l’enfer également. Il fut condamné à errer éternellement entre ces deux mondes n’ayant qu’une simple lanterne pour s’éclairer. Cette lanterne était un navet creusé avec une bougie en son centre.

La fête d’Halloween au Québec s’est développée davantage dans les années 1970. Par commodité, le navet fut remplacé en Amérique du Nord par la citrouille qui est plus grosse et facile à vider. Des enfants se déguisent désormais en personnages de toute sorte et courent d’une maison à une autre pour collecter des friandises. La fête d’Halloween est bien ancrée dans notre culture. Certaines personnes font faire l’auto-cueillette de leur citrouille alors que d’autres l’achètent en supermarché avant de la vider et de la décorer. Plusieurs magasins offrent un espace Halloween avec la vente ou la location de costumes et d’accessoires ainsi que de décorations extérieures et intérieures.

halloween québec

Source: www.blogg.org

Les gens qui désirent participer à cette fête en offrant des bonbons aux enfants décorent l’extérieur de leur maison. Il n’y a aucune limite à l’originalité des décors et des ambiances crées. Ils installent des décorations de toute sorte pour attirer et effrayer les enfants. Certains osent même se déguiser et se cacher dans le décor afin de faire peur aux enfants qui viennent cogner à leur porte. De faux cimetières, des toiles d’araignées, des squelettes, des sorcières, des vampires et des fantômes sont installés sur le parterre et sur la maison. Sans oublier les fameuses citrouilles éclairées et les lumières orangées. Certains installent même des producteurs de fumée artificielle et mettent une musique d’ambiance pour créer un environnement encore plus épeurant.

L’Halloween au Québec fait désormais partie des festivités. Les vieilles légendes ne sont plus que des histoires anciennes. Elle est devenue un moment pour s’amuser et faire la fête. Mais il n’y a pas que les enfants qui participent à cette célébration. Les adultes ont aussi leur soirée d’épouvante. Des bals costumés et des soirées sont organisés un peu partout au Québec. On prend plaisir à s’inventer et se confectionner un costume qui nous démarquera des autres et qui nous permettra de gagner le prix du meilleur déguisement de la soirée.

Quelques suggestions pour célébrer l’Halloween au Québec?

Multiples sont les possibilités de vivre l’expérience de l’Halloween au Québec. Peu importe l’endroit où vous êtes, vous verrez toujours des enfants faire la collecte des bonbons et  il y aura toujours une soirée Halloween organisée pour ceux qui veulent faire la fête. Comme vous êtes plusieurs lecteurs voyageurs qui viennent d’ailleurs, voici quelques infos qui pourraient vous être utiles si vous visiter le Québec durant cette période de l’année. Ces quelques idées d’activités vous permettront de vous s’imprégner de l’ambiance festive et macabre de cette fête populaire.

 Aller chez un agriculteur faire l’auto-cueillette de sa citrouille et la décorer.

 Participer à la fête d’Halloween au Parc d’attraction La Ronde à Montréal. Spectacles, maisons hantées, tout est mis de l’avant pour vous faire passer une soirée inoubliable.

 Aller au Village fantôme de Cantley près de Gatineau. Un vrai village aménagé et animé pour le plaisir de tous.

 Participer à la soirée Mascarade de l’Halloween à Québec.

 Visiter le Grand Bal des citrouilles du jardin botanique de Montréal. Vous aurez accès à l’exposition de plusieurs centaines de citrouilles décorées, à la rencontre de la sorcière Esmeralda et à des contes d’Halloween.

La fête d’Halloween autour du monde

Après avoir fait un bref survol de l’origine de la célébration de la fête d’Halloween et suivi son évolution jusqu’à l’intérieur de nos frontières, il peut être intéressant de voir comment elle se manifeste dans les différentes cultures du globe.

Dans les pays anglo-saxons

(Irlande, Grande-Bretagne, États-Unis et Australie)

L’Halloween a pris naissance dans les pays anglo-saxons et aujourd’hui encore c’est dans cette culture que la tradition est la plus forte et la plus célébrée. Vous y verrez comme, au Québec, des gens costumés de différentes manières et des enfants allant recueillir des bonbons aux maisons en clamant le fameux ‘trick or treat’, version anglaise du ‘farce ou friandise’. Aux États-Unis, elle est énormément fêtée dans la ville mythique de Salem au Massachusetts. Vous pouvez retrouver mon article sur ma visite de Salem, la ville des sorcières ici.

Bien que notre fête descende de celle-ci, chaque pays a ses propres spécificités également. En Angleterre par exemple, on l’appelle ‘La nuit du casse-noisette’ faisant allusion à l’ancienne tradition où chaque famille se rassemblait autour d’un feu pour manger des noisettes et se raconter des histoires.

En Irlande, là où tout a commencé, les gens se costument, y font des feux de joie et d’artifices. Une de leur spécificité culturelle sont les Barmbracks , petits pains aux fruits confits, dans lesquels sont cachés de petits objets significatifs. Découvrir un petit pois annonce une année sans mariage alors que le bâton annonce un mariage malheureux et l’anneau un mariage heureux. Des jeux de pommes sont également organisés.  Par exemple, le ‘snap apple’ qui consiste à croquer une pomme dans une bassine d’eau ou le jeu de la pomme suspendue au bout d’un fil.

fête d'Halloween en Irlande

Source: http://www.lswlda.co.uk

En Asie

(Japon, Taïwan et Chine)

Bien que la tradition soit apparue très loin de leurs frontières, ces pays ne furent pas épargnés par la popularité grandissante de cette fête.  Les Japonais ne célébraient pas traditionnellement l’Halloween. Avec la mondialisation, on retrouve désormais des décorations et des déguisements dans beaucoup de magasins. De plus en plus de soirées costumées sont organisées également dans le pays, plusieurs adaptées version mangas.

En  Taïwan, on célèbre plutôt la fête des lanternes. Cette célébration est beaucoup plus joyeuse et colorée que celle que l’on retrouve dans les pays anglo-saxons, où l’Halloween est associée à la peur et au deuil. En Chine, on assiste à la fête des fantômes lors de laquelle, pendant un mois, le retour des fantômes est célébré. Les Chinois offrent des repas à ces esprits tourmentés qui reviennent sur terre durant cette période afin de les délivrer ou de les empêcher de nuire.

halloween japon

Source: jjxxsb.gog.com.cn

En Amérique centrale et au Mexique

Le Mexique est très influencé par la culture américaine. Tout comme ici, les enfants se déguisent et font  la collecte des bonbons. Cependant, dans la culture latino-américaine, le 1er et 2 novembre sont des jours particuliers. On y célèbre la Toussaint, fête chrétienne célébrée également en France et en Belgique, et le jour des morts. Les gens vont donc dans les cimetières pour danser, chanter et faire des offrandes aux défunts. Cette coutume remonte à l’époque précolombienne durant le règne aztèque.

halloween mexique

Source: www.paperblog.fr

Et vous, comment fêtez-vous l’Halloween dans votre pays? Avez-vous déjà assisté à cette fête lors de l’un de vos voyages? Racontez-nous!

Sources: Bravofly ,Club Med, Hotel.Info, Wikipédia

Comment avez-vous aimé cet article? :)
Opt In Image
Abonnez-vous à l'infolettre mensuelle
Pour ne rien manquer des actualités

À propos de l'auteur

Rachel DecouverteMonde

Bonjour,
Je suis Rachel, l'auteure de ce blog de voyage. Québécoise et passionnée de voyage et de découvertes, je parcours le monde depuis plusieurs années dès que l'occasion se présente. Alors suivez-moi, je vous prête mes yeux et ma plume pour découvrir les richesses de ce monde.
Pour en savoir plus : Qui suis-je?

6 commentaires

  • Article très intéressant. Je n ai pas encore eu la chance de fêter Halloween mais je reçois les enfants qui viennent frapper a la porte avec grand plaisir. D’ailleurs j ai tellement des réactions inattendues qu ils finissent par avoir peur de moi Lol. Mais cela ne m empêche pas de leur donner quelques bonbons quand ils crient « des bonbons ou un sort ?! ».

    Je n ai pas rencontré cette fête ailleurs car je ne voyage pas à cette période de l année mais en France Halloween devient un peu plus courant qu il y a quelques années. J envie les enfants qui se déguisent et qui réclament des bonbons, chose que je n ai pu faire quand j étais petite. Bon en même temps je pourrai essayer en me déguisant bien vu ma petite taille :D. Sinon le grand bal des citrouilles me tenterait bien !

    • Est-ce parce qu’il n’était pas courant de fêter l’halloween en France lorsque tu étais petite que tu ne l’as pas fait ou simplement car ce n’était pas dans les habitudes de tes parents? Nous au Québec, c’est une tradition depuis bien longtemps déjà. Quand j’étais petite, je ramenait des sacs plein de bonbons et j’en avais pour l’année entière hehe.

      • Nous sommes de la même génération :) mais la différence avec la France c’est que ce n’était pas encore bien « développé » que maintenant. Aujourd’hui avec les nouvelles générations, c’est très commercial. Les rayons bien décorés dans les magasins et hypermarchés incitent à consommer et à faire la fête. Donc pour te répondre les deux en fait: ça ne se fêtait pas trop avant voire même pas du tout et non mes parents ne le fêtaient pas non plus lol. Petite anecdote à part: une fois avec mes frères on s’était arrété devant une frtierie pour demander des bonbons mais on n’avait pas bien joué le jeu car on n’était pas déguisés et on a reçu des FRITES plutôt que des bons ! Rien de très halloween eheh 😀

        • Ahh tu m’en apprends. Je savais pas que la France avait autant tardé avant de le développer. C’est comme cela au Québec aussi, c’est très commercial comme fête. Mais bon les enfants aiment bien ça et les adultes aussi d’ailleurs. Il y a plusieurs soirées dans les clubs d’organisées pour cet événement. C’est donc très festif.

          Ouin pour les frites c’est pas très bonbons, mais bon au moins le principe était le même et vous avez eu une petite surprise à vous mettre sous la dent :) Et ça donne moins de caries sur les dents au final hehe.

Laissez un commentaire

CommentLuv badge